•   
  •   

Monde Syrie: l’armée affirme avoir chassé le groupe EI de trois provinces

10:35  10 février  2018
10:35  10 février  2018 Source:   rfi.fr

Attaques chimiques en Syrie: Etats-Unis et Russie s'affrontent à l'ONU

  Attaques chimiques en Syrie: Etats-Unis et Russie s'affrontent à l'ONU Au moins 29 civils auraient perdu la vie lundi 5 février lors de raids aériens menés par le régime dans une enclave rebelle proche de Damas, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). A nouveau, c’est la Goutha orientale qui a été visée lundi. Plus précisément les localités de Zamalka, Arbaïne, Hazza et Beit Sawa. Il s’agit de l’un des bastions tenus par les rebelles syriens. L’armée de l’air, mais également l’artillerie, y ont mené des raids et tirés des obus provoquant la mort d’au moins vingt-neuf civils, dont dix dans la seule localité de Beit Sawa, selon l’OSDH.Les rebelles ont riposté, lançant notamment des obus sur la capitale Damas.

Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh. A l'issue d'une offensive de cinq jours, l ' armée syrienne et ses alliés ont pris vendredi une enclave de 1 100 kilomètres carrés, contrôlées par des jihadistes, entre les provinces de Hama, Idleb et Alep.

Syrie : l ’ armée affirme avoir chassé le groupe EI de trois provinces . samedi 7 juillet 2018. Hana Jaber: «Les Russes ont repris en main la situation en Syrie ». La pression des armes et des bombes a payé.

L'armée syrienne a annoncé vendredi avoir chassé des provinces de Hama, d'Idleb et d'Alep les jihadistes du groupe État islamique et de l'ex-branche d'al-Qaïda en Syrie.

Une enclave jihadiste de 1100 km carrés a été reprise par l'armée (photo d'illustration). © REUTERS/Omar Sanadiki Une enclave jihadiste de 1100 km carrés a été reprise par l'armée (photo d'illustration).

Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

À l'issue d'une offensive de cinq jours,l'armée syrienne et ses alliés ont pris vendredi une enclave de 1 100 kilomètres carrés, contrôlée par des jihadistes, entre les provinces de Hama, Idleb et Alep.

Plusieurs centaines de combattants du groupe Etat islamique, de l'ex-branche d'al-Qaïda en Syrie et d'autres brigades rebelles, avaient été totalement encerclés, le 20 janvier, dans une poche d'une centaine de localités et de villages. L'État islamique contrôlait la moitié de cette région, au nord de Hama, et l'autre moitié était aux mains des autres groupes.

Syrie: «A Afrine, on ne sait pas combien de temps nous allons résister»

  Syrie: «A Afrine, on ne sait pas combien de temps nous allons résister» L'ONU réclame une trêve humanitaire d'au moins un mois en Syrie, pour venir en aide aux populations les plus vulnérables. Trois régions sont au coeur des combats : la Ghouta orientale où des frappes du régime syrien ont fait plus de 70 victimes civiles ce mardi, la région d'Idlib et enfin Afrine. Mohammed Billo habite la ville d'Afrine. Il travaille comme correspondant pour la webradio syrienne Rozana basée à Paris. Selon lui, la Turquie bombarde sans relâche les villages kurdes de la région, sans épargner les civils. « L'armée turque a utilisé tous les genres d'armes de façon arbitraire sur les villages sécurisés.

Les jihadistes ont mené au moins trois attaques d’envergure près de la ville antique de Palmyre et dans la province orientale de Deir Ezzor. Syrie : l ' armée syrienne se prépare à … Syrie : assaut meurtrier du groupe Etat … Syrie : le groupe EI lance deux …

En Syrie , les forces gouvernementales sont entrées vendredi 28 juillet dans le dernier bastion du groupe Etat islamique dans la province centrale de Homs Une opération qui permettrait à l ' armée syrienne d'avancer vers la province voisine de Deir Ezzor d'où elle veut chasser les jihadistes.

Dans cette offensive, l'armée syrienne était soutenue par des forces tribales et le Hezbollah libanais, alors que l'aviation russe menait des raids intensifs pour faciliter la progression des troupes.

Territoire en lambeaux

Le groupe Etat islamique ne dispose plus d'aucune présence dans le centre et le nord de la Syrie. L'organisation d'Abou Bakr al-Baghdadi contrôle encore une enclave de 250 kilomètres carrés, à l'ouest de la province de Deraa, le long du Golan occupé par Israël.

Elle est aussi présente dans la vallée de l'Euphrate, à la frontière syro-irakienne, et dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, au cœur de Damas.

La prise de la poche d'Idleb permet à l'armée syrienne de réorienter des milliers de soldats vers le front du nord, où les troupes se rapprochent du fief jihadiste et rebelle de Saraqeb.

Syrie: au moins 100 civils tués dans les bombardements sur un fief rebelle .
Quelque 300 personnes ont également été blessées dans les bombardements du régime syrien. © Fournis par Francetv info Le bilan s'alourdit. Au moins 100 civils, dont 20 enfants, ont été tués lundi 19 février dans des bombardements intensifs du régime syrien sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas en Syrie, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH)Quelque 300 personnes ont également été blessées dans les bombardements de l'artillerie et de l'aviation.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!