•   
  •   

Monde Syrie : "C'est le moment d'agir", supplie le porte-parole des "Casques blancs", en visite à Paris

09:50  14 février  2018
09:50  14 février  2018 Source:   francetvinfo.fr

Syrie : l'interminable supplice de la Ghouta orientale, assiégée depuis 2013

  Syrie : l'interminable supplice de la Ghouta orientale, assiégée depuis 2013 Les aviations syrienne et russe ont encore violemment bombardé mardi une enclave rebelle proche de Damas, malgré les appels de l'ONU à mettre fin à cette "souffrance insensée". De violents bombardements aériens des armées syrienne et russe ont secoué mardi 20 février la Ghouta orientale, une enclave rebelle proche de Damas, tuant plus de 100 civils pour la deuxième journée consécutive et mettant hors service plusieurs hôpitaux.Au moins 250 civils, dont près de 60 enfants, ont été tués depuis dimanche, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), dans ces bombardements. Selon l'OSDH, 17 civils ont péri dimanche, 127 lundi et 106 mardi.

Mais pourquoi donc l'avocat de Donald Trump a-t-il versé de l'argent à une star du porno ? Dans un communiqué envoyé au New York Times, qui le dévoile mardi 13 février, Michael Cohen reconnaît Syrie : " C ' est le moment d ' agir ", supplie le porte - parole des " Casques blancs ", en visite à Paris .

Le porte - parole du ministère de l’Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, a appelé, mercredi sur franceinfo, les automobilistes à ne pas prendre leur voiture en Depuis Paris , mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie

Depuis Paris, mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie où une partie de la population vit sous les bombes.

  Syrie : © Fournis par Francetv info

Une partie de la communauté internationale est mobilisée, mercredi 14 février, au siège de l'ONU à New York où doit se réunit le Conseil de sécurité, pour obtenir un cessez-le-feu d'un mois en Syrie. Les combats se sont intensifiés ces derniers jours dans le pays.

Les humanitaires aussi se mobilisent, à l'image des "Casques blancs", cette organisation de secouristes bénévoles syriens, dont le porte-parole est à Paris cette semaine.

Syrie : face aux bombardements du régime, "tout immobilisme est coupable", estime Le Drian

  Syrie : face aux bombardements du régime, Dans un entretien au "Parisien", le ministre des Affaires étrangères plaide pour une trève immédiate dans la région de la Ghouta. © Fournis par Francetv info "Il n'y a pas de mots pour décrire ce qu'il se passe dans la Ghouta est". Dans un entretien au Parisien, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a demandé, jeudi 22 février, la mise en place d'une trêve immédiate dans cette région de Syrie, un fief rebelle pilonné ces derniers jours par le régime et ses alliés. "Il n’y a eu qu’un seul convoi humanitaire depuis début janvier, sans parler des blessés.

La tension à la frontière entre la Syrie et Israël est toujours très forte, après qu'un avion militaire israélien a été abattu par les forces syriennes. Cela est extrêmement inquiétant, car plus le conflit est internationalisé, plus il sera difficile de trouver une solution. » Syrie : " C ' est le moment d ' agir "

Syrie : " C ' est le moment d ' agir ", supplie le porte - parole des " Casques blancs ", en visite à Paris . Depuis Paris , mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie où une partie de la population vit sous les bombes.

Abdulrahman Almawwas se dit "fatigué". Fatigué de la guerre qui a duré sept ans alors qu'il n'en a que 30. Après Alep, deux zones subissent les bombardements massifs du régime actuellement : Idlib (nord-ouest) et l'enclave de la Ghouta, près de Damas (sud-ouest).

Mardi, à l'issue d'une rencontre avec le premier conseiller diplomatique d'Emmanuel Macron, à l'Élysée, le porte-parole des "Casques blancs" a délivré un message. "Nous demandons à monsieur Macron d'éviter que le scénario d'Alep ne se répète, dit-il. Si la France peut aider les habitants de la Ghouta ou d'Idlib, c'est le moment d'agir."

Il faut arrêter de fixer des lignes rouges, de parler, de tenir des réunions. Il faut évacuer ces gens ou au moins leur envoyer de l'aide humanitaire.

Syrie : au moins 250 civils tués en quelques jours, "un cataclysme humanitaire", selon Le Drian

  Syrie : au moins 250 civils tués en quelques jours, Les bombardements s'intensifient dans le fief rebelle de la Ghouta, à l'est de Damas (Syrie), visant particulièrement les civils. © Reuters Les bombardements s'intensifient dans le fief rebelle de la Ghouta, à l'est de Damas (Syrie), visan Au moins 250 civils, dont près de 60 enfants, ont été tués depuis dimanche dans la Ghouta orientale, en Syrie.

On vous raconte tout. Syrie : " C ' est le moment d ' agir ", supplie le porte - parole des " Casques blancs ", en visite à Paris . Depuis Paris , mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie où une partie de la

Abdulrahman Almawwas, porte-parole des "Casques blancs"

à franceinfo

Depuis la semaine dernière, les frappes du régime syrien ont tué plus de 240 personnes dans les zones rebelles de la Ghouta orientale. "Il n'y a pas d'équipement médical, aucune évacuation possible et des bombardements massifs. On n'a que nos mains pour aider. C'est une situation tragique, très dure pour les civils et les enfants."

Bachar al-Assad est "encore là"

Et comme lors du martyr d'Alep en 2016, Abdulrahman Almawwas s'en prend à Bachar al-Assad : "Vous imaginez ? Un criminel qui tue des enfants, qui détruit des hôpitaux et qui met tout en œuvre juste pour conserver le pouvoir... C'est bien sûr très décevant qu'il soit encore là."

Abdulrahman Almawwas ajoute, dépité, que presque tous ceux qui demandaient le départ du président syrien ont, eux-mêmes, depuis, quitté le pouvoir.

Neige : "46 centres d'hébergement" ouverts dans la nuit et "600 personnes" hébergées, selon le ministère de l'Intérieur .
Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, a appelé, mercredi sur franceinfo, les automobilistes à ne pas prendre leur voiture en Île-de-France. © Fournis par Francetv info "On demande aux automobilistes de ne pas prendre leur voiture ce matin", a annoncé, mercredi 7 février sur franceinfo, le porte-parole du ministère de l'Intérieur Frédéric de Lanouvelle, après de fortes chutes de neige en Île-de-France. "La situation évidemment est très compliquée, elle est même exceptionnelle", cependant, "elle s'arrange doucement", a poursuivi Frédéric de Lanouvelle.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!