•   
  •   

Monde Les forces du Tigré disent avoir détruit une division mécanisée de l'armée éthiopienne

12:55  24 novembre  2020
12:55  24 novembre  2020 Source:   fr.reuters.com

Ethiopie: tirs de roquette sur la région amhara, voisine du Tigré

  Ethiopie: tirs de roquette sur la région amhara, voisine du Tigré Des roquettes ont frappé dans la nuit deux localités de l'Amhara, région éthiopienne voisine du Tigré où l'armée éthiopienne combat les autorités régionales, renforçant les craintes d'extension du conflit, dans un pays où les tensions entre les nombreuses ethnies sont vives. Des milliers de miliciens amhara ont déjà rejoint le Tigré pour prêter main forte à l'armée fédérale éthiopienne contre le TPLF, selon les autorités régionales amhara. Jeudi, Amnesty International a dénoncé un "massacre" de civils au Tigré, citant des témoins qui affirment que les victimes étaient amhara et ont été tuées par des forces du TPLF, ce que M. Debretsion a démenti.

NAIROBI (Reuters) - Les forces du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) ont détruit un aéroport près de la ville ancienne d'Axoum, ont annoncé lundi des médias affiliés au gouvernement éthiopien , qui a fixé aux Le président du Tigré , Debretsion Gebremichael, a déclaré à Reuters que

Fuyant les combats dans la province éthiopienne du Tigré , des milliers de réfugiés - 38 000 selon l'UNHCR - continuent d’affluer au Soudan. En parallèle de l ’offensive menée par les troupes de l ’ armée régulière, ils racontent avoir été victimes des Amharas, l’ethnie voisine des Tigréens.

ETHIOPIE-CONFLIT:Les forces du Tigré disent avoir détruit une division mécanisée de l'armée éthiopienne

LES FORCES DU TIGRÉ DISENT AVOIR DÉTRUIT UNE DIVISION MÉCANISÉE DE L'ARMÉE ÉTHIOPIENNE © Reuters/MOHAMED NURELDIN ABDALLAH LES FORCES DU TIGRÉ DISENT AVOIR DÉTRUIT UNE DIVISION MÉCANISÉE DE L'ARMÉE ÉTHIOPIENNE

ADDIS-ABEBA/NAIROBI, (Reuters) - Les forces de la région dissidente du Tigré ont "complètement détruit" la 21e division mécanisée de l'armée éthiopienne, a annoncé mardi leur porte-parole sur l'antenne de la télévision locale.

Un porte-parole du gouvernement fédéral a démenti l'information et la cellule de crise formée à Addis-Abeba assure que de nombreux combattants tigréens ont décidé de se rendre avant l'expiration de l'ultimatum lancé par le Premier ministre.

Éthiopie: des roquettes tirées du Tigré frappent la capitale de l’Érythrée

  Éthiopie: des roquettes tirées du Tigré frappent la capitale de l’Érythrée Plusieurs roquettes, tirées depuis la région éthiopienne dissidente du Tigré, ont touché la capitale de l'Érythrée frontalière, Asmara, samedi, une escalade importante qui renforce les craintes que le conflit entre Addis Abeba et les autorités du Tigré dégénère. Le conflit entre les forces fédérales éthiopiennes et le Tigré va-t-il déborder au-delà des frontières nationales ? Des roquettes tirées depuis la région tigréenne ont touché la capitale de l’Érythrée voisine, Asmara, samedi 14 novembre. Cette escalade renforce les craintes de dégénération du conflit, alors que les deux pays ont déjà mené une guerre meurtrière entre 1998 et 2000.

La région du Tigré a toujours été stratégique militairement pour l’Éthiopie. Elle borde l’Érythrée, avec qui Addis-Abeba a vécu dans un état de conflit permanent pendant plusieurs décennies. Selon les experts, il comprendrait toujours la moitié de l ’ armée éthiopienne en soldats et en matériel.

Selon le patron de l ’ armée éthiopienne , le DG de l ’OMS fustigerait le gouvernement qui tente de reprendre le contrôle de la région du Tigré . Le Premier ministre Abiy Ahmed a lancé le 4 novembre 2020 une opération militaire au Tigré contre les forces du TPLF.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a ordonné le 4 novembre à l'armée d'intervenir dans cette région du nord du pays pour y restaurer l'état de droit après avoir imputé l'attaque d'une base gouvernementale aux forces locales. Le conflit a fait plusieurs centaines de morts et 40.000 personnes ont trouvé refuge au Soudan voisin.


Vidéo: Des troupes australiennes ont "tué illégalement" 39 Afghans, selon le rapport Brereton (Euronews)

Le chef du gouvernement a sommé les forces du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), dont les dirigeants gouvernent cette région montagneuse peuplée de cinq millions d'habitants, de déposer les armes d'ici mercredi sous peine d'un assaut à Mekelle, son chef-lieu.

Ethiopie: tentatives de médiation dans le conflit au Tigré

  Ethiopie: tentatives de médiation dans le conflit au Tigré Diverses médiations tentaient de s'organiser lundi pour faire cesser le conflit qui oppose depuis le 4 novembre l'armée fédérale éthiopienne aux forces de la région dissidente du Tigré, après un weekend marqué par une dangereuse escalade. A la tête de cette région du Nord de l'Ethiopie, le Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF) a tiré samedi plusieurs "roquettes" sur Asmara, capitale de l'Erythrée voisine, dont elle accuse les autorités de prêter main-forte militairement à l'armée fédérale éthiopienne, dans la région du Tigré.

Le premier ministre éthiopien donne 72 heures aux forces de la région nord du Tigré pour se rendre, alors que les troupes gouvernementales Un juge de Pennsylvanie a rejeté un procès de la campagne Trump qui visait à invalider des millions de votes par correspondance dans l'État du champ de bataille.

contre des bases des Forces de défense nationale éthiopiennes à Mekele, la capitale du Tigré , et à Dansha, une ville de l ’ouest de la région, le 4 novembre 2020. La région totalise plus de la moitié de l ’ensemble du personnel des forces armées et des divisions mécanisées du pays dans le

Addis-Abeba a fait savoir lundi que la ville, qui compte 500.000 habitants, était totalement encerclée. Debretsion Gebremichael, président du Tigré, a démenti l'information et a assuré que l'ultimatum était un prétexte pour permettre aux forces gouvernementales de se regrouper après les défaites qu'elles ont selon lui subies sur plusieurs fronts.

LES FORCES DU TIGRÉ DISENT AVOIR DÉTRUIT UNE DIVISION MÉCANISÉE DE L'ARMÉE ÉTHIOPIENNE © Reuters/TIKSA NEGERI LES FORCES DU TIGRÉ DISENT AVOIR DÉTRUIT UNE DIVISION MÉCANISÉE DE L'ARMÉE ÉTHIOPIENNE

Les Etats-Unis ont réclamé lundi une médiation internationale qu'Addis-Abeba a jusqu'ici refusée, malgré les pressions de l'Union africaine.

(Omar Mohammed et Katharine Houreld, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Michel Bélot)

Ethiopie: les dirigeants du Tigré rejettent l'ultimatum et refusent de se rendre .
Le président du Tigré a rejeté lundi l'ultimatum lancé la veille par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed aux dirigeants de cette région dissidente de l'Ethiopie qui leur donnait 72 heures pour se rendre.Près de trois semaines après le début d'une opération militaire visant à rétablir son autorité sur cette région du nord de l'Ethiopie, le pouvoir fédéral projette d'"encercler" prochainement Mekele, capitale du Tigré et siège du gouvernement local issu du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), qu'il veut remplacer par des "autorités légitimes".Il y a dix jours, M.

usr: 4
C'est intéressant!