•   
  •   

Monde Syrie: au moins 100 civils tués dans les bombardements sur un fief rebelle

09:20  20 février  2018
09:20  20 février  2018 Source:   francetvinfo.fr

Syrie : "C'est le moment d'agir", supplie le porte-parole des "Casques blancs", en visite à Paris

  Syrie : Depuis Paris, mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie où une partie de la population vit sous les bombes. © Fournis par Francetv info Une partie de la communauté internationale est mobilisée, mercredi 14 février, au siège de l'ONU à New York où doit se réunit le Conseil de sécurité, pour obtenir un cessez-le-feu d'un mois en Syrie. Les combats se sont intensifiés ces derniers jours dans le pays.

Les bombardements du régime syrien sur un fief rebelle ont fait 100 morts en une journée, le 19 février 2018 Hamza Al-Ajweh / AFP. Au moins 100 civils , dont 20 enfants, ont été tués lundi dans les bombardements intensifs du régime, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

Un Syrien porte un enfant blessé dans les décombres de la ville rebelle d'Hamouria, dans la région de la Ghouta orientale en Syrie , le 19 février. Au moins 100 civils , dont 20 enfants, ont été tués lundi dans les bombardements intensifs du régime, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

Quelque 300 personnes ont également été blessées dans les bombardements du régime syrien.

  Syrie: au moins 100 civils tués dans les bombardements sur un fief rebelle © Fournis par Francetv info

Le bilan s'alourdit. Au moins 100 civils, dont 20 enfants, ont été tués lundi 19 février dans des bombardements intensifs du régime syrien sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas en Syrie, selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH)

Quelque 300 personnes ont également été blessées dans les bombardements de l'artillerie et de l'aviation. Il s'agit du plus lourd bilan des pertes civiles en 24 heures, dans les combats dans cette région depuis début 2015, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Syrie : l'interminable supplice de la Ghouta orientale, assiégée depuis 2013

  Syrie : l'interminable supplice de la Ghouta orientale, assiégée depuis 2013 Les aviations syrienne et russe ont encore violemment bombardé mardi une enclave rebelle proche de Damas, malgré les appels de l'ONU à mettre fin à cette "souffrance insensée". De violents bombardements aériens des armées syrienne et russe ont secoué mardi 20 février la Ghouta orientale, une enclave rebelle proche de Damas, tuant plus de 100 civils pour la deuxième journée consécutive et mettant hors service plusieurs hôpitaux.Au moins 250 civils, dont près de 60 enfants, ont été tués depuis dimanche, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), dans ces bombardements. Selon l'OSDH, 17 civils ont péri dimanche, 127 lundi et 106 mardi.

De nombreux civils ont été tués lundi dans des bombardements du régime syrien sur l'enclave rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas . » LIRE AUSSI - Syrie : depuis une semaine, le fief rebelle de la Ghouta est pilonné sans relâche.

L'armée syrienne bombarde avec une intensité inédite un fief rebelle proche de Damas, la Ghouta orientale, où plus de 220 civils Sur un autre front du conflit, la coalition internationale menée par les Etats-Unis a affirmé avoir tué au moins 100 combattants prorégime dans l 'est de la Syrie en riposte

Ce regain de violence intervient alors que les forces progouvernementales syriennes se préparent à entrer dans une région du nord-ouest de la Syrie, Afrine, pour soutenir une milice kurde face à une offensive de la Turquie.

Des hôpitaux débordés

Dans les hôpitaux de fortune des localités de la Ghouta, des parents cherchent désespérément leurs enfants, morts ou vivants, tandis que le personnel médical, qui manque de tout tente de soigner les blessés qui affluent, sauvés des décombres par les secouristes.

Le 5 février, l'armée syrienne avait mené des bombardements aériens d'une intensité inédite sur la Ghouta, faisant environ 250 morts parmi les civils et des centaines de blessés, en cinq jours.

Syrie : l'ONU confirme la reprise des combats dans le fief rebelle de la Ghouta orientale malgré l'annonce d'une trêve temporaire .
Le cessez-le-feu décrété par Moscou est officiellement entré en vigueur, mardi. Il devait durer de "9 heures à 14 heures", avait indiqué, la veille, le ministre russe de la Défense. © Fournis par Francetv info La trêve n'a pas duré. L'ONU a confirmé, mardi 27 février, la reprise des combats autour de la Ghouta orientale, fief rebelle aux portes de Damas (Syrie) malgré l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu temporaire décrété par Moscou.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!