•   
  •   

Monde Alors que l'Iran promet de venger un scientifique tué, les pourparlers de paix saoudo-israéliens auraient échoué

03:55  28 novembre  2020
03:55  28 novembre  2020 Source:   newsweek.com

Iran: l'Arabie saoudite `` bouc émissaire '' sa poursuite des armes nucléaires

 Iran: l'Arabie saoudite `` bouc émissaire '' sa poursuite des armes nucléaires Téhéran, Iran - L'ambassadeur iranien aux Nations Unies dit que l'Arabie saoudite tente d'utiliser l'Iran comme excuse pour développer des armes nucléaires après qu'un ministre saoudien a déclaré que le royaume se réservait le droit de s'armer d'armes nucléaires. © Des commentaires sont venus après que Riyad ait déclaré qu'il se réservait le droit de s'armer d'armes nucléaires si l'Iran le pouvait ...

Véhicule du scientifique iranien tué le 27 novembre 2020. Evoquant une possible implication d'Israël, les autorités iraniennes ont dénoncé la mort Selon le journaliste israélien Yossi Melman, spécialiste de l ' Iran , le Mossad (les services secrets israéliens ) cherchait à l'atteindre depuis de nombreuses

Un scientifique travaillant sur le programme nucléaire iranien est mort après une attaque de son véhicule par des "terroristes armées" à proximité de "Les informations indiquaient que les activités avaient commencé à la fin des années 1980 au sein de départements du Centre de recherche en

la méfiance partagée des pays à l'égard de Téhéran.

Mike Pompeo, Benjamin Netanyahu are posing for a picture: U.S. Secretary of State Mike Pompeo (L) and Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu make a joint statement after meeting in Jerusalem on November 19, 2020. Iranian military officials on Friday accused Israel of assassinating one of its top nuclear scientists, about a week after secret meetings between Israel and Saudi Arabia reportedly broke down, © AFP via Getty Images / MAYA ALLERUZZO / POOL Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo (à gauche) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu font une déclaration commune après leur rencontre à Jérusalem le 19 novembre 2020. Des responsables militaires iraniens ont accusé vendredi Israël d'avoir assassiné l'un de ses meilleurs scientifiques nucléaires, environ une semaine après que des réunions secrètes entre Israël et l'Arabie saoudite auraient échoué,

Les dirigeants d'Israël et d'Arabie saoudite ont assisté à une réunion le week-end dernier pour discuter de la normalisation des relations entre les deux pays, selon le Wall Street Journal . Le journal a publié son rapport sur la réunion quelques heures seulement après que le ministère iranien de la Défense a annoncé que le Dr Mohsen Fakhrizadeh, le scientifique soupçonné d'avoir dirigé le programme nucléaire du pays «Projet Amad» au début des années 2000, avait tué à la suite d'une attaque au bord de la route sur Vendredi. Certains responsables politiques et militaires en Iran ont qualifié la mort de Fakhrizadeh de "meurtre" et ont accusé Israël d'avoir mené l'attaque.

| La stratégie globale de Trump au Moyen-Orient atteint une impasse désastreuse

 | La stratégie globale de Trump au Moyen-Orient atteint une impasse désastreuse Avis L'héritage le plus positif de la politique étrangère du président Trump se situera dans le grand Moyen-Orient: les accords de normalisation entre Israël et trois États arabes; le dépassement du territoire de l’État islamique en Syrie et en Iraq; et l'accord de paix entre les États-Unis et les talibans afghans.

Soucieuse de la volonté annoncée de Joe Biden de réintégrer l'accord sur le nucléaire iranien, le président américain sortant En règle générale, les services de renseignements américains coopèrent en Iran avec l'aide du Mossad, qui possède une expertise plus importante du terrain iranien.

Urgent: Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran. La coopération entre l ' Iran et la Russie portant sur un vaccin contre le coronavirus a été révélée à Sputnik par Basé sur une plateforme de vecteur adénoviral humain, Spoutnik V, le premier vaccin contre le Covid-19

"Des terroristes ont assassiné aujourd'hui un éminent scientifique iranien. Cette lâcheté - avec de sérieuses indications sur le rôle israélien - montre un bellicisme désespéré des auteurs", a écrit le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif sur Twitter. "L'Iran appelle la communauté internationale - et en particulier l'UE - à mettre fin à leur honteux double standard et à condamner cet acte de terreur d'État."

D'autres responsables iraniens ont appelé à des représailles à la suite de la mort de Fakhrizadeh.

"Dans les derniers jours de la vie politique de leur allié du jeu, les sionistes cherchent à intensifier et à accroître la pression sur l'Iran pour qu'il mène une guerre à part entière", a écrit Hossein Dehghan, un conseiller du chef suprême iranien, dans un tweet qui, tel que traduit par le Times of Israel, semblait se référer à la fois à Israël et aux États-Unis "Nous descendrons comme la foudre sur les assassins de ce martyr opprimé et nous leur ferons regretter leurs actions!" Le chef militaire de

Le chef suprême de l’Iran: Téhéran résistera jusqu’à ce que les sanctions soient levées

 Le chef suprême de l’Iran: Téhéran résistera jusqu’à ce que les sanctions soient levées Téhéran, Iran - Le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, affirme que son pays résistera jusqu’à un moment où les pays qui sanctionnent l’Iran se rendent compte que ces mesures sont inutiles. © Selon Khamenei, l'Iran dispose de plusieurs moyens d'annuler les sanctions [Fichier: Site officiel de Khamenei / ...

Pour Israël, Mohsen Fakhrizadeh était le père du programme iranien d’armement nucléaire. Sa mort intervient moins de deux mois avant l’arrivée de Blessé par balles alors qu ’ il se trouvait au volant de sa voiture, le chercheur a succombé à l’hôpital. L’attaque n’a pas été revendiquée, mais sur Twitter

Des éléments concordants indiquent que Washington serait prêt à frapper l ' Iran et qu'Israël en est prévenu, selon un expert israélien dans les domaines militaire et sécuritaire, dont les estimations n'ont pas reçu de confirmations officielles et reposent sur des sources et des supputations.

Iran, Mohammad Bagheri, a également évoqué "l'entité sioniste malveillante" dans les commentaires que le Times of Israel a obtenus au sujet de l'attaque. «Les groupes terroristes, les commandants et les éléments impliqués dans cet acte lâche [devraient savoir] que de difficiles représailles les attendent», a déclaré Bagheri.

Newsweek a contacté le ministère israélien des Affaires étrangères pour obtenir des commentaires, mais n'a pas reçu de réponse à temps pour la publication.

Le Wall Street Journal a rapporté que des responsables saoudiens, israéliens et américains ont confirmé à ses journalistes que la réunion du week-end dernier avait eu lieu, malgré les démentis de l'Arabie saoudite qu'une telle réunion ait eu lieu. Des responsables auraient déclaré au journal que l'Arabie saoudite pourrait être plus susceptible de reprendre les négociations une fois que le président élu Joe Biden prend ses fonctions afin de renforcer la bonne volonté avec la nouvelle administration. L'administration du président Donald Trump a aspiré à aplanir les relations turbulentes au Moyen-Orient et a semblé faire un pas de plus dans ce sens avec la signature de l'Accord d'Abraham en septembre, un accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis. et Bahreïn.

a reçu pour instruction de se préparer à l'attaque de Trump contre l'Iran: rapport

 a reçu pour instruction de se préparer à l'attaque de Trump contre l'Iran: rapport L'armée israélienne L'armée israélienne se prépare à la possibilité que l'administration Trump lance une frappe militaire contre l'Iran, a rapporté Axios mercredi.

Le directeur de l’Organisation de recherche du ministère iranien de la Défense tombe en martyr dans un attentat terroriste. Parmi les clients de Crypto, on trouvait l ’ Iran , les juntes militaires d’Amérique latine, l’Inde, le Pakistan, l’Arabie saoudite, la Libye et le Vatican, explique le quotidien américain.

De nombreux défis attendent l'homme de confiance du président élu Joe Biden, pressé, comme certains alliés des États-Unis, de tourner la page des Déjà échaudé par l'assassinat, le 3 janvier, de l'influent général Qassem Soleimani sur ordre de Donald Trump, l ' Iran a déclaré à plusieurs reprises

La discussion du week-end dernier aurait pu donner à Trump une autre victoire en politique étrangère avant de quitter la Maison Blanche en janvier, si elle s'était terminée différemment. Les pourparlers visant à améliorer les relations entre Israël et l'Arabie saoudite reposent sur une méfiance partagée à l'égard de l'Iran. Israël critique depuis longtemps l'Iran pour son programme nucléaire et a obtenu en 2018 une multitude de documents qui semblaient démontrer la manière dont l'Iran poursuivait son programme, malgré les accords précédents selon lesquels le pays ne le ferait plus. Israël aurait également ciblé des scientifiques nucléaires iraniens lors d'attaques passées. Pendant ce temps, le conflit de plusieurs décennies entre l'Arabie saoudite et l'Iran entoure les efforts de ces deux pays pour influencer la politique de la région. L'histoire d'hostilité de l'Iran avec les deux pays leur a donné une raison commune d'explorer des négociations de paix.

Selon le Wall Street Journal, ces négociations devront probablement attendre la prise de fonction de Biden.

Kylie Moore-Gilbert: un universitaire anglo-australien libéré par l'Iran

 Kylie Moore-Gilbert: un universitaire anglo-australien libéré par l'Iran Kylie Moore-Gilbert, un universitaire anglo-australien détenu par l'Iran pendant plus de deux ans pour espionnage, a été libéré lors d'un échange apparent de prisonniers contre trois Iraniens. © Famille Document Kylie Moore-Gilbert, une universitaire anglo-australienne emprisonnée en Iran pour espionnage, a été libérée lors d'un échange de prisonniers. Moore-Gilbert, maître de conférences sur les études du Moyen-Orient à l'Université de Melbourne, était détenu en Iran depuis 2018.

"L'Arabie saoudite essaie de trouver la meilleure façon d'utiliser cela pour réparer son image à Washington et générer de la bonne volonté avec Biden et le Congrès", a déclaré un responsable américain au journal.

Articles connexes Tué Un scientifique iranien a été averti une fois par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu: `` Souvenez-vous de ce nom '' L'Iran demande la condamnation mondiale de la prétendue `` terreur d'État '' israélienne suite à l'assassinat d'un scientifique L'Iran accuse Israël d'avoir assassiné un scientifique nucléaire de haut niveau dans une escalade dramatique de Tensions

Démarrez votre essai illimité de Newsweek

Qui a assassiné le père du nucléaire iranien ? .
Le scientifique Mohsen Fakhrizadeh, qui avait développé le programme militaire de l'Iran, a été abattu vendredi à l'est de la capitale. Téhéran accuse Israël.Physicien et officier du corps des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique, Mohsen Fakhrizadeh a été assassiné ce vendredi après-midi dans le village d'Absard, situé à l'est de la capitale. D'après le ministère iranien de la Défense, l'homme, âgé de 59 ans, qui est le chef du département recherche et innovation au ministère, a été pris pour cible par plusieurs assaillants alors qu'il se trouvait à l'intérieur de son véhicule, en compagnie de ses gardes du corps.

usr: 1
C'est intéressant!