•   
  •   

Monde Présidentielle américaine: nouveau revers juridique pour Trump en Pennsylvanie

11:05  28 novembre  2020
11:05  28 novembre  2020 Source:   rfi.fr

Jen O’Malley Dillon, la solide stratège de Biden sort de l'ombre

  Jen O’Malley Dillon, la solide stratège de Biden sort de l'ombre Nommée mardi cheffe adjointe de cabinet du futur président des Etats-Unis à 44 ans, cette féministe progressiste et déterminée a joué un rôle clé dans la campagne victorieuse du démocrate. Restée dans l’ombre de Joe Biden, elle a été sa principale stratège, avant de devenir la première femme directrice d’une campagne démocrate victorieuse. C’est désormais comme cheffe adjointe du cabinet du 46e président des Etats-Unis que Jen O’Malley Dillon va continuer sa carrière politique.

Une cour d’appel américaine a rejeté vendredi une plainte de la campagne de Donald Trump affirmant que l’élection n’avait pas été équitable, et a refusé de bloquer la Pour la campagne de Donald Trump , ce revers intervient après une série d’une vingtaine de défaites judiciaires dans tout le pays.

Un revers de plus pour le président américain sortant. Une cour d’appel américaine a rejeté vendredi une plainte de la campagne de Donald Trump affirmant que l'élection présidentielle n’avait pas été équitable, et a refusé de bloquer la certification de la victoire de Joe Biden dans l’Etat clé de

Le président américain Donald Trump. © REUTERS - ERIN SCOTT摄影 Le président américain Donald Trump.

Les déconvenues judiciaires s’accumulent pour les avocats de Donald Trump, qui tentent toujours en vain de contester les résultats de la présidentielle devant les tribunaux. Ce samedi 28 novembre, un dernier revers cinglant est venu d’une cour d’appel de Pennsylvanie qui a débouté la demande d’annulation de la victoire de Joe Biden dans cet État-clé.

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric De Salve

Dans un document de 21 pages, la cour d’appel pour le troisième circuit de Pennsylvanie ne mâche pas ses mots pour débouter les avocats de Donald Trump qui demandent l’annulation de la certification de la victoire de Joe Biden dans cet État-clé au nom de fraudes massives qu’ils sont incapables de prouver.

Rudy Giuliani a directement demandé à un juge fédéral d'ignorer les électeurs de Pennsylvanie et de déclarer que Trump avait remporté l'État

 Rudy Giuliani a directement demandé à un juge fédéral d'ignorer les électeurs de Pennsylvanie et de déclarer que Trump avait remporté l'État © Fourni par Business Insider Rudy Giuliani lors d'une conférence de presse jeudi. REUTERS / Jonathan Ernst Dans un nouveau dossier judiciaire, les avocats de la campagne Trump Rudy Giuliani et Marc Scaringi ont demandé à un juge fédéral de déclarer le président Donald Trump vainqueur de l'élection présidentielle de 2020 en Pennsylvanie. Le président élu Joe Biden a remporté l'État par plus de 80 000 voix.

Une cour d'appel américaine a rejeté vendredi une plainte de la campagne de Donald Trump affirmant que l'élection n'avait pas été équitable. Pour la campagne de Donald Trump , ce revers intervient après une série d'une vingtaine de défaites judiciaires dans tout le pays.

Nouveau revers pour Trump devant un tribunal de Pennsylvanie. Une cour d’appel américaine a rejeté vendredi une plainte de l’équipe de campagne de Donald Trump affirmant que l’élection présidentielle n’avait pas été équitable, et a refusé de bloquer la certification de la victoire de Joe

« Ce sont les électeurs, pas les avocats qui choisissent le président. Il ne suffit pas de dire d’une élection qu’elle est irrégulière pour qu’elle le soit, écrit le tribunal. Les accusations doivent porter sur des éléments précis et des preuves. Nous n’avons ni l’un ni l’autre », martèlent les juges, en ajoutant que « des élections libres et justes sont le poumon de notre démocratie ».

« Frankenstein juridique »

En réaction, Jenna Ellis, l’une des avocates de Donald Trump, promet d’aller jusqu'à la Cour suprême, n’hésitant pas à dénoncer sur Twitter « la mécanique d’activistes judiciaires en Pennsylvanie ». Difficile pourtant de faire passer les trois juges auteur de cette décision unanime pour des militants gauchistes. Tous trois ont été nommés par des présidents républicains, l’un d’eux par Donald Trump lui-même en 2017.

Cet appel faisait d’ailleurs suite à un premier rejet d’un juge qui avait qualifié la requête du camp Trump de « Frankenstein juridique rassemblant des arguments sans fondement ». Au total, plus d’une trentaine de plaintes du président ont déjà été rejetées. Aucune n’a abouti.

► À lire aussi : États-Unis: Trump quittera la Maison Blanche si la victoire de Biden est confirmée

Ivanka Trump moquée : ces affiches cruelles apparues à New York .
Après quatre ans à la Maison-Blanche, Ivanka Trump et son mari Jared Kushner devraient retrouver leur quotidien dans le très chic Upper East Side de New York. Un retour du couple dans la Grosse Pomme loin de faire l'unanimité.Sur des troncs d'arbre, le portrait de la fille de Donald Trump est affiché en grand avec la mention "Not wanted" comme le rapporte le duo comique The Good Liars sur son compte Twitter. Difficile de faire plus explicite. Ivanka Trump décidera-t-elle de renoncer à sa vie d'avant ? La question se pose. Son père, qui possède bon nombre de biens immobiliers à New York, notamment la célèbre Trump Tower pourrait décider de ne pas y résider le temps que l'orage passe.

usr: 6
C'est intéressant!