•   
  •   

Monde À Madagascar, la difficile lutte contre le kidnapping

09:50  13 mars  2018
09:50  13 mars  2018 Source:   lemonde.fr

Laetitia Milot soutenue par Julie Gayet dans sa lutte contre l'endométriose

  Laetitia Milot soutenue par Julie Gayet dans sa lutte contre l'endométriose Invitée au micro de RMC par Maïtena Biraben, Julie Gayet a réagi à la grossesse de Laetitia Milot et n'a pas manqué de lui apporter son soutien dans son combat contre l'endométriose.Julie Gayet apporte son soutien à Laetitia Milot. Après dix années de lutte contre l’endométriose, une maladie chronique provoquant de vives douleurs au moment des menstruations et pouvant réduire les chances de concevoir un bébé, la star de Plus belle la vie a récemment annoncé être enceinte d’une petite fille.

Mais l’absence de reconnaissance de statut de victime et par conséquent de réparation judiciaire rend difficile le processus. Paiement d’une rançon. Si le kidnapping est loin d’être un phénomène nouveau à Madagascar , le rythme des rapts semble s’intensifier depuis six mois.

A Madagascar , les forces de l'ordre ont lancé en début de semaine une opération baptisée « Force de frappe » dans la capitale, Antananarivo. « Reste à affiner les enquêtes pour mettre la main sur ceux qui sont à la tête de ses réseaux de kidnappings », poursuit cette source.

Sur la Grande Île, la communauté des « karanes », des Indiens de Madagascar, sont régulièrement la cible de rapts.

Antananarivo, la capitale de Madagascar, en décembre 2013. © Thomas Mukoya/REUTERS Antananarivo, la capitale de Madagascar, en décembre 2013.

Vingt-trois jours. Yanish Ismaël détient un triste record : celui de la détention la plus longue. Le jour de son enlèvement, un garde du corps a été tué. Yeux bandés, roué de coups, le jeune homme de 26 ans a ensuite été conduit dans une pièce de 10m2, où il est resté enfermé avec plusieurs de ses ravisseurs. « C’était de la torture morale. Ils me disaient que j’allais sortir bientôt, puis que j’allais mourir le soir même. Je n’ai pu parler à ma famille que deux fois. »

La lutte contre les violences aux femmes réclame davantage de moyens

  La lutte contre les violences aux femmes réclame davantage de moyens Dans une tribune publiée mercredi par "Libération", des associations demandent davantage de moyens financiers pour lancer de nouvelles initiatives. © PATRICK KOVARIK / AFP La lutte contre les violences aux femmes réclame davantage de moyens Pour dire vraiment "Stop aux violences faites aux femmes", des associations lancent mercredi un appel à des "soutiens et moyens financiers supplémentaires" qui permettraient de nouvelles initiatives ou de renforcer les dispositifs existants."Capacité de mobilisation de la société civile".

Paiement d’une rançon. Si le kidnapping est loin d’être un phénomène nouveau à Madagascar , le rythme des rapts semble s’intensifier depuis six mois. REPORTAGE. Voilà pourquoi il est difficile de lutter | KoolSaina.com - www.koolsaina.com. En effet, malgré le plan de lutte contre la corruption

«Insécurité/ Kidnapping Aok'zay!». La plateforme espère mobiliser les citoyens de tous milieux sur l'île. Madagascar : 30% du budget alloué à la lutte contre l 'insécurité en 2018. Madagascar : les députés estiment qu’il faut faire plus contre l ’insécurité.

La famille de Yanish est indienne de nationalité française. Elle fait partie de la communauté des « karanes », cible privilégiée des ravisseurs, bien qu’il y ait aussi des kidnappings de Malgaches. « Une forte défiance existe à Madagascar envers ce groupe réputé fermé et, surtout, qui domine largement l’économie locale », explique Olivia Rajerison, avocate spécialiste du droit de la nationalité. Une richesse qui suscite fantasmes et convoitises quand 90 % de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

A titre d’illustration, dans le classement Forbes des fortunes d’Afrique francophone de 2015, on trouve trois milliardaires français d’origine indienne. Hassanein Hiridjee, le PDG du groupe Axian (télécoms), Ylias Akbaraly, le PDG de Sipromad (produits d’entretien) et Iqbal Rahim, à la tête de Galana (industrie pétrolière) figurent tous les trois dans le top 10. « Les Malgaches reprochent aussi à cette communauté de ne pas se mélanger avec la population », souligne Olivia Rajerison.

Le réchauffement climatique pourrait menacer jusqu'à 50% des espèces dans 33 régions clés

  Le réchauffement climatique pourrait menacer jusqu'à 50% des espèces dans 33 régions clés L'Amazonie et Madagascar font partie des régions les plus menacées. © Fournis par Francetv info C'est un chiffre alarmant. Entre un quart et la moitié des espèces pourraient localement être menacées d'extinction par le réchauffement climatique d'ici 2080 en Amazonie, à Madagascar et dans une trentaine de régions du monde parmi les plus riches en biodiversité, selon une étude (pdf) parue mercredi 14 mars dans la revue Climatic Change. Elle est co-produite par l'université d'East Anglia, l'université James Cook et le WWF(en anglais).

Entretien avec Mamy Rakotondrainibe - Présidente du Collectif pour la Défense des Terres Malgaches (TANY) et Valérie Cabanes – Juriste, auteure de « Une

Madagascar est un grand pays, avec des zones très difficiles d’accès. En décembre, nous serons de surcroît en pleine saison des pluies, comment voulez-vous que 7 jours soient suffisants ? Lire aussi : A Madagascar , la difficile lutte contre le kidnapping .

Tradition migratoire

Originaires d’un État du nord-ouest de l’Inde, le Gujerat, les Indiens sont arrivés à Madagascar à la fin du XIXe siècle. Issus de la tradition migratoire des commerçants gujeratis, ils sont en grande majorité musulmans chiites, mais on compte une petite partie d’hindous. Le terme « karane » est dérivé de la prononciation du mot Coran, Quran. L’expression, aujourd’hui passée dans le langage courant, a une forte connotation péjorative, voire xénophobe.

La plupart des Indiens de Madagascar ont la nationalité française. Historiquement, c’est dans les années 1950 que ces derniers, qui travaillaient avec les compagnies françaises, ont commencé à prendre leur place. « Lors de l’indépendance en 1960 [Madagascar était une colonie française], les personnes résidant sur le territoire pouvaient garder la nationalité malgache et opter pour la française. Ou alors elles conservaient la nationalité française dans le cas où elles ne pouvaient pas prétendre à la malgache, qui est essentiellement de filiation et difficile d’accès. » C’est pourquoi des personnes d’origine indienne nées à Madagascar avant l’indépendance sont ainsi devenues françaises et sont au nombre de 15 000 environ aujourd’hui sur la Grande Île.

Chine: amende record pour manipulation des cours de Bourse

  Chine: amende record pour manipulation des cours de Bourse Le gendarme chinois des marchés boursiers a infligé la plus lourde amende de son histoire en imposant une sanction de 5,5 milliards de yuans (700 millions d'euros) à une entreprise accusée de manipulation de cours, a annoncé mercredi l'agence Chine nouvelle.Cette annonce survient alors que le régime chinois s'efforce d'enrayer les risques financiers, dans un pays marqué par une progression très rapide de son taux d'endettement.

Sa famille s’installe à Maurice. Yanish, 27 ans, qui avait été enlevé à Madagascar le 14 mai, revient sur cet épisode sombre de sa vie. Le jeune homme est

A Madagascar , la difficile lutte contre le kidnapping - www.lemonde.fr. Originaires d’un Etat du nord-ouest de l’Inde, le Gujerat, les Indiens sont arrivés à Madagascar à la fin du XIXe siècle.

Yanish, lui, ne compte pas tout de suite retourner à Madagascar. Il souffre encore de stress post-traumatique malgré un attachement indéfectible à ce pays. Le jeune homme a besoin de respirer ailleurs pour se reconstruire. Mais l’absence de reconnaissance de statut de victime et par conséquent de réparation judiciaire rend difficile le processus.

Paiement d’une rançon

Si le kidnapping est loin d’être un phénomène nouveau à Madagascar, le rythme des rapts semble s’intensifier depuis six mois. Selon les chiffres de la police malgache, une quinzaine d’enlèvements a été répertoriée en 2017 et deux « karanes » ont déjà été enlevés en 2018. Les premiers cas connus remontent à la fin des années 1990. Depuis 2010, une centaine de cas officiels a été recensée, selon le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar (CFOIM), une association de droit malgache qui fait de l’accompagnement psychologique aux victimes et sert d’intermédiaire entre les familles et les forces de l’ordre malgaches.

Mais leur nombre exact depuis vingt ans pourrait être en réalité bien plus élevé car beaucoup de familles ne déposent pas plainte. Elles donnent aussi peu d’informations à la police, bien qu’elles soient en contact direct avec les ravisseurs le temps de la détention. C’est ainsi que de nombreux cas d’enlèvements, dans les quartiers plus modestes, passent sous les radars. À chaque fois, c’est le même dénouement : la captivité prend fin lorsqu’il y a paiement d’une rançon.

Dopage - Un premier forum mondial de sportifs pour discuter de la lutte anti-dopage en juin

  Dopage - Un premier forum mondial de sportifs pour discuter de la lutte anti-dopage en juin L'Agence mondiale antidopage (AMA) et le Comité olympique canadien vont organiser début juin le premier forum mondial de sportifs pour discuter de la lutte contre le dopage, ont annoncé mercredi les deux institutions. Ce forum aura lieu les 3 et 4 juin à Calgary (Alberta) et rassemblera plus de 150 athlètes de premier plan, a indiqué l'AMA.L'objectif de cette réunion est de "discuter des principaux développements dans la lutte contre le dopage, y compris les préoccupations et les enjeux actuels tels que les droits des athlètes", a précisé l'AMA, dont le siège est à Montréal.

Lire aussi : A Madagascar , la difficile lutte contre le kidnapping . Elu en 2013, le président Rajaonarimampianina n’a pas encore annoncé s’il allait briguer un second mandat.

La peste est encore un problème de santé publique dans certains pays, notamment Madagascar . En collaboration avec l'administration pénitentiaire, la

Naina Andriatsitohaina est un patron de presse malgache et un homme d’affaires influent sur l’île. Jean et veste bien coupés, baskets de ville, sa colère sourd sous son ton placide. Son fils Nathan, 14 ans, franco-malgache, a été kidnappé le 22 décembre 2017, alors qu’il rentrait de l’école. L’adolescent est resté trois jours en captivité. Naina Andriatsitohaina est l’un des rares à avoir porté plainte en France et à Madagascar. « Les gens ne portent pas plainte par peur d’être enlevés, assassinés. C’est irresponsable de la part de l’Etat d’affirmer que les choses n’avancent pas car les victimes n’osent pas parler », tempête-t-il en faisant allusion aux dernières « unes » de journaux.

En tant que ressortissants français, les familles de victimes ont la possibilité de porter plainte dans les deux pays. Une dizaine de plaintes ont été ainsi déposées à Paris, dont trois sont pour l’instant classées sans suite. « Ces décisions peuvent trouver leur source dans la difficulté parfois à identifier les auteurs des infractions ou à récolter au travers de l’enquête des éléments suffisamment précis », explique William Bourdon, l’avocat français chargé du dossier. La distance qui sépare les deux pays et le temps écoulé sont autant de paramètres qui ne facilitent pas les investigations.

Trust : la famille Getty menace Danny Boyle et la chaîne FX de les poursuivre en justice

  Trust : la famille Getty menace Danny Boyle et la chaîne FX de les poursuivre en justice La série Trust, produite et supervisée par Danny Boyle en collaboration avec la chaîne américaine FX, relate le même fait divers que Tout l’argent du monde, le dernier film de Ridley Scott : le tragique kidnapping de John Paul Getty III à Rome en 1973. Rançonné pour 17 millions de dollars que son multimilliardaire de grand-père refusa de payer, le jeune homme fut séquestré, mutilé et enfin relâché dans une station-service abandonnée. Alors que Tout l’argent du monde de Ridley Scott brossait un portrait mesuré et humain de John Paul Getty et de sa descendance, la série crée par Danny Boyle et ses partenaires de Slumdog Millionaire (Christian Colson à la production et Simon Beaufoy au scénario) semble sous-entendre que les Getty auraient facilité ce kidnapping pour forcer leur aïeul à se défaire de sa fortune. Trust : les secrets de la famille Getty dévoilés en avril sur Canal+ Séries La sœur de la victime, Adrianne Getty, a donc engagé un avocat qui somme la chaîne FX de lui soumettre tous les épisodes de la série et de les réexaminer si nécessaire, selon le site Deadline. Dans le cas contraire, l’affaire serait portée devant les tribunaux. Dans une longue lettre adressée à Danny Boyle, Simon Beaufoy et Nick Grad (le président de la chaîne FX), Martin D. Singer accuse la série de mentir sur l’éventuelle implication de sa cliente dans le kidnapping du regretté John Paul Getty III.

Les Karanas ont commencé à émigrer d'Inde vers Madagascar à la fin du XVIIe siècle. Nombre d'entre eux ont gardé la nationalité française après l'indépendance en 1960. Malgré cette prise de conscience, la lutte contre les kidnappings reste difficile .

À Madagascar , au moins 74 personnes sont mortes de la peste et plus de 800 cas ont été répertoriés. Un plan de riposte national a été mis en place mais les obstacles sont nombreux. Reportage à Antananarivo.

Recrudescence des rapts

Le mutisme des victimes est ainsi un vrai obstacle. Le bâtonnier Solo Radson, avocat rattaché au CFOIM, témoigne : « Leur silence est très compréhensible car ils font l’objet de représailles, pour certains même après la libération de leur parent. » D’un point de vue pénal, le kidnapping est un crime. La justice prend en compte deux volets : la séquestration et l’extorsion de fonds. Contacté, le juge d’instruction chargé de ces affaires d’enlèvements côté Madagascar n’a pas souhaité s’exprimer.

Face à la recrudescence des rapts, une cellule mixte a été mise sur pied en septembre 2017. Composée de quatre gendarmes et de quatre policiers malgaches, ces derniers travaillent exclusivement sur ces cas d’enlèvements. Jean-Rostand Rabialahy, le directeur de cabinet du ministère de la sécurité publique, connaît le travail de longue haleine qu’impliquent ces enquêtes, qui perdurent bien après les libérations. « Vingt-huit personnes ont été mises sous mandat de dépôt en 2017, déclare t-il. Ces affaires sont tentaculaires : elles relèvent de la criminalité organisée, il y a des ramifications, des appuis et des soutiens partout. »

Sur la Grande Ile, le ras-le-bol contre l’insécurité est tel qu’une plate-forme d’un genre nouveau a vu le jour : Aok’zay, qui signifie « Ça suffit ! ». Pour la première fois, les acteurs du secteur privé, de la société civile ainsi que les syndicats des travailleurs parlent d’une même voix pour dire stop aux kidnappings. Les citoyens sont invités à manifester le 15 mars dans le but d’interpeller les autorités. En attendant, ces six derniers mois, une quarantaine de familles karanes a quitté l’île pour Maurice. A leurs racines, elles ont préféré la sécurité.

Maintenant qu’il tourne rond, le football malgache rêve de Coupe d’Afrique des nations .
Avec un nouveau sélectionneur, des joueurs binationaux motivés et une fédération mieux organisée, les « Barea » visent une qualification à la CAN 2019. © LD L’équipe de Madagascar célèbre un but lors d’une victoire face à Sao Tomé-et-Principe (3-2), le 26 mars 2017, à Antananarivo. Dans un an, l’équipe mauricienne de football ne sera peut-être plus la seule sélection de l’océan Indien à avoir participé à une phase finale de Coupe d’Afrique des nations (CAN), en 1974 en Egypte.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!