•   
  •   

Monde Première visite de Trump en Californie, pour travailler sur son mur

13:36  13 mars  2018
13:36  13 mars  2018 Source:   nouvelobs.com

Une délégation sud-coréenne en Corée du Nord lundi

  Une délégation sud-coréenne en Corée du Nord lundi Une délégation sud-coréenne de haut niveau se rendra en Corée du Nord lundi pour discuter de l'amélioration des relations dans la péninsule et d'éventuelles discussions entre Washington et Pyongyang, a annoncé dimanche la présidence sud-coréenne. © STR / KCNA VIA KNS / AFP Le dirigeant nord coréen Kim Jong-Un félicite des membres du Samjiyon Orchestra qui ont visité la Corée du Sud lors des JO. Après cette visite de deux jours en Corée du Nord, les émissaires spéciaux sud-coréens s'envoleront pour les États-Unis pour faire un compte rendu de leurs discussions à Pyongyang.

2018-06-29 - Les journalistes devraient travailler «sans peur». C’est la première visite en Californie de l’hôte de la Maison-Blanche, le président qui a mis le plus Donald Trump a d’ailleurs interpellé les élus sur Twitter après sa visite : «Le Congrès doit financer le MUR A LA FRONTIÈRE

" En Californie , nous sommes plus attachés aux ponts qu'aux murs ", a-t-il lancé, soulignant qu'il ne s'agit pas seulement d'une image et invitant M. Trump à visiter les dizaines de ponts et viaducs en cours de construction en vue de créer la première ligne ferroviaire à grande vitesse du pays.

C'est la première fois depuis son élection que Donald Trump se rend dans ce bastion démocrate. Des manifestations ont déjà eu lieu.

Manifestation à San Diego le 12 mars 2018. © Copyright 2018, L'Obs Manifestation à San Diego le 12 mars 2018.

Il y a ceux qui l'attendent de pied ferme, et ceux qui ont déjà leurs pancartes de protestation en main. Le président américain Donald Trump se rend ce mardi pour la première fois en Californie, Etat le plus peuplé de la fédération et bastion démocrate. 

Les premières manifestations ont eu lieu mardi à San Diego, une ville proche de la frontière mexicaine, pour dénoncer sa venue et sa politique anti-immigration.

Nétanyahou en visite à Washington pour parler de l'Iran et s'éloigner des affaires

  Nétanyahou en visite à Washington pour parler de l'Iran et s'éloigner des affaires Le premier ministre israélien est arrivé dimanche à Washington pour une visite de cinq jours. Il doit être reçu ce lundi par Donald Trump. © THOMAS COEX/AFP Benyamin Nétanyahou, le 21 février, devant des responsables juifs américains à Jérusalem. Benyamin Nétanyahou, qui a récemment vu son horizon judiciaire s'assombrir, est arrivé dimanche à Washington pour une visite de cinq jours dont son entourage espère tirer une salutaire bouffée d'oxygène politique.

C'est la première visite en Californie de l'hôte de la Maison Blanche, le président qui a mis le plus de temps depuis Franklin D. Roosevelt à rendre visite au Son ami Ron McCullough, généticien de 40 ans, estime que Trump s'est finalement rendu en Californie parce que "le mur c'est son grand truc

C'est la première visite en Californie de l'hôte de la Maison Blanche, le président qui a mis le plus de temps depuis Franklin D. Roosevelt à rendre visite au Donald Trump a d'ailleurs interpellé les élus sur Twitter après sa visite : "Le Congrès doit financer le MUR A LA FRONTIERE & interdire les

Le séjour de Donald Trump n'est pas une visite de courtoisie : après son atterrissage prévu à 11h30 locales (20h30 en France), le président doit se rendre à Otay Mesa, juste au sud de San Diego. C'est là que sont exposés les huit prototypes du mur qu'il veut faire construire sur quelque 3.000 kilomètres de bordure avec le Mexique, l'une de ses principales promesses de campagne.

Il doit ensuite faire un discours devant les militaires à la base aérienne de Miramar puis s'envoler pour Los Angeles, où il doit assister à un dîner de levée de fonds pour le parti républicain.

Donald Trump prêt à un compromis sur les Dreamers en échange du mur avec le Mexique

"Du gaspillage"

Ariel Norcross, qui manifestait lundi à San Diego devant le Federal Building, tenait une pancarte sur laquelle on lisait :

États-Unis : la Maison Blanche veut aider les employés des écoles à se former aux armes à feu

  États-Unis : la Maison Blanche veut aider les employés des écoles à se former aux armes à feu Un mois après la tuerie de Parkland, la Maison Blanche a annoncé, dimanche, qu’elle aidera les États qui souhaitent former professeurs ou employés des écoles au maniement des armes. Une initiative froidement accueillie par le monde enseignant. Soigner le mal par le mal ? Un mois à peine après la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, et alors que toute une partie de la jeunesse américaine mène, tambour battant, un combat contre le port d’armes aux États-Unis, la Maison Blanche semble rester sourde à l’indignation.

Donald Trump devant quelques prototypes du mur , en Californie , le 13 mars 2018. La visite de Donald Trump a d'ailleurs été jalonnée de manifestants qui arboraient des pancartes hostiles au Une dialectique qu'a volontiers repris à son compte le gouverneur de l'Etat de Californie , Jerry Brown

C'est son premier déplacement en tant que président dans ce bastion démocrate de la côté ouest, fer de lance de la résistance à sa politique. « En Californie , nous sommes plus attachés aux ponts qu'aux murs ». À la veille de la visite de Donald Trump , le gouverneur démocrate de l'État, Jerry

"Pas de haine dans le Golden State. [...] Je ne veux pas de la politique [de Trump] dans mon État, dans mon pays."

"Ces huit prototypes ne servent à rien [...]. Les gens parviennent à contourner des murs, c'est du gaspillage de l'argent du contribuable, et c'est une façon de détourner l'attention de tous ses problèmes", ajoute-t-elle, depuis un cortège où l'on voit des panneaux "pas de mur" et des enfants en poncho mexicain sur les épaules de leurs parents.

"Je ne sais pas pourquoi il a attendu si longtemps pour venir. Mais il est en train de réaliser que c'est l'endroit qui lui oppose le plus de résistance, ici à la frontière, ici en Californie", conclut Ali Torabei, un autre manifestant cité par l'AFP.

Manifestation dans une église

Le président du Sénat californien Kevin de Leon, un démocrate, a par ailleurs mené lundi après-midi un rassemblement à Beverly Hills en prévision de la venue de Trump mardi dans cette municipalité cossue qui jouxte Los Angeles où doit se tenir ce dîner.

La plus vaste manifestation mardi est organisée dans une église de San Ysidro d'où l'on aperçoit la frontière et où sont attendues plusieurs centaines de personnes.

Des manifestants prévoient de dresser un vaste panneau interpellant le président et lui demandant de "bâtir des ponts, pas des murs", mais un rassemblement pro-Trump pour saluer ce projet de mur est également prévu.

(Avec AFP)

Plainte en Californie contre Facebook et Cambridge Analytica .
Facebook et la société d'analyse de données Cambridge Analytica sont visés par une plainte aux Etats-Unis pour avoir obtenu sans permission des informations relatives à 50 millions d'utilisateurs du réseau social. La plainte en nom collectif a été déposée mardi soir devant un tribunal de district de San Jose, en Californie, au nom d'une habitante du Maryland, Lauren Price.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!