•   
  •   

Monde Gina Haspel, une adepte de la torture à tête de la CIA

20:35  13 mars  2018
20:35  13 mars  2018 Source:   mashable.france24.com

Suits : le spin-off autour de Gina Torres officiellement commandé

  Suits : le spin-off autour de Gina Torres officiellement commandé Bonne nouvelle pour les fans de Suits : avocats sur mesure : la série va bientôt donner naissance à une franchise puisque le spin-off centré sur Jessica Pearson, le personnage campé par Gina Torres durant les six premières saisons, vient officiellement d'être commandé par la chaîne USA Network. En développement depuis plus d'un an, cette série dérivée créée par Aaron Korsh, le papa de Suits, suivra les aventures de Jessica à Chicago, alors qu'elle tente de naviguer les eaux troubles de l'univers de la politique. Régulière durant les 84 premiers épisodes de Suits, Gina Torres, qui a quitté la série en milieu de saison 6, sera de retour le 25 avril prochain aux États-Unis pour le final de la saison 7, qui servira de backdoor pilot (épisode introductif) au spin-off à venir et coïncidera également avec la dernière apparition de Patrick J. Adams et de Meghan Markle, les interprètes de Mike et de Rachel, qui quittent la série mère après 7 ans de bons et loyaux services. Les aventures du cabinet Pearson Specter Litt ne sont pas pour autant terminées puisqu'une saison 8 a déjà été commandée, avec l'arrivée au casting régulier de Dulé Hill (récurrent en saison 7) et de Katherine Heigl, qui tentera de faire un retour gagnant sur le petit écran après l'échec de Doubt l'an dernier. Aucune date de diffusion n'a encore été communiquée concernant la série dérivée portée par Gina Torres, qui n'a pas encore de titre. Quant à la suite de la saison 7 de Suits, elle débutera le 28 mars sur USA Network.

Première femme à accéder à ce poste aux États-Unis, elle est connue pour avoir été une adepte de l’usage de la torture comme méthode d’interrogatoire. Gina Haspel est devenue la première femme à prendre la tête de la CIA .

Gina Haspel a passé la plus grande partie de sa carrière au service de la CIA . Elle a rejoint l'agence en 1985. Décrite comme une « espionne exemplaire » et une « patriote dévouée », la sexagénaire a surtout été remarquée pour son expérience dans les opérations sous couverture.

Gina Haspel remplace Mike Pompeo à la tête de la CIA. Première femme à accéder à ce poste aux États-Unis, elle est connue pour avoir été une adepte de l’usage de la torture comme méthode d’interrogatoire.

Gina Haspel remplace Mike Pompeo à la tête de la CIA © Capture d'écran - YouTube Gina Haspel remplace Mike Pompeo à la tête de la CIA

Gina Haspel est devenue la première femme à prendre la tête de la CIA. Elle a été nommée à ce poste, mardi 13 mars, par le président Donald Trump pour remplacer Mike Pompeo, qui s’est retrouvé propulsé au poste de secrétaire d’État après le limogeage surprise de Rex Tillerson. Ces changements au sein de l’administration américaine récompensent l’une des personnalités les plus controversées du contre-espionnage américain.

Rien à déclarer (TF1) - Après les Ch’tis, encore un succès !

  Rien à déclarer (TF1) - Après les Ch’tis, encore un succès ! En 2011, cette comédie de Dany Boon, rediffusée ce soir sur TF1 attira plus de 8 millions de spectateurs lors de sa sortie en salles. Découvrez les coulisses d’un carton du box-office ... © PATHE Rien à déclarer (TF1) - Après les Ch’tis, encore un succès ! Un scénario millimétré Cette idée trottait dans la tête de Dany Boon depuis 2008 : l’histoire de Ruben Vandevoorde (Benoît Poelvoorde), un douanier belge chauvin contraint, en 1993, de faire équipe avec Mathias Ducatel, son homologue français.

Le choix de Gina Haspel pour la direction de la CIA envoie un message troublant à ses employés, estime son ancien collaborateur ayant passé 23 mois en prison pour divulgation des méthodes de tortures utilisées par l'agence.

Gina Haspel , est la première femme nommée mardi à la tête de la CIA , mais le rôle de cette ancienne responsable des opérations clandestines dans les prisons secrètes où des détenus étaient torturés , pourrait compliquer sa tâche pour diriger l’une des plus grandes agences de renseignement du monde.

À 61 ans, Gina Haspel, jusqu’alors numéro deux de l’agence de renseignement, est aussi respectée au sein de la CIA qu’elle est décriée par l’opposition démocrate et les organisations de défense de droits de l’Homme, raconte le New York Times. En effet, son nom est associé à l’usage de la torture et de l’enlèvement de suspects de terrorisme. En 2002, elle a notamment dirigé l’une des premières prisons clandestines – ou "black site" – en Thaïlande.

La torture d’Abou Zoubaydah

C’est là-bas qu’ont été interrogés, sous sa direction et dans des conditions très critiquées, Abd al-Rahim al-Nashiri et Abou Zoubaydah. Ce dernier a été soumis au supplice du waterboarding – simulacre de noyade – 83 fois en un mois, a subi des humiliations sexuelles répétées et a été privé de sommeil sur des longues périodes. Il a perdu un œil à la suite de ces traitements. Son “interrogatoire” a, par la suite, été cité en exemple dans divers rapports parlementaires documentant l’utilisation de la torture par les agents de la CIA.

Dans les prisons éthiopiennes : « Ils fouettaient mes pieds nus avec des câbles »

  Dans les prisons éthiopiennes : « Ils fouettaient mes pieds nus avec des câbles » L’Ethiopie à cran (2). Après la vague d’amnisties décidée par le gouvernement, d’anciens détenus, opposants politiques, blogueurs ou journalistes, témoignent. © Tiksa Negeri / REUTERS Des partisans de l’opposant éthiopien Bekele Gerba célèbrent sa libération, le 13 février 2018, à Adama, dans la région Oromia. Eskinder Nega ne s’attendait pas à être libéré. Le journaliste éthiopien, accusé en 2012 de haute trahison et d’infractions liées au terrorisme, avait purgé un tiers de sa peine d’emprisonnement de dix-huit ans.

La nouvelle directrice de la CIA Gina Haspel était directement impliquée dans la pratique de la torture de détenus, affirme John Kiriakou, un ex-employé du département antiterroriste de l’agence US.

Gina Haspel est la première femme nommée mardi à la tête de la CIA , mais le rôle de cette ancienne responsable des opérations clandestines dans les prisons secrètes où des détenus étaient torturés pourrait compliquer sa tâche pour diriger l'une des plus grandes agences de renseignement du monde.

Les critiques de plus en plus véhémentes contre l’utilisation de la torture pour obtenir des informations de suspects de terrorisme ont freiné l’ascension de Gina Haspel au sein de la CIA. Surtout qu’il a été prouvé qu’elle avait détruit, en 2005, des photos et documents illustrant les techniques d’interrogatoires utilisées dans la prison clandestine thaïlandaise. En 2013, la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein a mis tout son poids politique dans la balance pour empêcher la nomination de Gina Haspel à la tête des opérations clandestines de la CIA. Elle a même appelé le président de l’époque, Barack Obama en personne, pour le presser de ne pas promouvoir cette personnalité controversée du monde du renseignement.

Trump et la torture

Mais pour Donald Trump, elle est la femme à poigne qu’il faut à l’agence. Lorsque le président républicain l’avait promue au poste de numéro 2 de la CIA, en février 2017, les défenseurs des droits de l’Homme s’étaient déjà insurgés. “Cela revenait à donner plus de responsabilités au sein de l’une des agences les plus importantes de l’État à quelqu’un qui a dirigé une opération totalement illégale [les "black sites" ont été fermés et l’utilisation de la torture a été interdite en 2009, NDLR]”, a affirmé au New York Times John Sifton, porte-parole de Human Rights Watch. En Europe, une ONG a demandé au parquet allemand, en juin 2017, d’émettre un mandat d’arrêt international contre Gina Haspel pour son rôle dans l’utilisation de la torture comme méthode d’interrogatoire.

Torture, affaires troubles... 5 choses à savoir sur Gina Haspel, première femme à diriger la CIA

  Torture, affaires troubles... 5 choses à savoir sur Gina Haspel, première femme à diriger la CIA Figure contestée du renseignement américain en raison de ses liens avec la torture, elle est la première femme à la tête de l'agence.

Gina Haspel deviendra la nouvelle directrice de la CIA , la première femme choisie à ce poste. En cause, les doutes sur sa responsabilité dans la mise en place, après le 11 septembre 2001, de prisons secrètes à l'étranger où des méthodes, assimilées à de la torture , comme la simulation de noyade

La nouvelle directrice de la CIA Gina Haspel était directement impliquée dans la pratique de la torture de détenus, affirme John Kiriakou, un ex-employé du département antiterroriste de l’agence US.

Les ONG risquent de ne plus savoir où donner de l’indignation après la promotion de cette femme à la tête de la CIA. Surtout, cette nomination clôt le débat autour de la position de Donald Trump sur la question de la torture. Pendant la campagne présidentielle, il avait laissé entendre qu’il y était favorable, puis il a remis en cause son efficacité peu après être entré à la Maison Blanche, avant de faire à nouveau volte-face fin 2017, assurant que “la torture, ça marche”. Avec la nomination de Gina Haspel, il embrasse le côté le plus dur de la CIA.

– Cet article a initialement été publié sur le site de France 24.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Mini-série et grands moments d'"éloquence" avec JoeyStarr: l'Assemblée affiche son ouverture .
Projection d'une mini-série sur les combats homosexuels et représentation théâtrale de grands moments d'éloquence parlementaire avec le rappeur JoeyStarr: l'Assemblée nationale affiche son "ouverture sur la société et le monde". La présidence du Palais Bourbon explique mardi dans un communiqué vouloir "faire davantage rayonner l'institution et la rendre plus attractive" avec des évènements baptisés les "Rendez-vous à Lassay" (du nom de la résidence La présidence du Palais Bourbon explique mardi dans un communiqué vouloir "faire davantage rayonner l'institution et la rendre plus attractive" avec des évènements baptisés les "Rendez-vous à Lassay" (du nom de la résidence de François d

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!