•   
  •   

Monde L’Allemagne affronte sa pire vague de Covid-19

11:20  19 décembre  2020
11:20  19 décembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Trump utilise le récent pic de mortalité du COVID-19 en Allemagne pour attaquer ceux qui l'ont présenté comme un modèle, malgré le taux de mortalité significativement plus faible du pays

 Trump utilise le récent pic de mortalité du COVID-19 en Allemagne pour attaquer ceux qui l'ont présenté comme un modèle, malgré le taux de mortalité significativement plus faible du pays © Getty Getty Le président Donald Trump a souligné le pic de décès de COVID-19 en Allemagne dans un tweet de mercredi arguant que la réponse à la pandémie de l'Allemagne n'était pas un modèle pour les États-Unis. Cependant, l'Allemagne semble toujours bien mieux que les États-Unis, en termes de décès à la fois en pourcentage des cas connus et en pourcentage de la population.

L’Allemagne est en confinement partiel, pour les vacances de fin d’année. Ici, à Nuremberg fin octobre. © AFP L’Allemagne est en confinement partiel, pour les vacances de fin d’année. Ici, à Nuremberg fin octobre.

Alors qu’une bonne partie de l’Europe se confine pour les fêtes, la Saxe devient un foyer épidémique hors de contrôle, en Allemagne. L’ambiance se tend dans cette région où les anti-masques sont nombreux.

Triage  : le fait de devoir choisir les patients à intuber, faute de matériel ou de personnel. Le terme renvoie aux dramatiques images de Bergame, en Italie, au printemps. Et, désormais, en Allemagne.

Un médecin de la clinique de Zittau, ville de Saxe frontalière de la République tchèque, l’a utilisé lors d’un forum citoyen.  Nous avons été plusieurs fois dans une situation où nous devions choisir qui allait recevoir de l’oxygène ou pas » , a déploré ce professionnel sur la plateforme T-Online. La clinique n’a pas officiellement confirmé ce  triage  mais a reconnu être  aux limites de ses capacités ».

Covid-19. Nouveau serrage de vis en Allemagne

  Covid-19. Nouveau serrage de vis en Allemagne Alors que le nombre de nouvelles contaminations au coronavirus bat des records ces derniers jours en Allemagne, Angela Merkel a rendez-vous ce dimanche 13 décembre avec les dirigeants des 16 Länder en vue d’un durcissement des mesures. Incapable d’endiguer la seconde vague de Covid-19, l’Allemagne s’apprête à imposer des mesures plus drastiques, allant jusqu’à la fermeture des commerces, de crainte que le virus ne devienne incontrôlable avec les fêtes de fin d’année.

La Saxe, avec quatre millions d’habitants, affiche un nombre de contaminations au coronavirus particulièrement catastrophique. Huit des dix cantons les plus touchés sont dans cette région. Le taux d’incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants sur sept jours) a atteint 415, jeudi 17 décembre, bien au-dessus de la moyenne nationale de 185. Alors que l’objectif de la chancelière allemande Angela Merkel est de repasser sous les 50, certains villages dépassent le taux de 1 000.

. © Infographie Ouest-France .

Le débat d’une isolation complète de ces foyers est dans l’air.  Fermer des communes, cela sonne très dur et ce serait très dur » , a expliqué Michael Kretschmer, président CDU de la région en rassurant :  Actuellement, il n’y a pas de décision dans ce sens.  Tandis que tout le pays est en confinement partiel, pour les vacances de fin d’année.

Coronavirus : Comment l'Allemagne, bonne élève de l'Europe, en est-elle arrivée là ?

  Coronavirus : Comment l'Allemagne, bonne élève de l'Europe, en est-elle arrivée là ? Jadis cité en exemple pour sa gestion sanitaire de la première vague, l’Allemagne est l’un des pays européens les plus mal engagés dans ce second pic du coronavirus © SIPA En Allemagne, l'épidémie est désormais hors de contrôle EPIDEMIE - Jadis cité en exemple pour sa gestion sanitaire de la première vague, l’Allemagne est l’un des pays européens les plus mal engagés dan Incontestablement, l’Allemagne fut au cours de la première vague du coronavirus le bon élève européen, avec un nombre de décès rapporté au million d’habitants s’élevant à 118,6 morts, contre 658,9 au Royaume-Un,

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer le cas particulier de la Saxe, notamment la situation géographique de la région, limitrophe d’autres territoires très touchés par la deuxième vague : Bavière, Thuringe mais aussi République tchèque et Pologne.

L’attitude de l’extrême droite dénoncée

La première vague du printemps, très faible à l’est du pays, semble ne pas avoir servi d’électrochoc. « Nous n’avons eu quasiment aucun cas ici, explique Alexander Ahrens, le maire de la commune de Bautzen, actuellement très touchée. La grande majorité des gens ne connaissaient même pas quelqu’un, qui connaissait quelqu’un, qui connaissait quelqu’un qui avait eu le corona. »

Une autre théorie se propage. Des observateurs font un rapprochement entre ce développement de l’épidémie en Saxe et le vote du parti d’extrême droite AfD, très implanté dans la région. C’est le cas de Matthias Quent, sociologue spécialiste de l’extrême droite, qui, chiffres à l’appui, note  une corrélation entre les résultats de l’AfD aux législatives de 2017 et l’incidence au coronavirus du 4 décembre 2020. Il ne s’agit pas de cas isolés, mais de statistiques fortes et significatives . Le sociologue précise cependant qu’ une corrélation n’est pas une causalité !

Leader de la CDU dans la région voisine de Thuringe, Markus Voigt prend moins de pincettes, dans le magazine Spiegel :  Le fait que l’AfD nie en permanence le virus a mené à ce que des citoyens ont été moins prudents. Je dirais même : par son comportement, ce parti a indirectement des morts sur la conscience.

Des malades, c’est sûr. Le député de l’AfD Thomas Seitz, qui avait siégé au Bundestag avec un tissu troué sur le visage et pour dénoncer les vrais masques, a été hospitalisé jeudi. Les médecins sont optimistes.

CARTE. Covid-19 : l’Europe se reconfine, quelle est la situation chez nos voisins ? .
Royaume-Uni, Allemagne, ou encore Italie… De plus en plus des pays européens ont décidé de se reconfiner pendant les fêtes de fin d’année. On fait le point sur la situation de l’épidémie du Covid-19 chez nos voisins. Un nouveau tour de vis a bien eu lieu en Europe. Alors que la France sous couvre-feu doit démarrer sa campagne de vaccination, ce dimanche 27 décembre, certains pays européens ont pris des mesures drastiques dans la lutte de l’épidémie du Covid-19, malgré la période des fêtes de fin d’année.

usr: 1
C'est intéressant!