•   
  •   

Monde La police accusée de mansuétude avec les Trumpistes, de sévérité avec les anti-racistes

02:40  08 janvier  2021
02:40  08 janvier  2021 Source:   msn.com

"On se battra bec et ongles": dans le car pour Washington, la détermination sans faille des Trumpistes

  Elle n'acceptera "jamais" la victoire de Joe Biden à la présidentielle: avec des centaines de partisans de Donald Trump, des chips et des bières, Sue Ianni a voyagé toute la nuit depuis la région de Boston, en car, pour manifester à Washington dans l'espoir de voir le Congrès renverser le verdict des urnes et maintenir Donald Trump au pouvoir.

Un employé du Capitole inspecte les dégâts causés au bâtiment par les partisans de Donald Trump qui ont forcé les entrées, le 7 janvier 2021 à Washington © ALEX WONG Un employé du Capitole inspecte les dégâts causés au bâtiment par les partisans de Donald Trump qui ont forcé les entrées, le 7 janvier 2021 à Washington

Comme de nombreux Américains, le président élu Joe Biden a dénoncé jeudi la mansuétude des forces de l'ordre face aux partisans de Donald Trump qui ont brutalement envahi le Capitole la veille, soulignant le contraste avec le traitement musclé réservé aux manifestants anti-racistes.

"Personne ne peut me faire croire que s'il s'était agi hier d'une manifestation de Black Lives Matter", mouvement anti-raciste à l'origine de multiples rassemblements l'an dernier dans tous les Etats-Unis, "ils n'auraient pas été traités très, très différemment de la foule de voyous qui a pris d'assaut le Capitole", a lancé Joe Biden lors d'une allocution depuis son fief de Wilmington.

Model Paulina Porizkova et 74-year-old Mom Show Off Abs sur Instagram

 Model Paulina Porizkova et 74-year-old Mom Show Off Abs sur Instagram Si l'Amérique veut empêcher un autre événement comme l'assaut mercredi du Capitole à Washington, DC, les responsables devraient faire tous les efforts possibles pour arrêter et poursuivre chacun. personne impliquée dans les manifestations violentes - événements que certains qualifient de tentative de coup d'État par le président Donald Trump et ses partisans.

Des membres de la Garde nationale devant le Capitole le 7 janvier 2021, au lendemain de l'invasion du bâtiment par des partisans de Donald Trump © JOHN MOORE Des membres de la Garde nationale devant le Capitole le 7 janvier 2021, au lendemain de l'invasion du bâtiment par des partisans de Donald Trump

"Nous savons tous que c'est vrai et c'est inacceptable", a insisté le prochain président américain, qui s'installera à la Maison Blanche le 20 janvier et a bénéficié pour son élection d'une forte mobilisation des électeurs noirs.

Des partisans de Donald Trump font face à la police peu avant l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021 à Washington © Olivier DOULIERY Des partisans de Donald Trump font face à la police peu avant l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021 à Washington

Des milliers de partisans de Donald Trump, aiguillonnés par leur président venus s'adresser directement à eux, ont facilement débordé mercredi les services de sécurité du Capitole alors que les élus y tenaient session.

Qui est « Q Shaman », le manifestant pro-Trump à la coiffe à cornes vu lors des violences au Capitole ?

  Qui est « Q Shaman », le manifestant pro-Trump à la coiffe à cornes vu lors des violences au Capitole ? Jake Angeli est une figure récurrente du mouvement complotiste QAnon. Ces derniers mois, il s’est fait remarquer lors de manifestations en soutien à Donald Trump et contre les fermetures imposées pour lutter contre le Covid-19.Connu dans le milieu complotiste sous le nom « Q Shaman », il s’était déjà fait remarquer par le passé, notamment pour son implication au sein de la mouvance d’extrême droite QAnon. Mercredi, il a été aperçu dans les couloirs du Congrès puis, dans des images qui ont fait le tour de la planète, à la tribune du Sénat, drapeau américain à la main.

Certains sympathisants du président républicain ont forcé des barrières de sécurité et bousculé voire frappé des policiers qui tentaient de leur barrer le passage. Dans d'autres cas, des médias américains rapportent que les forces de l'ordre leur ont ouvert les portes.

Malgré ces troubles manifestes, les policiers chargés de la sécurité des lieux n'ont pas fait usage de gaz lacrymogènes jusqu'à ce que les intrus aient atteint le coeur du bâtiment, où ils ont fouillé et saccagé des bureaux sans rencontrer d'opposition.

Quant à la Garde nationale, régulièrement déployée à titre préventif l'an dernier, à Washington comme ailleurs, lors des manifestations demandant la fin des brutalités policières contre les minorités, elle n'avait pas été activée mercredi avant le chaos, qui n'a cessé qu'au bout de plusieurs heures.

Pour de nombreux Américains, militants anti-racistes en tête, c'est la preuve que la police et les autorités américaines font "deux poids, deux mesures".

États-Unis. Face à l’insurrection, un Capitole bien peu gardé

  États-Unis. Face à l’insurrection, un Capitole bien peu gardé Au lendemain de l’attaque du bâtiment par les extrémistes pro-Trump, l’insuffisance du maintien de l’ordre fait gronder. Les États-Unis se sont réveillés sonnés, jeudi 7 janvier. Comment le sacro-saint de leur démocratie a-t-il pu être attaqué si facilement ? Le chaos au sein du Capitole a duré plusieurs heures. Le temps pour les émeutiers de déambuler avec un drapeau des confédérés et de se photographier sur les sièges du Sénat ou affalés, les bottes posées sur le bureau de la démocrate Nancy Pelosi, à la tête de la Chambre des représentants.

- "C'est énorme" -

"Nous avons passé tout l'été à nous battre pour des gens comme George Floyd (...) et nous avons été reçus avec des balles en caoutchouc", du gaz lacrymogène et des matraques, a souligné sur CNN Patrisse Cullors, l'une des fondatrices de Black Lives Matter (BLM).

Mme Cullors s'est réjouie que Joe Biden ait reconnu jeudi cette inégalité de traitement. "C'est énorme parce qu'il ne s'adresse pas seulement au pays, il s'exprime sur la scène internationale", a-t-elle relevé.

Michelle Obama s'est elle aussi indignée jeudi du contraste frappant et de la clémence consentie aux sympathisants de Donald Trump. "Les manifestations de Black Lives Matter étaient majoritairement pacifiques... Et pourtant, ville après ville, jour après jour, nous avons vu des manifestants paisibles confrontés à la force brute", a-t-elle écrit sur les réseaux sociaux.

Un manifestant anti-raciste est interpellé par la police à Louisville (Kentucky), le 23 septembre 2020 © Jeff Dean Un manifestant anti-raciste est interpellé par la police à Louisville (Kentucky), le 23 septembre 2020

A l'opposé, ceux qui ont envahi le Capitole "ont profané le coeur du gouvernement américain. Et quand les autorités ont finalement repris le contrôle de la situation, ces émeutiers et membres de gangs ont été escortés hors du bâtiment non pas menottés, mais libres comme l'air", déplore l'ex-première dame des Etats-Unis.

De Flashy à Chic, l'évolution du style sur `` KUWTK '' est épique - Voir les photos

 De Flashy à Chic, l'évolution du style sur `` KUWTK '' est épique - Voir les photos Si vous avez déjà envisagé de créer votre routine de soin , vous savez que certains des produits les plus efficaces peuvent être un investissement important . Mais la vérité est que vous pouvez trouver de nombreux produits anti-âge abordables qui fonctionnent réellement, si vous savez où chercher. Cette crème anti-rides à 16 $ sur Amazon en est l'exemple parfait. © Fourni par Real Simple amazon.com Avec plus de 5 500 évaluations cinq étoiles, la crème de nuit RoC Retinol Correxion Deep Wrinkle

"Pensez un peu au carnage s'ils n'avaient pas été blancs", avait de son côté réagi sur Twitter l'acteur Chris Evans, connu dans le monde entier pour avoir incarné le super-héros Captain America, tandis que le rappeur et acteur Ice-T écrivait: "Imaginez une seconde que BLM ait tenté ce genre de conn...".

"Ils nous ont tués pour moins que ça!", assurait l'organisation historique de défense des droits civiques NAACP (National Association for the Advancement of Colored People).

La star du rap Cardi B a quant à elle épinglé le président Trump, qui traitait les manifestants anti-racistes de tous les noms l'an dernier, les qualifiant d'"animaux" à jeter "en prison" ou de "voyous" sur lesquels lâcher les chiens.

Mercredi, M. Trump a tardé à prendre la parole pour appeler les émeutiers du Capitole à rentrer chez eux, faisant preuve d'une douceur peu coutumière. "Je comprends votre douleur. Je sais que vous êtes blessés", leur a-t-il dit, ajoutant "je vous aime".

"L'ironie est assez amusante... Est-ce que l'été dernier, les gens qui demandaient justice n'étaient pas juste des animaux sauvages ?", a interpellé sur Twitter Cardi B.

ban/la

Man tire accidentellement sur un garçon, 4 ans, mort, la police dit: «Ne jouez pas avec les armes» La police .
à Arlington, au Texas, a exhorté les gens à ne pas jouer avec des armes après qu'un garçon de 4 ans ait été tué par balle pendant une célébration du Nouvel An dans la ville le vendredi matin. © Gary Miller / WireImage Un insigne d'agents de police d'Arlington rend hommage aux services de police de Dallas au cours de l'Interfaith Memorial honorant les victimes de la fusillade de Dallas au Morton H. La police d'Arlington a exhorté les gens à ne pas jouer avec des armes à feu.

usr: 3
C'est intéressant!