•   
  •   

Monde Covid-19 en Allemagne : vers un confinement plus strict ?

20:50  14 janvier  2021
20:50  14 janvier  2021 Source:   france24.com

Coronavirus: confinement réamorcé en Grande-Bretagne, prolongé en Allemagne

  Coronavirus: confinement réamorcé en Grande-Bretagne, prolongé en Allemagne La Grande-Bretagne réinstaure le confinement mardi pour lutter contre l'accélération de l'épidémie de Covid-19, due notamment au nouveau variant du coronavirus, et l'Allemagne s'apprête à prolonger ses restrictions.Le Royaume-Uni, qui déplore plus de 75.000 morts, est l'un des pays d'Europe les plus endeuillés par la pandémie. Le variant qui sévit sur son sol a aggravé la tendance, avec plus de 50.000 nouvelles contaminations par jour, et même près de 59.000 lundi.

Un déconfinement trop rapide en Allemagne ? Deux jours seulement après son retour progressif à la normale, le pays fait face à une hausse des contaminations au Covid - 19 . Un canton a dû réintroduire le confinement , vendredi 8 mai, et deux autres y songent face à un nombre de contaminations reparti à

Les mesures adoptées par l' Allemagne pour lutter contre la pandémie de coronavirus s'imposaient dans un premier temps jusqu'au 19 avril. Covid - 19 : vers un durcissement des mesures en Allemagne ?

File d'attente devant l'entrée d'un centre de vaccination contre le Covid-19 à Berlin, en Allemagne, le 14 janvier 2021. © Michael Sohn, AP File d'attente devant l'entrée d'un centre de vaccination contre le Covid-19 à Berlin, en Allemagne, le 14 janvier 2021.

La courbe épidémique ne diminue pas en Allemagne malgré la fermeture des écoles et de tous les lieux non essentiels. Alors qu'Angela Merkel et les présidents de région ont prévu de se retrouver le 25 janvier pour discuter de la suite du confinement, les Allemands se préparent à un prolongement des restrictions. Reportage d'Anne Mailliet.

Alors que le nombre de décès liés au Covid-19 a franchi le seuil des 40 000 en Allemagne, le pays, durement frappé par la deuxième vague de la pandémie, craint la propagation du variant britannique sur son territoire. Le confinement actuel, qui doit durer officiellement jusqu’au 31 janvier, pourrait donc être prolongé en février. Voire même jusqu’à Pâques.

Covid-19. Le nouveau confinement en Angleterre va durer jusqu’en mars

  Covid-19. Le nouveau confinement en Angleterre va durer jusqu’en mars Le nouveau confinement mis en place en Angleterre face à la flambée des contaminations due au nouveau variant du coronavirus ne commencera à être levé qu’à partir de mars, a prévenu mardi un ministre du gouvernement britannique. Face à une flambée du nouveau variant du coronavirus, les Britanniques et leurs enfants se préparent à un long et dur confinement, avec l’espoir ambitieux de pouvoir vacciner près de 14 millions de personnes d’ici mi-février comme seule porte de sortie.

Un déconfinement trop rapide en Allemagne ? Deux jours seulement après son retour progressif à la normale, le pays fait face à une hausse des contaminations au Covid - 19 . Un canton a dû réintroduire le confinement , vendredi 8 mai, et deux autres y songent face à un nombre de contaminations reparti à

Le nombre de nouveaux cas de Covid - 19 reste élevé en France, avec plus de 23.000 contaminations en 24 heures, et la pression hospitalière ne faiblit pas, selon les données de Santé publique France publiées Les laboratoires ont enregistré 23.852 cas confirmés en 24 heures, contre 19.753 la veille.

L'Institut Robert Koch, chargé de la veille épidémiologique, a plaidé jeudi pour un renforcement des restrictions, alors que les écoles, les lycées, les magasins non essentiels, les bars et les restaurants sont déjà fermés.

De son côté, le gouvernement n’exclut pas un arrêt de la production industrielle si les chiffres ne s’améliorent pas.

« On n’attendra pas le mois de mars pour agir. » Nouveau confinement en vue, le cap du million de vaccinés est franchi .
Le ministre de la Santé prépare « des mesures supplémentaires ». Interrogé sur un nouveau confinement, Olivier Véran a répondu : « On le fera si on n’a pas le choix ».« On n’attendra pas le mois de mars pour agir », a prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran, dans un entretien au « Parisien/Aujourd’hui en France » du dimanche 24 janvier.

usr: 0
C'est intéressant!