•   
  •   

Monde Nucléaire : Pour Jean-Yves Le Drian, il faut « dire à l’Iran que cela suffit »

08:40  17 janvier  2021
08:40  17 janvier  2021 Source:   20minutes.fr

Le dirigeant iranien interdit l'importation de vaccins COVID-19 américains et britanniques, exige la fin des sanctions

 Le dirigeant iranien interdit l'importation de vaccins COVID-19 américains et britanniques, exige la fin des sanctions Par Parisa Hafezi © Reuters / SITE WEB OFFICIEL KHAMENEI Le chef suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, prononce un discours télévisé à Téhéran DUBAI (Reuters) -Iran Le guide suprême a interdit vendredi au gouvernement d'importer des vaccins contre le COVID-19 des États-Unis et de la Grande-Bretagne, qualifiant les puissances occidentales de "indignes de confiance", alors que l'infection se propage dans le pays le plus durement touché par le Moyen-Orient.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean - Yves Le Drian . Il est donc urgent de dire aux Iraniens que cela suffit et de prendre les dispositions pour que l ' Iran et les Etats-Unis reviennent « Cela ne suffira pas », a-t- il toutefois ajouté. « Il faudra des discussions difficiles sur la prolifération

Cette mesure, ainsi que la proposition d'un plan de 1.900 milliards de dollars pour relancer l 'économie et accélérer la vaccination contre le Covid-19, seront présentées au Congrès où le parti démocrate va disposer d'une majorité étroite dans 06:30 Le Drian : « Il est urgent de dire à l ' Iran que cela suffit ».

La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont également demandé à l’Iran de renoncer à la production d’uranium métal

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. © Damjan Tadic / CROPIX/SIPA Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. FERMETE - La France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont également demandé à l’Iran de renoncer à la production d’uranium métal

Jean-Yves Le Drian veut être ferme sur le dossier du nucléaire iranien. Pour cela, il va même jusqu’à utiliser un ton direct et donc peu diplomatique, plutôt inhabituel pour un ministre des Affaires étrangères. Dans une interview au Journal du Dimanche, il estime en effet que l’Iran est en train d’acquérir l’arme nucléaire et « il est urgent de dire que cela suffit ».

Nucléaire: pour Téhéran, le retour de Washington à l'accord peut attendre

  Nucléaire: pour Téhéran, le retour de Washington à l'accord peut attendre Téhéran n'est pas pressée de voir les Etats-Unis revenir à l'accord international sur le nucléaire iranien et exige avant tout la levée des sanctions américaines qui asphyxient son économie, a déclaré vendredi le guide suprême iranien. La question n'est pas "que l'Amérique revienne ou non ; nous ne sommes pas pressés et nous n'insistons pas pour qu'elle revienne", a déclaré l'ayatollah Ali Khamenei, "notre demande rationnelle et logique est laLa question n'est pas "que l'Amérique revienne ou non ; nous ne sommes pas pressés et nous n'insistons pas pour qu'elle revienne", a déclaré l'ayatollah Ali Khamenei, "notre demande rationnelle et logique est la levée des sanctions".

Le 14 janvier, des procureurs fédéraux des États-Unis ont assuré que les participants à l ’assaut du Capitole voulaient «capturer et assassiner des élus». Une note inquiétante a été laissée pour Mike Pence par l ’un des participants.

Le Premier ministre français Jean Castex a souhaité samedi une campagne « progressive » de vaccination contre le Covid-19 « dans le calme et dans l ’ordre », alors que la France a franchi la barre des 70.000 « Il est urgent de dire à l ’ Iran que cela suffit » ( Le Drian ) Par Agence France-Presse.

Nouvelle donne avec Biden

Jean-Yves Le Drian plaide donc pour un retour des Etats-Unis dans l’accord de Vienne de 2015 dès l’entrée en fonction de Joe Biden. « L’Iran -je le dis clairement, est en train de se doter de la capacité nucléaire », estime Jean-Yves Le Drian. « Il y a également une élection présidentielle en Iran à la mi-juin. Il est donc urgent de dire aux Iraniens que cela suffit et de prendre les dispositions pour que l’Iran et les Etats-Unis reviennent dans l’Accord de Vienne ».

Cet accord prévoit une levée partielle des sanctions internationales contre l’Iran, en échange de mesures destinées à garantir que ce pays ne se dotera pas de l’arme atomique. Mais Donald Trump en était sorti unilatéralement en 2018. « En sortant de cet accord, l’administration Trump a choisi la stratégie qu’il a appelée de la pression maximale contre l’Iran. Le résultat, c’est que cette stratégie n’a fait que renforcer le risque et la menace. Il faut donc enrayer cette mécanique », estime le chef de la diplomatie française.

Guerre au Sahel: la France "déterminée à continuer à accompagner" le Burkina

  Guerre au Sahel: la France La France est "déterminée à continuer à accompagner" le Burkina Faso en proie à une augmentation sans précédent depuis plus de cinq ans des violences à majorité jihadistes, a déclaré vendredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Ouagadougou. "La France est déterminée à continuer à accompagner le Burkina Faso dans le domaine de la sécurité et dans sa politique de développement économique et sociale", a déclaré M. Le"La France est déterminée à continuer à accompagner le Burkina Faso dans le domaine de la sécurité et dans sa politique de développement économique et sociale", a déclaré M. Le Drian après un "long entretien" avec le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Pour améliorer le fonctionnement de notre site, accroître la pertinence des contenus informationnels et optimiser le ciblage publicitaire, nous collectons des informations techniques anonymisées sur vous, notamment à l ’aide d’outils de nos partenaires.

« Il y a urgence »

Toutefois, « cela ne suffira pas ». « Il faudra des discussions difficiles sur la prolifération balistique et les déstabilisations par l’Iran de ses voisins dans la région. Je suis tenu par le secret sur le calendrier de ce genre de dossier, mais il y a urgence », selon le ministre.

L’Iran avait indiqué mercredi à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avancer dans sa production d’uranium métal pour servir de carburant à un réacteur. Le sujet est sensible car l’uranium métal peut être utilisé comme composant pour des armes nucléaires et l’accord de 2015 comporte une interdiction de 15 ans sur « la production ou l’acquisition de métaux de plutonium ou d’uranium ou leurs alliages ». Samedi, dans un communiqué commun, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont demandé à l’Iran de renoncer à la production d’uranium métal.

Iran: après l’investiture de Biden, l’espoir d’une levée des sanctions imposées par Trump .
Les autorités iraniennes ont salué le départ de Donald Trump qui a imposé ces dernières années les sanctions les plus dures contre l'Iran, tout en affirmant que Joe Biden devait faire le premier pas pour remettre sur les rails l'accord nucléaire de 2015 que son prédécesseur a quitté. Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a salué dans un tweet le départ de Trump en affirmant que lui et Mike Pompeo avaient rejoint les poubelles de l'histoire, mais dans le même temps c'est un message de fermeté qui a été envoyé par Téhéran à Joe Biden.

usr: 0
C'est intéressant!