•   
  •   

Monde Nouvelles violences nocturnes en Tunisie

06:35  18 janvier  2021
06:35  18 janvier  2021 Source:   rfi.fr

L’Afrique des musées: Le musée national du Bardo en Tunisie

  L’Afrique des musées: Le musée national du Bardo en Tunisie Le musée national du Bardo à Tunis, en Tunisie, est considéré comme l’un des plus grands musées sur le continent africain et l’un des plus beaux du monde. Dix ans après la révolution tunisienne du 14 janvier 2011, cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015 au Bardo et un an après le début de la pandémie du Covid-19, quels sont aujourd’hui les enjeux du musée ? Entretien avec Fatma Naït Yghil, historienne, archéologue, spécialiste de l’époque romaine, et directrice du musée national du Bardo. RFI : Quel est le côté unique du musée national du Bardo ? Fatma Naït Yghil : Il est unique par sa riche collection de mosaïques.

Remaniement : Biographies des nouveaux ministres proposés. La Tunisie connait actuellement une situation sociale extrêmement délicate. La Tunisie risque de perdre tout droit dans la restitution des avoirs spoliés par le clan Ben Ali et détournés en Suisse.

Troubles nocturnes , pillage et violence : Nuit chaotique en Tunisie ! LES DERNIERS. La Tunisie risque de perdre tout droit dans la restitution des avoirs spoliés par le clan Ben Ali et détournés en Suisse.

Nuit d'émeutes du 16 au 17 janvier à Siliana (Tunisie). © AP - Hedi Sfar Nuit d'émeutes du 16 au 17 janvier à Siliana (Tunisie).

Pour la quatrième nuit consécutive et malgré le confinement, des échauffourées se sont produites dans de nombreuses villes du pays. Des troubles sur fond de dégradation de la situation économique et sociale, quelques jours après le dixième anniversaire de la révolution. La police a procédé à des centaines d’arrestations dont de nombreux mineurs.

Avec notre envoyé spécial au Kram, Michel Picard

Sur un pas de porte, près des protestataires qui bravent le couvre-feu, Sidi Nouri, 53 ans, comprend la colère et les angoisses des jeunes, comme l’absence d’accès à l’emploi :

Confinée, la Tunisie célèbre le 10e anniversaire de sa révolution

  Confinée, la Tunisie célèbre le 10e anniversaire de sa révolution Quelques émissions spéciales mais pas de drapeaux ni de manifestations: le 10e anniversaire de la chute de Zine el Abidine Ben Ali en Tunisie sera marqué par des rues vides en raison d'un confinement suite à l'aggravation de la pandémie."Normalement, on aurait manifesté sur l'avenue pour demander plus de justice sociale, car les gouvernements qui se succèdent depuis 2011 n'ont toujours pas pris en compte cette demande", explique Alaa Talbi, président du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, une ONG.

Nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp: les utilisateurs s’empressent pour télécharger “Signal”. Algérie Telecom annonce des perturbations du réseau internet. Nouveaux variants du coronavirus : Le comité d'urgence de l'OMS convoqué avec deux semaines d'avance.

Alors que la Tunisie commémore les dix ans de la "révolution de Jasmin", la colère gronde dans la population contre les difficultés économiques. Dix ans après la révolution tunisienne, des manifestations ont été émaillées de violences samedi 16 janvier dans plusieurs villes du pays

« Chômage ! Ils demandent des choses, il n’y a pas d’argent, pas de travail, et voilà. »

À quelques mètres, des jeunes attendent les fourgons de police pour les caillasser. Ces sorties nocturnes ressemblent à une volonté de très jeunes protestataires de s’en prendre aux forces de l’ordre, selon Nouri :

« Il n’y a pas de police le matin. Ils veulent la police quand ils viennent. »

Les véhicules de police sont cantonnés à la rue principale, quand des agents en civil tentent de mettre la main sur les jeunes qui se réfugient dans les ruelles adjacentes.

Sans participer aux heurts, Rami, 21 ans, est sorti malgré l’interdiction :

« On n’est pas riche. Tu vois, c’est un quartier normal. Tout le monde veut travailler, les marchés, les choses comme ça. Mais on ne travaille pas. À cause du confinement d’abord, puis à cause de la police. Les gens qui vont vendre des oranges, des fruits. Quand la police vient, elle prend tout. Même notre président, et pourtant on l’aime. Mais il ne parle pas, il n’agit pas. Il dit je fais, je fais, je fais. Mais après il fait rien. »

Pour l’heure, aucune réaction officielle de Carthage et du gouvernement.

Tunisie : enquête sur deux vidéos de violences policières commises lors des manifestations .
Alors que les affrontements nocturnes ont cours, depuis le 15 janvier, entre manifestants et forces de l’ordre dans les quartiers populaires de plusieurs villes de Tunisie, des internautes ont relayé sur les réseaux sociaux des vidéos accusant les forces de l’ordre d’avoir commis des violences contre des personnes isolées. La rédaction des Observateurs a pu vérifier deux de ces vidéos qui circulent principalement sur TikTok et Facebook. Ces deux vidéos ont été postées sans préciser dans quelle ville et à quelle date elles ont été prises. Mais on peut établir ces éléments, et qu’elles ont bien été prises dans le cadre des manifestations de cette semaine.

usr: 0
C'est intéressant!