•   
  •   

Monde États-Unis. Joe Biden arrive à Washington, Donald Trump joue l’apaisement

02:40  20 janvier  2021
02:40  20 janvier  2021 Source:   ouest-france.fr

Ivanka Trump prête à trahir son père Donald Trump pour "sauver sa réputation" ?

  Ivanka Trump prête à trahir son père Donald Trump pour Selon une source interrogée par le Daily Mail, Ivanka Trump aurait l'intention de se rendre à l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier prochain. Une information démentie par certains. Depuis l'attaque du Capitole le 6 janvier dernier, qu'il a personnellement encouragé, Donald Trump subit les foudres de l'opposition comme de son propre camp. A quelques jours de la fin de son mandat, des voix s'élèvent même pour demander au futur ex-président américain, désormais banni de Twitter, de démissionner. Et cette méfiance se déplace également du côté de sa famille.

Donald Trump et Joe Biden poursuivent le bras de fer autour des résultats de la présidentielle américaine. Joe Biden a obtenu plus de 270 grands électeurs, selon les grands médias américains dont AP, Fox News et CNN. Donald Trump avait, avant même cette annonce, déposé des recours

Joe Biden sera investi mercredi dans une capitale méconnaissable, transformée en camp retranché, après les heurts au Capitole le 6 janvier. Dans une lettre récente aux troupes américaines, les chefs d' états -majors ont affirmé que les émeutes du 6 janvier étaient «incompatibles avec l ' Etat de droit» et

Joe Biden et son épouse Jill ont quitté le Delaware pour rejoindre la capitale américaine. © Michael M. Santiago / Getty Images / AFP Joe Biden et son épouse Jill ont quitté le Delaware pour rejoindre la capitale américaine.

Joe Biden et Donald Trump se croisent à Washington, mais ne se rencontreront pas avant l’investiture de l’ancien vice-président de Barack Obama. En dépit de leur inimitié, les deux hommes ont tenté d’apaiser les esprits, Trump indiquant qu’il priait pour la nouvelle administration et Biden reconnaissant les réussites de la politique économique de son prédécesseur.

Kamala Harris deviendra la première femme vice-présidente mais aussi la première personne noire, et d’origine indienne à occuper ce poste. © Michael M. Santiago / Getty Images / AFP Kamala Harris deviendra la première femme vice-présidente mais aussi la première personne noire, et d’origine indienne à occuper ce poste.

Donald Trump a pour la première fois mardi souhaité la réussite de l’administration de Joe Biden, dans un message d’adieu diffusé à la veille d’une passation de pouvoir organisée dans un pays profondément divisé, traumatisé par l’assaut meurtrier du Capitole.

Comment Joe Biden était la kryptonite de Donald Trump

 Comment Joe Biden était la kryptonite de Donald Trump Le président Donald Trump semblait être un président de téflon. Peu importe l'ampleur des choses, la carrière politique de Trump semblait imperméable. C'était jusqu'à ce que Trump rencontre le président élu Joe Biden. © Getty Images Maintenant, Trump n'est qu'à quelques jours de quitter ses fonctions et Biden est sur le point d'être inauguré. Biden s'est avéré être la kryptonite de Trump et s'est énormément aidé en faisant quelque chose de très simple: permettre à Trump d'être Trump.

Aux États - Unis , à la veille de l ’investiture de Joe Biden , le centre-ville de Washington a des allures de camp retranché. Des dizaines de milliers de Une large « zone rouge », entièrement barricadée, a été mise en place de la Maison Blanche à la colline du Capitole, où Joe Biden et Kamala Harris prêteront

Donald Trump a entamé mardi sa dernière journée pleine à la Maison Blanche avec l 'annonce probable d'une série de grâces, au moment où son successeur Joe Biden arrive à Washington et se prépare à prêter serment dans une Amérique fragilisée et inquiète.

C’est dans un Washington barricadé et sous haute garde que Joe Biden est arrivé mardi, avant sa prestation de serment prévue mercredi sous le sceau de l’unité.

Hasard ironique, c’est pendant la diffusion de la vidéo d’adieu du président républicain sortant que l’ex-bras droit de Barack Obama a atterri près de Washington.

Sans nommer son successeur, Donald Trump a dit « prier » pour que son administration « réussisse à maintenir l’Amérique en sécurité et prospère ».

Celui qui pendant plus de deux mois a refusé le verdict des urnes en dénonçant des fraudes imaginaires va devenir le premier président à ne pas assister à la prestation de serment de son successeur depuis 150 ans.

Très ému, Joe Biden venait lui de quitter son fief du Delaware en évoquant la mémoire de son fils décédé, Beau Biden, et sa propre mort. « Eh bien, excusez mon émotion, lorsque je mourrai, Delaware sera écrit dans mon cœur », a déclaré le démocrate, qui deviendra mercredi à midi le 46e président américain, en écho aux paroles de l’auteur irlandais James Joyce.

États-Unis. Une investiture, une procédure de destitution : semaine historique à Washington

  États-Unis. Une investiture, une procédure de destitution : semaine historique à Washington Les États-Unis s’apprêtent à vivre une semaine sous haute tension, au cours de laquelle Joe Biden prêtera serment pour devenir le 46e président américain, tandis que Donald Trump fera face à une procédure de destitution avant de quitter la Maison blanche. Pour maîtriser les partisans des deux camps, la garde nationale a mobilisé près de 100 000 hommes.Comment panser les plaies d’une Amérique à cran ? À l’ouverture d’une semaine historique, le camp Biden a dévoilé sa feuille de route pour sortir les États-Unis de leurs crises économique, sociale et sanitaire, sans être trop ralenti par la procédure de destitution de Donald Trump.

La journaliste et correspondante aux Etats - Unis , Sonia Drini, décrypte ce srutin aux enjeux multiples. Son essai " Joe Biden , le pari de l 'Amérique anti- Trump ", vient de L 'election américaine aura lieu le 3 novembre 2020 entre le président sortant Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden .

Aux États - Unis , à la veille de l ’investiture de Joe Biden , le centre-ville de Washington a des allures de camp retranché. Des dizaines de milliers de membres de Elle se dit encore sous le choc de l ’intrusion des partisans de Donald Trump dans le Capitole et explique ne pas reconnaître son pays aujourd’hui.

À 78 ans, Joe Biden sera le plus vieux président américain à prendre ses fonctions.

Il a souligné le choix historique de sa colistière Kamala Harris, qui deviendra mercredi la première femme vice-présidente mais aussi la première personne noire, et d’origine indienne, à occuper cette fonction. « Ne me dites pas que les choses ne peuvent pas changer. Elles peuvent changer, et elles changent. C’est ça l’Amérique », a lancé le démocrate.

Tous deux participeront en fin d’après-midi à une cérémonie devant le mémorial d’Abraham Lincoln en l’honneur des victimes du Covid-19 aux États-Unis, pays le plus endeuillé au monde avec plus de 400 000 morts.

Avant son départ pour la Floride, prévu mercredi matin, Donald Trump pourrait lui encore gracier plusieurs dizaines de personnes.

Dans son message d’adieu, le défenseur de « l’Amérique d’abord » a aussi vanté son bilan économique et en politique étrangère, notamment sa fermeté face à la Chine. « Je suis tout particulièrement fier d’être le premier président depuis des décennies à ne pas avoir déclenché de nouvelles guerres », s’est targué le président sortant.

Gênant pour Donald et Melania Trump : pas de chambres séparées pour les Biden à la Maison-Blanche... la précision qui pique !

  Gênant pour Donald et Melania Trump : pas de chambres séparées pour les Biden à la Maison-Blanche... la précision qui pique ! A l'aube de l'investiture de Joe Biden, les derniers détails croustillants sur la vie privée du couple Trump sont racontés dans la presse américaine. L'occasion d'apprendre que les Biden dormiront dans la même chambre, à l'instar de Donald et Melania qui faisaient chambre à part. Your browser does not support this video Ce mercredi 20 janvier, l'Amérique entière suivra l'investiture de Joe Biden, successeur de Donald Trump et 46e président des Etats-Unis. Avant même qu'il occupe officiellement ses fonctions, il se démarque du père d'Ivanka. En effet, Joe et Jill Biden dormiront bien dans la même chambre.

L 'investiture de Joe Biden en tant que 46e président des États - Unis aura lieu mercredi 20 janvier à Washington . Un important dispositif de sécurité est en train d'être déployé dans la capitale, après l 'intrusion violente de partisans de Donald Trump dans l 'enceinte du Capitole le 6 janvier.

Diego Urdaneta avec Ivan Couronne à Washington AGENCE FRANCE-PRESSE. Quand Donald Trump a répété que l'islam haïssait les Etats - Unis - pas forcément les 1 Mais Donald Trump a joué l ' apaisement tout au long de la soirée, alors que les dernières émissions avaient tourné au pugilat.

Isolé, passant sa dernière journée à la Maison Blanche, il quitte le pouvoir avec une cote de popularité au plus bas.

Camp retranché

Mardi, la capitale fédérale avait des allures de camp retranché.

Les mesures de sécurité entourant la cérémonie d’investiture, prévue à 12 h mercredi (17 h GMT), sont exceptionnelles. Quelque 25 000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers venus de tout le pays seront déployés.

De hautes grilles, parfois surmontées de barbelés, protègent la « zone rouge » entre la colline du Capitole et la Maison Blanche. On est loin de l’ambiance de liesse qui avait envahi Washington après la victoire de Joe Biden début novembre.

Le comité organisateur de la cérémonie a limité le nombre d’invités et, sur l’immense esplanade du « National Mall », où des milliers d’Américains viennent traditionnellement voir leur nouveau président prêter serment, plus de 190 000 drapeaux ont été plantés pour représenter ce public absent.

Depuis le 6 janvier, près d’une centaine de manifestants ont été inculpés pour avoir participé aux violences du Capitole.

Ce que vous devez savoir sur les enfants de Joe Biden Hunter et Ashley et sa soeur Valerie

 Ce que vous devez savoir sur les enfants de Joe Biden Hunter et Ashley et sa soeur Valerie Avec l'inauguration du président élu Joe Biden mercredi, les États-Unis accueilleront une nouvelle première famille. © JIM WATSON / AFP / Getty Ashley Biden, fille de Joe Biden, président élu américain Joe Biden, épouse Jill Biden et Hunter Biden saluent la foule après avoir prononcé des remarques à Wilmington, Delaware, le 7 novembre 2020, après avoir été déclarées le vainqueur de l'élection présidentielle.

Parmi eux, des élus et des membres anciens ou actifs des forces de l’ordre.

Biden marque le contraste

Sur le fond comme sur la forme, Joe Biden entend marquer un contraste aussi net que possible avec son prédécesseur.

Mercredi, celui qui se présente comme un « rassembleur » lancera un message d’unité aux Américains, lors d’un discours de 20 à 30 minutes.

Autre moment d’union à la symbolique forte : Mitch McConnell, chef des républicains au Sénat, sera présent avec lui, à son invitation, lors d’une messe à la cathédrale Saint-Matthieu mercredi matin. Les autres dirigeants du Congrès ont aussi été conviés.

En attendant, le processus de confirmation par le Sénat des ministres désignés par le président élu a commencé mardi, afin que le gouvernement soit au plus tôt en ordre de marche face aux nombreuses crises qui traversent l’Amérique.

Sur le front diplomatique, son futur secrétaire d’État, Antony Blinken, a promis de rompre avec quatre années d’unilatéralisme, en « revigorant » les alliances mises à mal sous Donald Trump. Mais le futur chef de la diplomatie américaine a aussi déclaré que le républicain avait « eu raison » d’avoir adopté une position « plus ferme face à la Chine ».

La prochaine secrétaire au Trésor Janet Yellen a elle appelé à « voir grand » dans la réponse à la crise économique provoquée par la pandémie, et à remettre donc à plus tard les préoccupations sur le déficit public.

Le gouvernement sortant a de son côté annoncé d’ultimes décisions, dont la plus spectaculaire est celle du secrétaire d’État Mike Pompeo de considérer que la Chine « commet un génocide » contre les musulmans ouïghours.

États-Unis. Le « bouton à Coca light » de Donald Trump supprimé du Bureau Ovale .
Joe Biden a fait disparaître certains aménagements personnels réalisés par Donald Trump, son prédécesseur dans le Bureau Ovale, au sein de la Maison-Blanche. Des changements de style ont également été apportés au lieu. Il n’y a pas que des décrets et des mesures de Donald Trump qui ont été envoyés au rebut après son départ de la Maison-Blanche. Le nouveau président élu des États-Unis, Joe Biden, investi le 20 janvier, s’est débarrassé d’un bouton dans le Bureau Ovale.

usr: 0
C'est intéressant!