•   
  •   

Monde Mer. Pourquoi des navires chinois cartographient les fonds de l’océan Indien

17:08  24 janvier  2021
17:08  24 janvier  2021 Source:   ouest-france.fr

TRIBUNE. "Nous, élus, avons décidé de soutenir SOS Méditerranée" : l’appel de 28 collectivités pour "l’inconditionnalité du sauvetage en mer""

  TRIBUNE. Ces élus, maires et présidents d’intercommunalités, de conseils départementaux et régionaux ont décidé, avec leurs assemblées locales, d'apporter un soutien moral et financier à SOS Méditerranée, qui vient en aide aux migrants. © Fournis par Franceinfo Vingt-huit maires ou présidents de collectivités lancent un appel dans une tribune publiée sur franceinfo.fr jeudi 21 janvier pour soutenir SOS Méditerranée et pour "affirmer collectivement l’inconditionnalité du sauvetage en mer".

« Le gouvernement chinois conduit une opération massive et systématique de recherche dans l’est de l ’ océan Indien », quadrillant une zone gigantesque de 500 Avec le Xiang Yang Hong 03, trois autres navires similaires ont conduit des campagnes de cartographie des fonds et des eaux depuis deux ans.

Quand on entend parler de diamants au fond de l ' océan , on pense généralement à des trésors ayant coulé avec des navires pirates et des galions espagnols.

Le navire océanographique chinois « Xiang Yang Hong 03 » lors de son lancement en 2016. © SOA Le navire océanographique chinois « Xiang Yang Hong 03 » lors de son lancement en 2016.

Des incidents récents braquent les projecteurs sur les opérations de reconnaissance systématique des fonds de la mer de Bengale et des détroits indonésiens par des navires civils chinois. Des travaux menés depuis au moins deux ans.

Les navires sont civils mais leurs intentions probablement militaires. Plusieurs bâtiments scientifiques de l’Administration océanographique d’État chinoise (SOA) ont été repérés, ces derniers mois, dans l’archipel indonésien, la mer du Bengale et jusqu’aux abords du golfe d’Aden.

Chine autorise la garde côtière à tirer sur des navires étrangers si nécessaire

 Chine autorise la garde côtière à tirer sur des navires étrangers si nécessaire Chine a adopté une loi qui, pour la première fois, autorise explicitement ses garde-côtes à tirer sur des navires étrangers, une mesure qui pourrait rendre la mer de Chine méridionale contestée et les eaux voisines plus agitées . © Un pêcheur philippin regarde un navire de la Garde côtière chinoise patrouiller dans le Scarborough Shoal ...

Documentaire - Troubles en Mer de Chine 11.2015 - Продолжительность: 54:03 iam movie Redux 102 548 просмотров. À Qingdao, le président chinois passe en revue les forces chinoises et les navires de 13 pays - Продолжительность: 5:43 CGTN Français 4 241 просмотр.

En soit, rien de grave mais sérieusement pourquoi aujourd’hui ? Ah si nous avions toutes les réponses aux Pour être franche, moi qui aime pourtant bien quand Black Lion galope, appréhender l ’ Océan Indien Sur des hauts fonds de deux cents mètres, apparaissent nettement des nervures agitées

Actuellement, c’est le Xiang Yang Hong 03 (« Face au soleil rouge 03 ») qui travaille dans l’océan Indien après avoir fait parler de lui, il y a dix jours, alors qu’il abordait le détroit de la Sonde sans AIS. Ce système d’identification automatique est obligatoire pour les navires de cette taille et l’Indonésie y veille particulièrement pour la sécurité dans les passes étroites qui séparent ses îles. De plus, l’État archipel y interdit les travaux océanographiques. L’équipage du navire chinois a affirmé que son AIS était en panne…

Cet incident intervient après que plusieurs drones ont été retrouvés par des pêcheurs ou les autorités indonésiennes en mars 2019 et décembre 2020. Des engins « made in China » du même type que ceux déployés en décembre 2019 par un autre navire océanographique, le Xiang Yang Hong 06.

« Près de 500 000 km2 ont déjà été couverts »

Aussi appelés planeurs sous-marins, ces engins sont capables de très longues plongées pour recueillir des données sur les courants ou les propriétés physico-chimiques de l’eau. Des données dont l’intérêt est loin d’être seulement civil.

Selon H. I. Sutton, blogueur et analyste spécialisé dans les questions sous-marines et de défense, ces incidents ne sont que la partie visible  d’un effort majeur de la Chine pour cartographier de vastes parties de l’océan Indien ​.

En reconstituant les activités de deux autres navires, Xiang Yang Hong 01 et Xiang Yang Hong 19, dotés de sonars capables de sonder les fonds avec une grande précision, il montre que  près de 500 000 km2 ont déjà été couverts et que cette superficie continue de croître ​.

Nouvel accrochage entre soldats indiens et chinois à leur frontière himalayenne, Delhi minimise

  Nouvel accrochage entre soldats indiens et chinois à leur frontière himalayenne, Delhi minimise Des soldats indiens et chinois se sont battus la semaine dernière sur la frontière himalayenne litigieuse entre les deux pays, lors d'un nouvel accrochage que l'armée indienne a minimisé lundi, le qualifiant de "confrontation mineure". L'incident s'est produit le 20 janvier sur le col de Naku La dans l'Etat du Sikkim (nord-est), ont indiqué des sources militaires à l'AFP. Une patrouille chinoise a tenté de traverser le territoire indien avant d'être repoussée, ont déclaré ces responsables. Naku La relie le Sikkim à la région du Tibet en Chine.

- Le navire a eu un accident avec le bateau-phare Nantucket, et l'accident a marqué le début de sa fin. Après des années de service, l'Olympic a été démoli et - Un an à peine après sa transformation en navire -hôpital, le Britannic se frayait un chemin à travers la mer Égée pour aller chercher des soldats

Ce samedi 23 janvier, Clément Galic, président et cofondateur d'Unseenlabs, s'est penché sur les activités de la société et les utilités de ses nano-satellites, dans l'émission La France a tout pour réussir présentée par Jérôme Tichit.

Déployer des sous-marins sans qu’ils soient détectés

Pour H. I. Sutton, comme pour d’autres analystes, les informations recueillies ont vocation à être utilisées par les militaires.  L’est de l’océan Indien est particulièrement important pour la Chine si elle veut développer l’activité de ses sous-marins  ​et leur permettre de transiter vers l’ouest  sans qu’ils soient détectés.  ​explique-t-il.

C’est pour la même raison, estime-t-il que deux de ces navires se sont concentrés sur la ride du 90° Est (Ninety East Ridge), une chaîne de montagnes sous-marines qui barre l’océan Indien du nord au sud, sur près de 5 000 km.  Leurs trajectoires montrent qu’ils cartographient les fonds, probablement à l’aide de sonars remorqués à haute résolution.

D’autres recherches, plus près des côtes indonésiennes et des îles indiennes d’Adaman-et-Nicobar, pourraient viser d’éventuels capteurs placés par les Américains pour détecter les sous-marins.  Naturellement, ceci ne peut être confirmé.

En attendant, les déplacements des navires de la SOA sont suivis de très près, comme l’est également la croissance rapide de la flotte sous-marine chinoise.

Tamar River abrite un `` cimetière de navires '', mais ces navires ont été délibérément coulés dans une rangée .
© Fourni par ABC NEWS Les formes des navires sont visibles d'en haut avec l'un, le Platypus, visible depuis la promenade publique. (Google Earth) Le littoral accidenté de la Tasmanie a réclamé de nombreux navires depuis les premières années, certaines estimations évaluant le nombre d'épaves à plus de 1000. Beaucoup sont bien documentés et protégés par les lois sur le patrimoine, mais la rivière Tamar dans le nord de l'État a son propre ensemble unique - une zone appelée le cimetière.

usr: 0
C'est intéressant!