•   
  •   

Monde Somalie: le contingent ougandais de l’Amisom affirme avoir tué 189 shebabs

17:08  24 janvier  2021
17:08  24 janvier  2021 Source:   rfi.fr

Ouganda: internet partiellement rétabli, le décompte législatif se poursuit

  Ouganda: internet partiellement rétabli, le décompte législatif se poursuit L'accès à internet a été partiellement rétabli lundi en Ouganda après cinq jours de suspension quasi totale liée à la tenue d'une élection présidentielle tendue dans ce pays d'Afrique de l'Est, où le président sortant Yoweri Museveni a été réélu pour un sixième mandat. La commission électorale a proclamé samedi, 48 heures après le scrutin, la victoire de M. Museveni, au pouvoir depuis 1986, avec 58,6% des voix, un résultat rejeté par le principal candidat de l'opposition, Bobi Wine, qui dénonce "une mascarade complète".

Après leur attaque meurtrière contre les Ougandais de l ' Amisom , les shebabs continuent la bataille sur le front médiatique. Au lendemain de la prise de la Certains ont -ils été faits prisonniers ? C'est ce qu' affirme le porte-parole des shebabs : « Les soldats sont dans une prison des moudjahidines

Les shebabs somaliens ont mené ce jeudi 9 juin une attaque éclair contre une base éthiopienne de l ’ Amisom , la force de l ’ Union africaine en Somalie. Il s’agit de la dernière en date après celles contre les contingents burundais, ougandais et kényans.

Des soldats de l'Amisom en poste au nord de Mogadiscio. (Photo d'illustration) © REUTERS/Stuart Price Des soldats de l'Amisom en poste au nord de Mogadiscio. (Photo d'illustration)

C’est l’une des opérations qui a tué le plus de shebabs en moins de vingt-quatre heures. Le contingent ougandais de l’Amisom, la force africaine en Somalie, a affirmé avoir éliminé 189 terroristes islamistes entre vendredi soir et samedi matin. Une série d’attaques ont été menées contre plusieurs villages au sud-ouest de Mogadiscio. Les Ougandais ont notamment des hélicoptères d’attaque qui ont souvent manqué tout au long du mandat de l’Amisom.

Dans une opération qu’ils ont décrite comme « surprise et rapide », les Ougandais ont fait carton plein… Le contingent a lancé des troupes au sol appuyées par plusieurs hélicoptères d’attaques. Les engins ont mitraillé, du ciel, au moins trois villages, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Mogadiscio et connus pour être des repères shebabs.

Sahel, Corne de l'Afrique...: comment la présence militaire américaine peut-elle évoluer?

  Sahel, Corne de l'Afrique...: comment la présence militaire américaine peut-elle évoluer? Basé à Berlin, Africom, le commandement pour l'Afrique, dispose de plus de 6000 hommes. Cette opération extérieure est surtout tournée vers la Corne de l'Afrique, mais elle joue aussi un rôle essentiel au Sahel, car les Américains soutiennent l'opération anti-terroriste française Barkhane. En tout, Africom ne représente que 3% des capacités militaires américaines en opération extérieure. Mais pour Barkhane (lire encadré ci-dessous), cet engagement est essentiel, comme le rappelle Florence Parly, ministre des Armées, entendue la semaine dernière par la commission défense de l'Assemblée nationale...

Des soldats kényans de l ' Amisom , la Mission de l ' Union africaine en Somalie . Ici, à Kismayo. Le président kényan Uhuru Kenyatta condamne l'attaque perpétrée par les islamistes shebab contre une base de l ' Amisom , la Mission de l ' Union africaine en Somalie dans le sud du pays, et annonce que

L ' Amisom affirme de son côté avoir abattu au moins cinq assaillants, tout en reconnaissant la mort de trois militaires et un Des combats ont éclaté. Au moins cinq membres du commando ont été tués , a expliqué dans l'après-midi le colonel Ali Houmed

Une réunion de responsables islamistes a également été perturbée et plusieurs participants blessés. Deux commandants shebabs ont été arrêtés et livrés à l’armée somalienne. Les Forces de défense du peuple ougandais (UPDF) affirment avoir, au passage, détruit véhicules, armes et matériel.

Le gouverneur de la région Bas-Shabelle a confirmé l’opération et son bilan très lourd pour les terroristes, un succès dû, en grande partie, à l’utilisation d’hélicoptères d’attaque dont le manque a toujours été critiqué au sein de l’Amisom.

Pourtant, en février 2012, la livraison de douze appareils avait été autorisée par l’ONU mais quelques mois plus tard, trois hélicoptères ougandais en route pour la Somalie se sont écrasés, mettant un coup d’arrêt au projet. Depuis, ce type d’engins n’était utilisé que par le Kenya et l’Éthiopie, en dehors du cadre de l’Amisom.

La force africaine a enfin reçu trois hélicoptères MD-500, en décembre 2016. Puis, fin 2020, l’Ouganda a déployé une unité aérienne, fruit d’un partenariat avec l’ONU et l’Amisom, dont le premier fait d’armes majeur vient d’être enregistré, ce week-end.

À lire aussi: Somalie: série d’attaques lancées par les shebabs contre les bases de l’Amisom

Cinq morts dans un attentat à la voiture piégée dans un hôtel de Mogadiscio .
Cinq personnes, plus quatre assaillants, ont été tués dimanche dans une attaque contre un hôtel de la capitale somalienne Mogadiscio, selon la police somalienne.

usr: 0
C'est intéressant!