•   
  •   

Monde Inde: les heurts lors des manifestations risquent de nuire au mouvement des agriculteurs

15:25  27 janvier  2021
15:25  27 janvier  2021 Source:   rfi.fr

Tunisie: Nouveaux heurts lors de manifestations contre la crise économique

  Tunisie: Nouveaux heurts lors de manifestations contre la crise économique Tunisie: Nouveaux heurts lors de manifestations contre la crise économique © Reuters/Anis Mili TUNISIE: NOUVEAUX HEURTS LORS DE MANIFESTATIONS CONTRE LA CRISE ÉCONOMIQUE par Tarek Amara TUNIS (Reuters) - Des émeutes et de violents affrontements ont éclaté dimanche pour une deuxième soirée consécutive à Tunis et dans au moins 15 autres villes tunisiennes entre manifestants et forces de l'ordre, alors que le pays fait face à une crise économique sans précédent.

Des agriculteurs manifestant à New Delhi, le 26 janvier, se couvrent le visage après des tirs de gaz lacrymogènes lors de heurts. © AP - Altaf Qadri Des agriculteurs manifestant à New Delhi, le 26 janvier, se couvrent le visage après des tirs de gaz lacrymogènes lors de heurts.

L’énorme manifestation des agriculteurs menée mardi 26 janvier à New Delhi s'est terminée dans la violence. Des milliers de manifestants ont forcé les barrages de police et sont entrés jusqu’au coeur de la capitale, pour prendre d’assaut l’un des monuments les plus emblématiques de la ville.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Des tracteurs qui foncent sur les barrages de police, puis sur les journalistes, des manifestants qui frappent les policiers à coups de bâton pour finalement s’emparer par centaines du Fort Rouge, l’un des symboles de la république indienne... L’anarchie a régné pendant quelques heures mardi à New Delhi.

Inde prête à suspendre les lois agricoles pendant 18 mois

 Inde prête à suspendre les lois agricoles pendant 18 mois Le gouvernement indien a proposé de suspendre trois lois agricoles controversées qui ont déclenché des manifestations majeures pendant 18 mois. © Reuters Farmers protestent contre les nouvelles lois depuis le 26 novembre, bravant le froid et la pluie Farmers campe aux frontières de Delhi depuis le 26 novembre pour protester contre ces lois qui ouvriront davantage l'agriculture au marché libre.

Ces événements ont effrayé la population et fait perdre aux agriculteurs une partie de la crédibilité et de la sympathie engendrées depuis deux mois. Trois cents policiers ont également été blessés et un manifestant est mort dans ces affrontements. Les dirigeants syndicaux semblent avoir perdu le contrôle de leurs troupes, mais ils accusent aussi des vandales d’avoir infiltré les manifestations.

Plusieurs dirigeants syndicaux accusés, le mouvement vacille

« Nous avons dit à ces manifestants de ne pas briser les barricades. Pourquoi l’ont-ils fait, alors ? Ils ne font plus partie de notre mouvement. Nous allons leur demander de partir immédiatement et la police peut les poursuivre si elle veut », confie Rakesh Tikait, porte-parole du syndicat Bharatiya Kisan Union.

Deux cent manifestants ont déjà été arrêtés. Mais la police tient également plusieurs dirigeants syndicaux comme responsables de ces débordements. Leur arrestation pourrait décapiter ce mouvement de paysans qui lutte depuis des mois pour le retrait de la réforme sur la libéralisation de la production et du commerce agricole.

► À lire aussi : Manifestations en Inde: «Le pouvoir va chercher à jeter le discrédit sur les paysans»

Sécurité lourde, routes fermées après les émeutes de fermiers à Delhi .
La police indienne a imposé une sécurité renforcée et fermé plusieurs routes principales autour de New Delhi mercredi, un jour après que les agriculteurs se sont déchaînés dans la capitale, faisant un mort et plusieurs centaines de blessés. © STAFF Carte de l'Inde montrant la capitale New Delhi où des milliers d'agriculteurs dans des convois de tracteurs ont fait irruption à travers des barricades policières le 26 janvier pour protester contre les réformes agricoles.

usr: 0
C'est intéressant!