•   
  •   

Monde Algérie: le président dissout l'Assemblée et remanie son gouvernement à la marge

01:30  22 février  2021
01:30  22 février  2021 Source:   rfi.fr

Retour à Alger du président après une nouvelle hospitalisation en Allemagne

  Retour à Alger du président après une nouvelle hospitalisation en Allemagne Le président algérien Abdelmadjid Tebboune, 75 ans, a regagné vendredi son pays un mois après une avoir été de nouveau hospitalisé en Allemagne où il a été opéré du pied en raison de complications post-Covid."Le président de la République, chef suprême des forces armées et ministre de la Défense, Abdelmadjid Tebboune, est rentré aujourd'hui au pays", a indiqué la chaîne publique TVA3 qui a diffusé des images de son retour.M. Tebboune n'a fait aucune déclaration.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a procédé à un remaniement ministériel sans changement majeur et à la dissolution de l'Assemblée (image d'illustration) © RYAD KRAMDI AFP/Archivos Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a procédé à un remaniement ministériel sans changement majeur et à la dissolution de l'Assemblée (image d'illustration)

Le président algérien Abdemadjid Tebboune a procédé dimanche 21 février à un remaniement partiel de son gouvernement, mais sans changement d'équipe majeur. Il a également dissous l'Assemblée populaire nationale, la chambre basse du Parlement, ouvrant la voie à des élections législatives anticipées dans les six mois.

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, pourtant critiqué, reste à son poste ainsi que les détenteurs des ministères régaliens, selon la liste publiée par la présidence de la République.

Algérie : Ouverture du procès Gourdel, le guide de haute montagne niçois décapité en 2014

  Algérie : Ouverture du procès Gourdel, le guide de haute montagne niçois décapité en 2014 Il y a six ans, Hervé Gourdel a été enlevé puis assassiné par un groupe de jihadistes © MALEROUX FAMILY HANDOUT L'otage français, Hervé Gourdel, a été décapité par ses ravisseurs fin septembre (image d'archives) TERRORISME - Il y a six ans, Hervé Gourdel a été enlevé puis assassi Six ans après les faits, le procès des accusés de l’assassinat du guide de haute montagne originaire de Nice, Hervé Gourdel, s’est ouvert ce jeudi matin à Alger. En septembre 2014, des jihadistes l’avaient enlevé puis décapité.

Sont partants le ministre de l'Energie, Abdelamadjid Attar, et son collègue de l'Industrie, Ferhat Aït Ali, très critiqué pour sa gestion du dossier de la relance de l'industrie automobile. Les ministres des Ressources en eau, du Tourisme, de l'Environnement et des Travaux publics quittent également le gouvernement.

En revanche, le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, symbole de la répression judiciaire contre l'opposition et les militants du Hirak, garde son portefeuille, comme le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer, qui a la haute main sur les médias.

Dissolution de l’Assemblée nationale

Abdemadjid Tebboune avait auparavant dissous l'Assemblée populaire nationale (APN), la chambre basse du Parlement, ouvrant la voie à des élections législatives anticipées dans les six mois. Aucune date n'a encore été fixée pour le scrutin. Mais la classe politique table sur le mois de juin.

Dans un discours-programme à la nation, le chef de l'État avait annoncé jeudi soir la dissolution de la chambre basse du Parlement et l'organisation d'élections législatives anticipées.

Pour répondre à la rue, le président algérien a également décrété jeudi une grâce présidentielle en faveur d'une soixantaine de détenus d'opinion, un geste d'apaisement adressé au mouvement de protestation populaire du Hirak. Depuis, près de 40 prisonniers ont été libérés.

45ème anniversaire de la proclamation de la RASD: l’Algérie renouvelle son soutien au Polisario .
Ce 27 février marque le 45ème anniversaire de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD) proclamée, en 1976, sur le territoire d’une ancienne colonie espagnole disputée par le Maroc et le Polisario et qui n’a toujours pas de statut juridique. Enjeu de rivalités entre le Maroc et l’Algérie, territoire «non-autonome», selon l’ONU, le Sahara occidental est un dossier diplomatiquement gelé. Le président algérien Abdelmajid Tebboune dont le pays finance et soutient le Front Polisario, a reçu cette semaine pour la première fois, Ibrahim Ghali, le président de la RASD.

usr: 4
C'est intéressant!