•   
  •   

Monde L’Angleterre pense au déconfinement, 25.831 hospitalisés en France… le point sur le coronavirus

12:00  23 février  2021
12:00  23 février  2021 Source:   parismatch.com

Boris Johnson veut un déconfinement « irréversible mais prudent »

  Boris Johnson veut un déconfinement « irréversible mais prudent » Alors que 15 millions de Britanniques ont été vaccinés contre le coronavirus, Boris Johnson dévoilera une feuille de route aux Britanniques, le 22 février.Avant de dévoiler le lundi 22 février sa feuille de route, Boris Johnson a tempéré les espoirs des Britanniques, qui souhaitent une fin rapide du confinement imposé au début du mois de janvier. « Ce que les gens veulent voir, c'est un plan irréversible mais prudent », a-t-il déclaré à la presse. Le gouvernement espère dans un premier temps pouvoir rouvrir les écoles à partir du lundi 8 mars, de manière graduelle avec une rentrée potentiellement plus tardive pour les élèves du secondaire.

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants Le point de sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde. © Michael Clevenger/Pool via REUTERS. La situation en France . Les agglomérations du Havre et de Charleville-Mézières lancent lundi des campagnes de dépistage massif du Covid-19, nouvelle tentative pour juguler l'épidémie avant les fêtes de fin d'année et le déconfinement qui entrera en vigueur mardi.

On fait le point . 22.046 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées dimanche, contre 22.371 nouveaux cas dépistés la veille, a indiqué Santé publique France . À Dunkerque notamment, aux portes de l ' Angleterre , la souche britannique représente désormais 72% des cas

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

  L’Angleterre pense au déconfinement, 25.831 hospitalisés en France… le point sur le coronavirus © REUTERS/Hannah McKay

La situation en France

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a dépassé lundi les 3.400 personnes, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis début décembre, selon les chiffres publiés par Santé publique France. 3.407 malades du Covid-19 sont actuellement en réanimation, et ces services qui prennent en charge les formes les plus graves ont enregistré 274 nouvelles admissions en 24 heures. Il faut remonter au 3 décembre pour retrouver un nombre équivalent de patients dans ces services. La France était alors en phase descendante de la deuxième vague de l'épidémie, qui avait connu un pic à 4.903 malades en réanimation le 16 novembre. Ce nombre était retombé à 2.573 le 7 janvier et remonte régulièrement depuis. Au total, 25.831 patients avec un diagnostic de Covid-19 sont hospitalisés, soit 367 de plus que la veille, avec 1.529 nouvelles hospitalisations en 24 heures.

Virus: près de 500.000 morts aux Etats-Unis, déconfinement en vue en Angleterre

  Virus: près de 500.000 morts aux Etats-Unis, déconfinement en vue en Angleterre Les Etats-Unis frôlent lundi la triste barre du demi-million de morts du coronavirus au moment où le rythme des vaccinations offre une lueur d'espoir, comme en Angleterre où Boris Johnson présente un plan de déconfinement "progressif".Un an après l'annonce, le 29 février 2020, du premier mort du Covid-19 aux Etats-Unis, le pays s'apprête à franchir le seuil des 500.000 personnes ayant succombé à la maladie, avec 498.879 décès décomptés lundi à 01H30 GMT par l'université Johns Hopkins, dont les chiffres font référence.

En France , la pression hospitalière reste élevée et le taux de positivité au Covid-19 continue d’augmenter. Plus de 22 000 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées dans les dernières 24 heures, tandis que le nombre de personnes hospitalisées a légèrement augmenté La pression hospitalière reste élevée, avec 25 464 patients atteints du Covid-19 hospitalisés (contre 25 269 samedi), dont 3 392 en réanimation (contre 3 369 la veille). 160 décès à l’hôpital. Au cours des sept derniers jours, 9 362 personnes positives au coronavirus ont été admises à l'hôpital, dont 1 807

En France , 90 nouveaux décès à l’hôpital dans les dernières 24 heures selon Santé publique France . Le nombre de morts n’a pas été communiqué par le ministère de la santé depuis vendredi. Le nombre total de personnes hospitalisées est en baisse. Le gouvernement prépare les prochaines étapes du déconfinement avec des annonces attendues cette semaine sur les vacances d’été et la réouverture des bars et des restaurants, une concertation sur l ’hôpital et des aides à des filières comme l’automobile.

A lire :Covid-19 : le grand espoir d'un traitement

Depuis le début de l'épidémie, le Covid-19 a fait 84.639 décès, dont 60.159 en milieu hospitalier (soit 334 morts en 24 heures) et 24.480 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, selon les données gouvernementales.

Seulement 4.646 nouvelles contaminations ont en revanche été enregistrées depuis la veille, contre plus de 22.000 cas dimanche, les chiffres de début de semaine marquant toujours un creux car moins de tests sont réalisés le week-end. Le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au virus Sars-CoV-2 parmi les personnes testées, progresse lui à 6,4%, après 6,3% la veille. 1.161.983 personnes sont désormais vaccinées contre le Covid-19 (après deux injections), selon des chiffres arrêtés samedi, et 2.564.530 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin.

Coronavirus: Angela Merkel propose un déconfinement en trois étapes

  Coronavirus: Angela Merkel propose un déconfinement en trois étapes Coronavirus: Angela Merkel propose un déconfinement en trois étapes © Reuters/ANNEGRET HILSE CORONAVIRUS: ANGELA MERKEL PROPOSE UN DÉCONFINEMENT EN TROIS ÉTAPES BERLIN (Reuters) - La chancelière allemande Angela Merkel souhaite un déconfinement progressif à mesure que les tests de dépistage augmentent, a-t-elle déclaré lors d'une réunion de son parti, selon deux participants. La chancelière veut un , en commençant par lever les restrictions de contacts entre individus, suivi par une réouverture des établissements scolaires et professionnels.

Le point sur le coronavirus : Ce que la science ignore encore à l’heure du déconfinement . "Le protocole publié aujourd'hui pourra rassurer les passagers sur la sécurité de leur voyage en avion, et ainsi aider l'industrie à se remettre des effets de cette pandémie", a estimé la commissaire européenne chargée des transports, Adina Valean, citée dans un communiqué.

Edouard Philippe présentera aux députés les modalités de l’après-11 mai, alors que la France traverse son sixième week-end de confinement et que le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse. Le conseil scientifique a publié dans la soirée ses recommandations pour le déconfinement . Nous allons désormais suspendre ce live. Nous vous remercions de l'avoir suivi. Vous pouvez retrouver un point sur la situation en France ici, et dans le monde, ici. Un nouveau live sera ouvert dans la matinée, dimanche.


Vidéo: Olivier Véran annonce le déploiement de «3000 doses supplémentaires du vaccin Pfizer» à Nice pour accélérer la vaccination (Le Figaro)

L’Angleterre prépare son déconfinement

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit lundi ambitionner un retour à la quasi normale pour l'été, en présentant une stratégie de déconfinement qu'il veut "prudente" mais "irréversible" et qui commencera par la réouverture des écoles début mars. Ne pas se précipiter pour éviter de devoir resserrer la vis: accusé jusqu'ici d'une gestion chaotique de la pandémie de coronavirus, en confinant trop tard et déconfinant trop vite, le dirigeant a détaillé un plan de sortie de crise en quatre grandes étapes.

"Nous ne pouvons persister indéfiniment avec des restrictions qui affaiblissent notre économie, notre bien-être mental et physique, et les opportunités de vie pour nos enfants", a expliqué Boris Johnson devant les députés. "C'est pourquoi il est essentiel que cette feuille de route soit prudente mais aussi irréversible". Pays d'Europe le plus endeuillé avec près de 121.000 morts, le Royaume-Uni s'est confiné pour la troisième fois en début d'année, face à une explosion de l'épidémie due à un variant plus contagieux apparu dans le sud de l'Angleterre, qui a conduit les hôpitaux au bord de la submersion.

L’Angleterre va progressivement se déconfiner et espère un retour à la quasi normale fin juin

  L’Angleterre va progressivement se déconfiner et espère un retour à la quasi normale fin juin Un plan de déconfinement en quatre étapes a été annoncé ce lundi par le Premier ministre britannique Boris Johnson. Les écoles seront les premières à bénéficier du relâchement des restrictions, avec une réouverture prévue le 8 mars.Pays d’Europe le plus durement touché par le coronavirus avec plus de 120 000 morts, le Royaume-Uni s’est confiné pour la troisième fois en début d’année face à une explosion de l’épidémie due à un variant plus contagieux apparu dans le Sud de l’Angleterre, qui a conduit les hôpitaux au bord de la submersion.

L’épidémie en France . Le Covid-19 a tué 26 310 personnes (dont 80 décès officiellement comptabilisés en vingt-quatre heures). La pression dans les services de réanimation continue de s’alléger, mais 22 614 personnes restaient hospitalisées samedi soir pour une infection au coronavirus , dont 2 812 cas graves en réanimation. Le texte va maintenant être présenté à l’Assemblée nationale. Le président du Sénat, Gérard Larcher, a confirmé sa décision de saisir le Conseil constitutionnel une fois que le texte aura été définitivement adopté. Ce qu’il faut savoir sur le déconfinement en France

Le coronavirus poursuit sa progression en France . Dans un entretien accordé dimanche 17 mai au Journal du dimanche, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué que 25 nouveaux "clusters", des foyers de contamination, avaient été identifiés depuis le déconfinement du 11 mai. Trente-quatre cas de contamination par le coronavirus ont notamment été confirmés au sein d'un abattoir de Fleury-les-Aubrais (Loiret). >> Suivez les dernières informations sur l 'épidémie dans notre direct. "Le système mis en place pour tester, isoler et casser les chaînes de contamination est opérationnel", a cependant

Selon un calendrier décidé dans chacune des nations, le pays s'apprête désormais à relâcher un peu la vis, les restrictions et la campagne de vaccination massive ayant entraîné une baisse des contaminations, des hospitalisations et des décès. En Angleterre, nation la plus peuplée avec 56 millions d'habitants, les écoles seront les premières à rouvrir le 8 mars, avec des tests réguliers dans les établissements secondaires.

A lire :Moncef Slaoui : "Dans la courses aux vaccins, Trump a été visionnaire"

Dès le 29 mars, la consigne de rester à la maison sera levée et les rassemblements en extérieur, limités à six personnes ou deux foyers différents, seront autorisés. Les magasins non essentiels, les coiffeurs, les pubs - mais seulement en extérieur - et musées devront en revanche attendre le 12 avril. Les cinémas, hôtels, stades (avec maximum 10.000 personnes), l'hôtellerie-restauration (en intérieur) suivront le 17 mai, date à laquelle les membres de différents foyers pourront se rencontrer en intérieur. Si la situation sanitaire le permet, les restrictions aux contacts sociaux seront levées le 21 juin au plus tôt, de même que la consigne de télétravail.

Le bilan dans le monde

La pandémie a fait plus de 2,46 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP lundi en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (500.201), devant le Brésil (247.143), le Mexique (180.107), l'Inde (156.385) et le Royaume-Uni (120.580).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Les taux de sevrage alcoolique chez les patients hospitalisés ont augmenté de 34% .
© Fourni par Daily Mail Logo MailOnline Les taux de sevrage alcoolique ont explosé au milieu de la pandémie de coronavirus, suggère une nouvelle étude. Les chercheurs de ont constaté une augmentation de 34% du nombre de patients hospitalisés présentant des symptômes tels que maux de tête, nausées, tremblements et convulsions dus à la non-consommation d'alcool après une période de forte consommation d'alcool.

usr: 0
C'est intéressant!