•   
  •   

Monde Sénégal: un an après le premier cas de Covid-19, l’espoir du vaccin

19:12  02 mars  2021
19:12  02 mars  2021 Source:   rfi.fr

Sanofi va aider un autre concurrent à produire un vaccin et lance un nouvel essai

  Sanofi va aider un autre concurrent à produire un vaccin et lance un nouvel essai Le groupe pharmaceutique français produira le vaccin de son concurrent américain Johnson & Johnson à partir du troisième trimestre 2021. Et ne désespère pas de trouver le sien. « Sanofi prendra en charge plusieurs étapes de la fabrication du vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson à partir du troisième trimestre de 2021 », le temps d’acquérir, d’installer et de qualifier ses installations pour le vaccin à vecteur viral du concurrent américain, annonce le labo français dans un communiqué.

Un médecin à l'hôpital Pikine de Dakar, le 23 avril 2020. © AFP - JOHN WESSELS Un médecin à l'hôpital Pikine de Dakar, le 23 avril 2020.

Ce 2 mars 2021, cela fait un an jour pour jour que le premier cas de Covid-19 a été confirmé au Sénégal. À ce jour, le pays enregistre officiellement 888 décès liés à la maladie, et 34 832 cas déclarés. Toutes les régions du pays sont touchées. Les autorités sanitaires au grand complet ont fait le point ce mardi matin : pour elles, l’espoir passe désormais par le vaccin.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Un an de chamboulements, de mesures sanitaires : des fermetures des écoles et des frontières au port du masque obligatoire et au couvre-feu aujourd’hui en vigueur dans les régions de Dakar et Thiès, qui concentrent près des trois quarts des cas. Depuis l’apparition du premier cas de Covid-19, puis du premier décès, celui de Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille fin mars dernier, le Sénégal fait face à une deuxième vague, plus intense.

Merkel dit qu'elle ne prendra pas le vaccin AstraZeneca COVID parce qu'elle est trop vieille car 1,4 million de jabs restent inutilisés

 Merkel dit qu'elle ne prendra pas le vaccin AstraZeneca COVID parce qu'elle est trop vieille car 1,4 million de jabs restent inutilisés © Getty Angela Merkel Getty La chancelière allemande Angela Merkel dit qu'elle ne prendra pas le vaccin contre le coronavirus d'AstraZeneca. Le vaccin n'a été approuvé que pour les moins de 65 ans en Allemagne, et Merkel a 66 ans. Des essais récents suggèrent que le vaccin d'AstraZeneca est lié à une baisse spectaculaire des hospitalisations. Mais plus d'un million de coups ont été laissés inutilisés, de nombreux Allemands incertains de son efficacité.

« Les défis que nous avons actuellement, c’est essentiellement la prise en charge des cas graves et des cas sévères, dans cette deuxième vague, où nous avons beaucoup plus de cas graves, beaucoup plus des décès, estime le Dr Abdoulaye Bousso, directeur du centre des opérations d’urgence sanitaire. Nous recommandons vraiment à toutes ces personnes âgées, toutes ces personnes qui ont des comorbidités, d’aller se faire vacciner. »

Après 12 mois sur le front, le personnel de santé est « au bord du burn out », reconnaît le docteur Bousso. Mais la maladie « n’est pas invincible », assure le professeur Moussa Seydi, responsable de la prise en charge : « La vaccination est incontournable pour venir à bout de cette infection. Le vaccin est efficace et bien toléré. Le vaccin ne tue pas, alors que le Covid-19 tue. »

Plus de 35 000 personnes ont déjà été vaccinées depuis le lancement de la campagne la semaine dernière, avec le vaccin chinois Sinopharm. Le Sénégal doit par ailleurs recevoir, ce mercredi matin, les premières doses du vaccin AstraZeneca, dans le cadre de l’initiative mondiale Covax.

Sénégal : « Quand les autorités envoient des chars d’assaut contre des manifestants, ça ressemble à la guerre », redoute Caroline Roussy .
Face aux manifestations contre le président qui se poursuivent au Sénégal, les autorités ont déployé l'armée dans les rues de la capitale © Sylvain Cherkaoui/AP/SIPA Des manifestants protestent contre l'arrestation d'Ousmane Sonko, le 5 mars 2021 à Dakar au Sénégal. MANIFESTATIONS - Face aux manifestations contre le président qui se poursuivent au Sénégal, les autorités ont déployé l'armé Des blindés dans les rues de Dakar. Au Sénégal, l’armée a été déployée ce lundi, en prévision d’une nouvelle journée de contestations.

usr: 0
C'est intéressant!