•   
  •   

Monde Russie. Quelle est cette colonie pénitentiaire dans laquelle est enfermée Alexeï Navalny ?

06:54  03 mars  2021
06:54  03 mars  2021 Source:   ouest-france.fr

Affaire Navalny : l'Union européenne décide de nouvelles sanctions contre la Russie

  Affaire Navalny : l'Union européenne décide de nouvelles sanctions contre la Russie Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont donné leur feu vert lundi à des sanctions contre des hauts responsables russes en réponse à l'emprisonnement de l'opposant Alexeï Navalny. Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont décidé, lundi 22 février, l'adoption de nouvelles sanctions ciblées contre les responsables du traitement infligé à l'opposant russe Alexeï Navalny. Un "accord politique" pour de nouvellesLes ministres des Affaires étrangères de l'UE ont décidé, lundi 22 février, l'adoption de nouvelles sanctions ciblées contre les responsables du traitement infligé à l'opposant russe Alexeï Navalny.

« Alexeï Navalny est arrivé dans un établissement des services pénitentiaires russes de la région de Vladimir pour effectuer sa peine», a indiqué dans un communiqué la commission publique de surveillance de Moscou (ONK). Le secrétaire général de l'ONK, Alexeï Melnikov, a précisé à Selon des sources interrogées par les agences TASS et RIA Novosti, l'opposant sera transféré dans la colonie pénitentiaire numéro 2 située dans la petite ville de Pokrov, dans la région de Vladimir, en Russie européenne. Selon les médias, cette colonie est de type «régime normal», c' est -à-dire que

«Cette politique est -elle efficace ? Permet-elle d’obtenir un résultat ?» Plus tôt dans la journée, le porte-parole du Kremlin avait commenté l'éventualité que Washington et Bruxelles prennent des sanctions contre la Russie dans le cadre de l'affaire Navalny . Fin août, Alexeï Navalny avait en effet été transféré dans le coma en Allemagne après avoir été victime d'un malaise en Russie . Il accuse le Kremlin d'avoir tenté de l'empoisonner (une version également défendue par plusieurs gouvernements, dont ceux de la France, des Etats-Unis et de l'Allemagne), ce que réfute Moscou.

Un officier du Service Pénitentiaire Fédéral Russe patrouille devant le portail de la colonie pénitentiaire numéro 2 , dans laquelle est enfermée Alexeï Navalny. © DIMITAR DILKOFF / AFP Un officier du Service Pénitentiaire Fédéral Russe patrouille devant le portail de la colonie pénitentiaire numéro 2 , dans laquelle est enfermée Alexeï Navalny.

L’opposant russe de 44 ans, condamné à deux ans et huit mois de détention, a été envoyé dans la « colonie correctionnelle numéro 2 ». Cette prison située à cent kilomètres de Moscou est considérée comme l’une des plus sévères du pays.

« Une machine à briser les détenus ». Voilà comment les anciens prisonniers décrivent la colonie pénitentiaireAlexeï Navalny purgera une peine de deux ans et huit mois de prison. L’opposant de 44 ans a été condamné le 20 février 2021 par la justice russe, dans une affaire de fraude datant de 2014. Une sentence que le principal intéressé et de nombreuses capitales occidentales et ONG, dénoncent comme politique.

Alexeï Navalny transféré de sa prison de Moscou vers un lieu inconnu

  Alexeï Navalny transféré de sa prison de Moscou vers un lieu inconnu L’une de ses avocates a suggéré qu’il pourrait être parti vers la colonie pénitentiaire où il purgera une peine de deux ans et demi d’incarcération. Vladimir Poutine sort intact de son match contre Alexeï Navalny La justice russe a confirmé la semaine dernière la sentence de l’opposant de 44 ans, dans une affaire de fraude datant de 2014 que lui et de nombreuses capitales ou ONG dénoncent comme politique. Il avait été arrêté le 17 janvier, à son retour d’Allemagne où il avait passé quasiment cinq mois en convalescence pour se remettre d’un empoisonnement dont il accuse le Kremlin.

Colonies noires et colonies rouges. On peut être soumis à un régime très différent selon la colonie où on est envoyé ? Quelle est l’efficacité du système, finalement ? Est - ce que ces prisonniers politiques ont renoncé à leur action ensuite ? Certains ont été cassés, on n’en ressort jamais indemne, c’ est certain. Tout dépend de ce qui se passe durant la détention, de sa durée également. Si réellement Navalny y passe deux ans et pas plus, s’ils ne lui rajoutent pas des années de prison, et s’il n’ est pas torturé durant sa détention, il peut en ressortir renforcé avec une aura supplémentaire.

L’établissement où serait détenu M. Navalny . Il s’agit d’une colonie correctionnelle de régime général pour les personnes condamnées pour la première fois à de la prison ferme, selon le site officiel du FSIN. Les personnes qui y sont détenues peuvent maîtriser les métiers de cuisinier, boulanger À l'origine de nombreuses enquêtes sur les élites russes, la fondation FBK est classée comme «agent de l'étranger» en Russie depuis octobre 2019. Ce statut, qui soumet le fonds à une surveillance accrue, lui a été conféré suite à une enquête du ministère de la Justice. Au moment où cette décision a été prise

Après plusieurs jours sans nouvelles, les avocats de Navalny ont finalement appris, le 28 février, que leur client se trouvait dans la « colonie correctionnelle numéro 2 » (ou IK-2), à Pokrov, dans la région de Vladimir, à cent kilomètres au nord-est de Moscou.

Héritage du goulag

Cette petite ville de 17 000 habitants marque le 101ᵉ kilomètre à l’est de Moscou, au-delà duquel le régime soviétique envoyait jadis les dissidents.

Blocs d’immeubles décrépis et maisons de bois branlantes se succèdent jusqu’aux confins de la ville, où une clôture de tôle surmontée de barbelés encercle la colonie pénitentiaire n° 2, près d’une usine du géant américain de l’agroalimentaire Mondelez. Selon Denis, un entrepreneur local, « on dit que c’est une des colonies les plus sévères de Russie », et « peut-être que c’est pour ça qu’il a été transféré ici ».

Alexeï Navalny a bien été envoyé en colonie pénitentiaire

  Alexeï Navalny a bien été envoyé en colonie pénitentiaire Le patron du service des prisons russe a confirmé que l'opposant de Vladimir Poutine allait y purger sa peine de deux ans et demi de détention.« Il a été transféré à l'endroit où il est censé se trouver par décision du tribunal », a déclaré Alexandre Kalachnikov, cité par les agences de presse russes, ajoutant qu'il ne pèse sur Alexeï Navalny « aucune menace sur sa vie ou sa santé ». L'opposant « effectuera sa sentence dans des conditions absolument normales », a-t-il précisé, assurant que « Alexeï Navalny, s'il le souhaite, prendra part à des activités de production ».

Le service pénitentiaire avait prévenu qu'il serait appréhendé à son retour pour avoir violé le contrôle judiciaire qui lui était imposé, dans le cadre d'une peine de cinq ans de prison avec sursis pour détournements de fonds et que l'opposant juge politiquement motivée. Il est aussi visé depuis fin décembre par une nouvelle enquête pour escroquerie, car suspecté d'avoir dépensé pour son usage personnel 356 millions En s'envolant pour Moscou, Alexeï Navalny avait assuré n'avoir peur de rien. "On va m'arrêter ? Ce n' est pas possible, je suis innocent", avait-il ironisé. Réactions internationales.

Le vice-directeur de l'hôpital où est soigné Alexeï Navalny a déclaré que l'équipe médicale ne s'opposerait pas à son transport «vers un autre hôpital», son état étant «stable». L'entourage de l'opposant souhaite son transfert en l'Allemagne. Anatoli Kalinitchenko a précisé que l'état dans lequel le patient se trouvait était «suffisamment stable depuis un certain temps». Plus tôt ce même jour, les médecins de l'hôpital avaient jugé impossible de transporter Alexeï Navalny à l'étranger, dans la mesure où son état de santé n' était alors pas suffisamment stable.

Héritage du Goulag soviétique institué sous Staline, la colonie de Pokrov fait aujourd’hui partie des 684 camps pénitentiaires accueillant 393 000 prisonniers en Russie.

Le patron des services pénitentiaires russes, Alexandre Kalachnikov, a assuré qu’Alexeï Navalny « a été transféré à l’endroit où il est censé se trouver par décision du tribunal » et qu’il ne pèse sur le principal opposant du Kremlin « aucune menace sur sa vie ou sa santé ». Selon les médias, les prisonniers sont traités dans cette colonie selon un« régime normal », c’est-à-dire avec des conditions de détention peu sévères.

Pression psychologique

Pourtant d’anciens détenus brossent un tout autre portrait. « Si Alexeï Navalny reste dans cette prison, il sera soumis à une combinaison d’isolement intense et de pression psychologique et physique épuisante destinée à le détruire mentalement », confie l’un d’entre eux au Telegraph.

du Kremlin Navalny commence à purger une peine pour violation de la libération conditionnelle

 du Kremlin Navalny commence à purger une peine pour violation de la libération conditionnelle Le critique Le critique du Kremlin Alexei Navalny a été transféré dans une colonie pénitentiaire à l'est de Moscou pour purger une peine pour violation de la libération conditionnelle, a déclaré dimanche une commission publique chargée de surveiller les droits des détenus.

Russie : à quoi ressemble la colonie pénitentiaire dans laquelle Alexeï Navalny va purger sa peine ? Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny , est arrivé dans une région à 200 kilomètres à l’ Est de Moscou pour être transféré dans une colonie pénitentiaire afin d’y purger sa peine.

Alexeï Navalny a été hospitalisé pour une allergie, avant d' être remis en prison, où il était depuis plusieurs jours. Son médecin, reconnaissant ne pas avoir pu l'examiner, a pourtant évoqué un empoisonnement. L'opposant politique russe Alexeï Navalny a été transféré ce 28 juillet de sa cellule à l'hôpital après une réaction Il a ensuite pu sortir de l'hôpital, et retourner en cellule le 29 juillet en début d'après-midi. Selon le quotidien russe Vedomosti, les médecins de l’hôpital dans lequel l'homme politique a été admis avaient établi un diagnostic d’urticaire, notant que le traitement était efficace.

Pour Konstantin Kotov, défenseur des Droits de l’Homme passé par Pokrov pour avoir enfreint la loi sur les manifestations, « cette colonie ne traite pas les gens comme des humains ». Il se souvient d’un environnement sans temps libre et isolé du monde extérieur. L’objectif : maintenir « les gens sous pression et les soumettre ».

Il est probable que le leader de l’opposition soit placé en isolement dans la section « contrôlée » de la prison, au moins pour les premières semaines de son séjour, raconte au journal The Independant Dimitry Demushkin, militant d’extrême-droite incarcéré près de deux ans au IK-2. « Là-bas, les prisonniers sont interdits de parler ou de lire. Ils sont obligés de rester debout ou assis toute la journée, les mains derrière le dos et la tête baissée » précise l’ancien détenu.

« Les prisonniers savent que IK-2 est la colonie pénitentiaire la plus dure du pays », a confié Dimitry Demushkin à la télévision Dozhd, un média libéral. « Certains s’ouvrent les veines et l’estomac pour éviter d’être envoyés ici. »

Travail forcé

Une grande partie de l’ordre dans la colonie est assurée par les prisonniers eux-mêmes, qui ont pour instructions strictes de moucharder et de ne pas parler aux autres détenus. Les prisonniers dits « activistes » travaillent directement avec les gardiens pour assurer le respect de ces instructions. Leur récompense est la libération anticipée. « La libération conditionnelle sans collaboration est inhabituelle », rapporte Konstentin Kotov à The Independant.

Après la période de « contrôle renforcé », Alexeï Navalny pourrait être affecté à une des tâches harassantes du camp de travail qu’abrite la colonie. La plupart des quelque 800 prisonniers de la colonie pénitentiaire n° 2 sont affectés à l’une de ces trois sections spécialisées : menuiserie, métallurgie ou couture. Lors de sa détention, Konstentin Kotov a été placé avec des prisonniers handicapés et ne devait effectuer que des travaux légers ou regarder la télévision d’État. Il est peu probable qu’Alexeï Navalny se voit accorder de tels privilèges.

Privée de sa voix la plus audible, l’opposition russe se demande dans quel état Navalny sortira de prison et s’il sera toujours prêt à affronter le Kremlin. Selon Marina Litvinovitch, membre d’une Commission officielle qui observe les conditions de détention, « il va y avoir du harcèlement et des humiliations. Le but du système est de le briser ».

Russie : Navalny dit aller «bien» dans un message posté sur Instagram .
Russie : Navalny dit aller «bien» dans un message posté sur Instagram« Tout va bien pour moi. Il y a même une barre de traction dans la cour », a-t-il écrit sur ce réseau social, ajoutant qu’il était actuellement dans le centre de détention Koltchouguino, à l’est de Moscou. « Je ne reçois pas de lettres pour l’instant et je sais encore moins ce qu’il se passe dans le monde que quand j’étais à Moscou », a raconté l’opposant qui était emprisonné dans la capitale russe depuis son arrestation en janvier, avant d’être transféré dans le centre où il se trouve actuellement.

usr: 8
C'est intéressant!