•   
  •   

Monde Les Éthiopiens célèbrent les 125 ans de la bataille d'Adoua

13:13  03 mars  2021
13:13  03 mars  2021 Source:   rfi.fr

Genesis Invitational: Max Homa dégage 1,6 million de dollars

 Genesis Invitational: Max Homa dégage 1,6 million de dollars Paiement Max Homa a battu Tony Finau lors d'une série éliminatoire de deux trous dimanche pour remporter le Genesis Invitational.

Un jeune homme lors de la célébration de la 125e victoire d'Adwa, place Menelik à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 2 mars 2021. © AFP - AMANUEL SILESHI Un jeune homme lors de la célébration de la 125e victoire d'Adwa, place Menelik à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 2 mars 2021.

En Éthiopie, on fêtait mardi les 125 ans de la bataille d’Adoua. Célébrée dans tout le pays, cette victoire militaire contre les Italiens est devenue l’acte fondateur de l’Éthiopie moderne, le jour où l’empereur Menelik a évité la colonisation.

Avec notre correspondant à Addis-Abeba, Noé Hochet-Bodin

Cette année, les célébrations ont connu un engouement particulier, alors que le gouvernement est en guerre contre le Tigré, là où se trouve justement Adoua. Dans les rues d’Addis Abeba, la guerre actuelle n’a pas empêché de se souvenir de cette victoire mythique.

15 Casques bleus de l'ONU du Tigré refusent de retourner en Éthiopie

 15 Casques bleus de l'ONU du Tigré refusent de retourner en Éthiopie Quinze membres d'un contingent de soldats de la paix éthiopiens au Soudan du Sud, originaires de la région du Tigré, ont refusé de retourner en Éthiopie lundi, a indiqué l'ONU, invoquant leur droit de demander l'asile s'ils peur pour leur vie.

Manteau long et chapeau caractéristique sur la tête, Mykias Wandu, 17 ans, participe à une reconstitution de la bataille. Cet adolescent tient le rôle principal, celui de l’empereur Ménélik, héros éthiopien face aux Italiens. « Les Ethiopiens ont réussi à préserver notre liberté car nous étions unis et nous avons combattu tous ensemble contre les Italiens. Adoua a vraiment une place très spéciale dans notre mémoire », raconte-t-il.

Amnesty Implique les troupes érythréennes dans les crimes de guerre en Éthiopie

 Amnesty Implique les troupes érythréennes dans les crimes de guerre en Éthiopie (Bloomberg) - Les troupes érythréennes ont massacré des centaines de civils non armés dans la ville d'Axum, au nord de l'Éthiopie, en novembre de l'année dernière, des meurtres qui constituaient des crimes de guerre, selon une enquête d'Amnesty International. © Photographe: EDUARDO SOTERAS / AFP Un membre des forces spéciales d'Amhara surveille le passage frontalier avec l'Érythrée où un drapeau impérial éthiopien flotte, à Humera, en Éthiopie, le 22 novembre 2020.

Adoua est donc le symbole d’une victoire contre l’impérialisme italien mais aussi contre tous ceux qui menacent l’unité éthiopienne, assure Fetene Mebrabirhanu sous-entendant le parti tigréen du TPLF.

Philadelphie en patron

  Philadelphie en patron Philadelphia s'est imposé 111-97 contre Dallas dans l'une des affiches de la nuit, alors que les Clippers et Denver ont déçu, en s'inclinant respectivement à Memphis et contre Washington.

« Aujourd’hui, deux factions politiques se battent. Et le TPLF doit être vaincu. Même si nous n’étions pas favorables à une guerre, ce qui devait arriver arriva. On combat précisément ceux qui nous empêchaient de fêter Adoua par le passé », explique-t-il.

La France va-t-elle manquer un jour d'électricité ?

  La France va-t-elle manquer un jour d'électricité ? A peine croyable dans la patrie du nucléaire ! De l’aveu même des responsables d’EDF, l’Hexagone n’est plus à l’abri des coupures de courant les jours de grand froid. Voici pourquoi. Dans le langage très feutré et très diplomatique des responsables d’EDF, on appelle cela des « délestages ». Mais en bon français, il s’agit tout simplement de coupures de courant. Auparavant, ce genre de pénurie n’affectait que les pays du tiers-monde, aux infrastructures défaillantes et à la gestion chaotique.

Pour d’autres, il est difficile de célébrer Adoua cette année. Comment se réjouir d’une bataille passée alors qu’une autre est actuellement en cours dans la ville ? « Ceux qui meurent en ce moment sont nos concitoyens. Dès qu’il y a une guerre, il y a malheureusement des pertes humaines. Cette guerre a différentes conséquences comme la destruction d’infrastructures, des réserves d’eau, des routes, de l’électricité », confie Henok.

D’après les témoignages en provenance du Tigré, c’est une autre puissance étrangère qui a occupé Adoua récemment, en l’occurrence l’armée érythréenne.

Les troupes érythréennes ont tué des centaines de personnes lors du massacre en Ethiopie: HRW

 Les troupes érythréennes ont tué des centaines de personnes lors du massacre en Ethiopie: HRW Les forces érythréennes ont abattu des centaines d'enfants et de civils lors d'un massacre en novembre dans la région voisine du Tigray, en Ethiopie, a déclaré vendredi Human Rights Watch (HRW). © MARCO LONGARI Axum est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO Il s'agissait du deuxième rapport majeur sur les abus érythréens dans la ville d'Axum, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, la semaine dernière.

À (ré)écouter: Invité Afrique – Henok Teferra, ambassadeur d'Éthiopie: «Nous sommes prêts à accueillir des enquêteurs internationaux»

Au moins 8 migrants ont été tués et des centaines d'autres sont blessés après qu'un incendie massif a brûlé un centre de détention pour migrants au Yémen .
© Nariman El-Mofty / AP Nariman El-Mofty / AP Un incendie massif a balayé une détention de migrants surpeuplée centre à Sanaa, au Yémen. La majorité des migrants touchés sont éthiopiens et la cause de l'incendie est inconnue. Plus de 170 personnes sont soignées pour des blessures; le nombre de morts pourrait être plus élevé que celui signalé pour la première fois. Visitez la page d'accueil d'Insider pour plus d'histoires .

usr: 0
C'est intéressant!