•   
  •   

Monde Aux États-Unis, la prudence en matière de santé publique se heurte à l'optimisme des vaccins, assouplit les restrictions

23:38  03 mars  2021
23:38  03 mars  2021 Source:   cbc.ca

EN DIRECT - Coronavirus : les Etats-Unis franchissent la barre des 500.000 morts

  EN DIRECT - Coronavirus : les Etats-Unis franchissent la barre des 500.000 morts Les Etats-Unis ont franchi lundi soir la barre terrible et symbolique des 500.000 morts dus au coronavirus, rappelant que la pandémie reste très virulente, malgré l’espoir suscité par les vaccins. En France, une partie de la Côte d’Azur s’apprête à vivre les deux prochains week-ends sous cloche. Suivez l’évolution de la situation en direct. C’est un chiffre effrayant autant que spectaculaire. Lundi soir, la barre des 500.000 morts dus au coronavirus a été franchie aux Etats-Unis, comme une piqûre de rappel de combien la situation sanitaire reste grave dans le monde entier, malgré la lueur d'espoir que constituent les vaccins.

– C’est vrai, répondit d’Artagnan ; je n’ai pas l’habit, mais j’ai l’âme. Mon coeur est mousquetaire, je le sens bien, monsieur, et cela m’entraîne. – Écartez-vous, jeune homme, cria Jussac, qui sans doute à ses gestes et à l ’expression de son visage avait deviné le dessein de d’Artagnan. – Voyons, dirent Porthos et Aramis, faisons quelque chose. – Monsieur est plein de générosité», dit Athos. Mais tous trois pensaient à la jeunesse de d’Artagnan et redoutaient son inexpérience. «Nous ne serons que trois, dont un blessé, plus un enfant, reprit Athos, et l’on n’en dira pas moins que nous étions quatre hommes.

« Ce projet soutient l’engagement des États membres à simplifier et à normaliser les procédures de transport militaire transfrontalier conformément aux conclusions du Conseil du 25 juin 2018. Il vise à permettre la libre circulation du personnel et des moyens militaires à l ’intérieur des frontières de l’UE. Il appartient au Conseil de prendre la décision finale précisant si la participation de l ’ État tiers au projet répond aux conditions requises », explique la Commission européenne. Alors que, du temps où le président Trump était à la Maison Blanche, les États - Unis avaient vivement critiqué les restrictions

WASHINGTON - Les États-Unis sont à la croisée des chemins du COVID-19 - et les responsables de la santé publique s'inquiètent de la voie que le pays va choisir.

Greg Abbott wearing a suit and tie sitting at a table © Fourni par La Presse canadienne

Après une année de plus de 513 000 morts, une crise économique dévastatrice et des restrictions à leurs libertés personnelles, les Américains se prélassent dans un torrent récent d'apparemment bonnes nouvelles. Le nombre de cas

Daily est bien en deçà de ses sommets de janvier, le président Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour chaque adulte américain d'ici la fin du mois de mai et État après État se débarrasse des chaînes de la pandémie.

Toutes les différences entre les vaccins Covid, expliquées

 Toutes les différences entre les vaccins Covid, expliquées Lorsque les vaccins Moderna et Pfizer ont été déployés avec la technologie ARNm, tout le monde s'est demandé ce que cela signifiait exactement. Maintenant, d'autres vaccins sont à l'horizon aux États-Unis - certains sont déjà autorisés pour une utilisation dans d'autres pays - avec des technologies différentes et parfois plus traditionnelles derrière eux.

À LA LOUPE – Alors que le monde est traversé par la crainte d'une pandémie imminente, une bonne nouvelle pourrait venir prochainement d'Israël. Un laboratoire produirait bientôt un vaccin contre le coronavirus. Mais en sommes-nous si sûrs ? Rappelons que les tests in vivo n'ont pas encore débuté et, malheureusement, rien ne garantit qu'ils seront concluants. Si le Migal se montre très enthousiaste face aux bons résultats déjà obtenus, il faut donc rester prudent .

Lundi 1er mars, les États - Unis ont commencé à distribuer leur troisième vaccin contre le coronavirus, celui de Johnson & Johnson. Grâce à cette mise sur le marché, le président Joe Biden a annoncé mardi 2 mars que le pays pourrait avoir suffisamment de doses pour vacciner toute la population adulte Son autorisation ce weekend par l’agence américaine FDA (Food & Drug Administration) rend le président américain Joe Biden très optimiste :« Grâce à l ’accélération du processus que j’ai ordonnée, je suis heureux d’annoncer aujourd’hui que ce pays aura suffisamment de vaccins pour toute la population

Pas si vite, a prévenu mercredi le directeur des Centers for Disease Control des États-Unis.

"Nous sommes à un lien critique dans la pandémie", a déclaré le Dr Rochelle Walensky lors d'un briefing de l'équipe d'intervention COVID-19 de la Maison Blanche, sa deuxième journée consécutive d'agitation d'un drapeau rouge.

Le taux moyen de sept jours de nouveaux cas aux États-Unis est actuellement d'environ 66000, a-t-elle déclaré - une augmentation de 3,5% par rapport à la période de sept jours précédente, qui était elle-même en hausse de 2,2%.

Et les variantes «hyper-transmissibles» du virus, dont celle connue sous le nom de B.1.1.7, se profilent en grand, «prêtes à détourner nos succès à ce jour». Les Américains

sont dans un état affaibli et vulnérable après avoir mené la guerre contre le COVID-19 au cours des 12 derniers mois, a-t-elle reconnu.

Covid-19 : le Portugal va envoyer un million de doses à ses anciennes colonies en Afrique

  Covid-19 : le Portugal va envoyer un million de doses à ses anciennes colonies en Afrique Le Portugal va distribuer 5 % de ses doses de vaccins contre le Covid-19 à certaines de ses anciennes colonies en Afrique et au Timor oriental, a annoncé mercredi le gouvernement. La livraison est censée soulager les pays du continent alors que le système Covax peine à porter ses fruits : ses premières doses n’ont été distribuées que mercredi, au Ghana.Le Portugal, qui a été durement frappé par le Covid-19, part au secours de ses anciennes colonies.

« La semaine dernière, tout le monde s’était un peu fait peur pour des raisons techniques par rapport à l ’inflation », a résumé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services rappelant comment la hausse des taux obligataires avait rendu les marchés nerveux. « Aujourd’hui, c’est totalement oublié, puisque maintenant on se concentre beaucoup plus sur les perspectives du vaccin de Johnson & Johnson et l’accélération du processus de vaccination aux États - Unis », a souligné l’analyste. À la clôture de Wall Street lundi, le taux obligataire sur les bons du Trésor à 10 ans évoluait autour de 1

Les États - Unis à la traîne en intelligence… Les chefs appuient le Principe de Joyce. Caroline Colijn, mathématicienne et épidémiologiste à l ’Université Simon Fraser, et Horacio Bach, professeur adjoint à la division des maladies infectieuses à l 'Université de la Colombie-Britannique, affirment également que le vaccin d'AstraZeneca pourrait être mieux promu par les responsables provinciaux de la santé publique en tant que concurrent sérieux aux vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna.

"L'endurance s'est épuisée, la fatigue gagne et les mesures exactes que nous avons prises pour arrêter la pandémie sont maintenant trop souvent ignorées de manière flagrante", a déclaré Walensky.

"La façon dont cela se déroule dépend de nous."

Comme le nombre de cas a diminué au cours des deux derniers mois, les États et les municipalités ont progressivement assoupli les restrictions. La Virginie, le Massachusetts et la Caroline du Sud font partie de ceux qui ont repoussé les couvre-feux et levé les limites des repas à l'intérieur et des grands rassemblements ces derniers jours.

Texas et Mississippi sont allés encore plus loin, promettant mardi de lever toutes les restrictions et les mandats de port de masque d'ici mercredi prochain, sinon plus tôt.

"Il est temps!" a tweeté le gouverneur du Mississippi, Tate Reeves, un républicain, alors qu'il annonçait la fin immédiate de toutes les restrictions à l'échelle de l'État.

La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras

  La Chine étend son influence en vaccinant le monde à tour de bras Pour le moment, près de cinquante millions de doses de vaccins ont été administrées en Chine. Contrairement à la pratique des États-Unis ou des pays d'Europe, le plan chinois de vaccination concerne d'abord les habitants âgés de 18 à 59 ans. Les retraités ne sont pas prioritaires. Il y a une autre grande différence avec les pays occidentaux: la Chine se préoccupe d'envoyer quantité de vaccins dans des pays en développement. Le Sénégal, la Guinée équatoriale et l'Égypte ont été les premiers à recevoir chacun, et gratuitement, 200.000 doses de vaccins chinois. À la mi-février, un avion d'Air Sénégal est allé à Pékin pour ramener des boîtes de vaccins.

Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 peut être utilisé chez les personnes de plus de 18 ans sans limite d'âge supérieur, a confirmé mardi lors d'une conférence de presse en ligne Yves Van Laethem, président de la section de vaccination du Conseil supérieur de la santé . Depuis, les résultats d'études au Royaume- Uni et en Israël notamment ont cependant démontré que le vaccin protège bien les plus de 55 ans. AUSSI SUR MSN - Coronavirus: Frédéric Delfosse est en direct du centre de crise pour les chiffres du jour.

En Gaspésie par exemple, la santé publique explique qu’elle va appeler les gens selon leur âge à mesure que la vaccination de masse va commencer dans les prochaines semaines. « Si on se rend compter que ces gens ne peuvent se déplacer pour toutes sortes de raisons, on va les inscrire sur une liste à part et quand on aura reçu le vaccin qui permet d’aller les vacciner chez eux, ce seront les services à domicile qui iront », explique en entrevue le Dr Yv Bonnier-Viger, directeur régional de santé publique Gaspésie –. La vaccination à domicile se heurte en effet à des enjeux techniques.

"Nous devons reconnaître qu'aucun de ces ordres, dans aucun état, n'est rien de moins que sans précédent. Ils doivent se terminer le plus tôt possible. C'est ce moment pour le Mississippi." Le gouverneur du

Texas, Greg Abbott, a déclaré que son ordre, qui prend effet le 10 mars, est le résultat d'une accélération du taux de vaccinations - 229 000 seulement mercredi, a-t-il déclaré - qui se traduit par une diminution du nombre de personnes à l'hôpital.

"Nous sommes capables de contenir COVID et de permettre au Texas d'ouvrir à 100% en toute sécurité."

Biden a rejeté ces attitudes mercredi comme une «pensée néandertalienne».

"Il est critique, critique, critique, critique qu'ils suivent la science", a-t-il déclaré. "Je tiens à douter que certains de nos élus le savaient." Le premier ministre

, Justin Trudeau, a pratiquement ignoré les questions mercredi sur les perspectives changeantes au sud de la frontière, se concentrant sur le calendrier de vaccination de son gouvernement.

Tous les Canadiens qui veulent le vaccin pourront l'obtenir d'ici la fin septembre, a-t-il promis - peut-être plus tôt si les étoiles s'alignent.

Covid-19 : derrière la vente et le don de vaccins à l'Afrique, la "lutte d'influence" de la Chine

  Covid-19 : derrière la vente et le don de vaccins à l'Afrique, la Sénégal, Égypte, Maroc… De plus en plus de pays africains reçoivent des vaccins anti-Covid du laboratoire chinois Sinopharm. Alors que l'Europe et les États-Unis sont focalisés sur la gestion du Covid-19 sur leur propre territoire, Pékin se tourne vers le continent africain, l'un des ses partenaires clés, pour écouler ses vaccins, accroître son influence et promouvoir son image à travers le monde. Confrontés à une recrudescence de l'épidémie deConfrontés à une recrudescence de l'épidémie de Covid-19, l'Europe et les États-Unis cherchent à réserver toujours plus de stocks de vaccins, au détriment des autres régions du monde.

Mais il n'allait pas laisser des messages contradictoires détourner l'attention des efforts de vaccination du Canada.

"De toute évidence, la pandémie a eu un cours très différent aux États-Unis, avec un nombre de morts et de cas bien plus important, et cela a eu son propre impact sur l'économie américaine que les Canadiens n'ont pas tout à fait ressenti de la même manière" mentionné.

"Nous allons continuer de travailler pour faire vacciner le plus de Canadiens possible le plus rapidement possible en suivant la science et en suivant les meilleures recommandations de nos experts."

C'est ce que fait le président, et ce que les gens des États où les restrictions sont levées devraient également faire, a déclaré Jen Psaki, attachée de presse de la Maison Blanche.

"Ce pays tout entier a payé le prix des dirigeants politiques qui ont ignoré la science en ce qui concerne la pandémie", a déclaré Psaki.

Elle a reconnu les gains durement gagnés d'une année difficile et le fait que les Américains ont de bonnes raisons de commencer à se sentir optimistes, qu'il s'agisse de nouvelles sur les vaccins ou de rayons d'épicerie bien approvisionnés.

"Mais il reste encore du travail à faire", dit-elle. "Nous devons rester vigilants."

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 3 mars 2021.

James McCarten, La Presse canadienne

Covid-19 : on vous explique en quoi consiste Covax, le dispositif permettant aux pays les plus pauvres d'accéder à la vaccination .
L'ambition de ce programme est d'assurer une répartition équitable des vaccins."Personne ne sera en sécurité tant que le monde entier ne le sera pas." Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'accès équitable aux vaccins contre le Covid-19 est l'unique moyen d'atténuer la pandémie. C'est tout l'objectif du programme Covax, qui doit assurer cette accessibilité dans près de 200 pays et territoires pauvres, avec comme priorité les soignants et les personnes plus vulnérables. Le Ghana et la Côte d'Ivoire ont lancé, lundi 1er mars, des campagnes de vaccination grâce à ce système basé sur la solidarité internationale.

usr: 0
C'est intéressant!