•   
  •   

Monde Aux États-Unis, la prudence en matière de santé publique se heurte à l'optimisme des vaccins, assouplit les restrictions

23:37  03 mars  2021
23:37  03 mars  2021 Source:   cbc.ca

EN DIRECT - Coronavirus : les Etats-Unis franchissent la barre des 500.000 morts

  EN DIRECT - Coronavirus : les Etats-Unis franchissent la barre des 500.000 morts Les Etats-Unis ont franchi lundi soir la barre terrible et symbolique des 500.000 morts dus au coronavirus, rappelant que la pandémie reste très virulente, malgré l’espoir suscité par les vaccins. En France, une partie de la Côte d’Azur s’apprête à vivre les deux prochains week-ends sous cloche. Suivez l’évolution de la situation en direct. C’est un chiffre effrayant autant que spectaculaire. Lundi soir, la barre des 500.000 morts dus au coronavirus a été franchie aux Etats-Unis, comme une piqûre de rappel de combien la situation sanitaire reste grave dans le monde entier, malgré la lueur d'espoir que constituent les vaccins.

WASHINGTON - Les États-Unis sont à la croisée des chemins du COVID-19 - et les responsables de la santé publique s'inquiètent de la voie que le pays va choisir.

Greg Abbott wearing a suit and tie sitting at a table © Fourni par La Presse canadienne

Après une année de plus de 513 000 morts, une crise économique dévastatrice et des restrictions à leurs libertés personnelles, les Américains se prélassent dans un torrent récent d'apparemment bonnes nouvelles. Le nombre de cas

Daily est bien en deçà de ses sommets de janvier, le président Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour chaque adulte américain d'ici la fin du mois de mai et État après État se débarrasse des chaînes de la pandémie.

Toutes les différences entre les vaccins Covid, expliquées

 Toutes les différences entre les vaccins Covid, expliquées Lorsque les vaccins Moderna et Pfizer ont été déployés avec la technologie ARNm, tout le monde s'est demandé ce que cela signifiait exactement. Maintenant, d'autres vaccins sont à l'horizon aux États-Unis - certains sont déjà autorisés pour une utilisation dans d'autres pays - avec des technologies différentes et parfois plus traditionnelles derrière eux.

Pas si vite, a prévenu mercredi le directeur des Centers for Disease Control des États-Unis.

"Nous sommes à un lien critique dans la pandémie", a déclaré le Dr Rochelle Walensky lors d'un briefing de l'équipe d'intervention COVID-19 de la Maison Blanche, sa deuxième journée consécutive d'agitation d'un drapeau rouge.

Le taux moyen de sept jours de nouveaux cas aux États-Unis est actuellement d'environ 66000, a-t-elle déclaré - une augmentation de 3,5% par rapport à la période de sept jours précédente, qui était elle-même de 2,2%.

Et les variantes «hyper-transmissibles» du virus, dont celle connue sous le nom de B.1.1.7, se profilent en grand, «prêtes à détourner nos succès à ce jour». Les Américains

sont dans un état affaibli et vulnérable après avoir mené la guerre contre le COVID-19 au cours des 12 derniers mois, a-t-elle reconnu.

Ghana devient le premier pays à recevoir le vaccin Covid-19 via le programme COVAX

 Ghana devient le premier pays à recevoir le vaccin Covid-19 via le programme COVAX Le Ghana est devenu le premier pays à recevoir les vaccins Covid-19 via le programme COVAX de l'Organisation mondiale de la santé mercredi, une déclaration conjointe publiée par l'UNICEF Ghana et l'OMS Ghana mentionné. © NIPAH DENNIS / AFP / Getty Images Des employés de l'aéroport déchargent une cargaison de vaccins Covid-19 du programme mondial de vaccination Covax Covid-19, à l'aéroport international de Kotoka à Accra, le 24 février 2021.

"L'endurance s'est épuisée, la fatigue gagne et les mesures exactes que nous avons prises pour arrêter la pandémie sont maintenant trop souvent ignorées de manière flagrante", a déclaré Walensky.

"La façon dont cela se déroule dépend de nous."

Comme le nombre de cas a diminué au cours des deux derniers mois, les États et les municipalités ont progressivement assoupli les restrictions. La Virginie, le Massachusetts et la Caroline du Sud font partie de ceux qui ont repoussé les couvre-feux et levé les limites des repas à l'intérieur et des grands rassemblements ces derniers jours.

Texas et Mississippi sont allés encore plus loin, promettant mardi de lever toutes les restrictions et les mandats de port de masque d'ici mercredi prochain, sinon plus tôt.

"Il est temps!" a tweeté le gouverneur du Mississippi, Tate Reeves, un républicain, alors qu'il annonçait la fin immédiate de toutes les restrictions à l'échelle de l'État.

La thésaurisation des vaccins menace l'approvisionnement mondial via COVAX: OMS

 La thésaurisation des vaccins menace l'approvisionnement mondial via COVAX: OMS Les pays à la recherche de leurs propres doses de vaccin COVID-19 concluent des accords avec des sociétés pharmaceutiques qui menacent l'approvisionnement du programme mondial COVAX pour les pays pauvres et à revenu intermédiaire, l'Organisation mondiale de la santé (OMS ) a déclaré vendredi. © Le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, déclare que "nous ne pouvons pas battre COVID sans équité vaccinale" [F ...

"Nous devons reconnaître qu'aucun de ces ordres, dans quelque état que ce soit, n'est sans précédent. Ils doivent se terminer le plus tôt possible. C'est ce moment pour le Mississippi." Le gouverneur du

Texas, Greg Abbott, a déclaré que son ordre, qui prend effet le 10 mars, est le résultat d'une accélération du taux de vaccinations - 229 000 seulement mercredi, a-t-il déclaré - qui se traduit par une diminution du nombre de personnes à l'hôpital.

"Nous sommes capables de contenir COVID et de permettre au Texas d'ouvrir à 100% en toute sécurité."

Biden a rejeté ces attitudes mercredi comme une «pensée néandertalienne».

"Il est critique, critique, critique, critique qu'ils suivent la science", a-t-il déclaré. "Je tiens à douter que certains de nos élus le savaient." Le premier ministre

, Justin Trudeau, a pratiquement ignoré les questions mercredi sur les perspectives changeantes au sud de la frontière, se concentrant sur le calendrier de vaccination de son gouvernement.

Tous les Canadiens qui veulent le vaccin pourront l'obtenir d'ici la fin septembre, a-t-il promis - peut-être plus tôt si les étoiles s'alignent.

La Maison Blanche prévoit de prévoir les expéditions de vaccins des mois à l'avance

 La Maison Blanche prévoit de prévoir les expéditions de vaccins des mois à l'avance L'administration Biden prévoit de fournir aux États des estimations de leurs expéditions de vaccins attendues probablement des mois à l'avance plutôt que des semaines, selon plusieurs sources bien informées. © Michael Clevenger-Pool / Getty Images Des boîtes contenant des envois de vaccins Pfizer / BioNTech Covid-19 sont déchargées des conteneurs de transport aérien d'UPS Worldport à Louisville, Kentucky.

Mais il n'allait pas laisser des messages contradictoires détourner l'attention des efforts de vaccination du Canada.

"De toute évidence, la pandémie a eu un cours très différent aux États-Unis, avec un nombre de morts et de cas bien plus important, et cela a eu son propre impact sur l'économie américaine que les Canadiens n'ont pas tout à fait ressenti de la même manière", at-il mentionné.

"Nous allons continuer de travailler pour faire vacciner le plus de Canadiens possible le plus rapidement possible en suivant la science et en suivant les meilleures recommandations de nos experts."

C'est ce que fait le président, et ce que les gens des États où les restrictions sont levées devraient également faire, a déclaré Jen Psaki, attachée de presse de la Maison Blanche.

"Ce pays tout entier a payé le prix des dirigeants politiques qui ont ignoré la science en ce qui concerne la pandémie", a déclaré Psaki.

Elle a reconnu les gains durement gagnés d'une année difficile et le fait que les Américains ont de bonnes raisons de commencer à se sentir optimistes, qu'il s'agisse de nouvelles sur les vaccins ou de rayons d'épicerie bien approvisionnés.

"Mais il reste encore du travail à faire", dit-elle. "Nous devons rester vigilants."

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 3 mars 2021.

James McCarten, La Presse canadienne

Aux États-Unis, la prudence en matière de santé publique se heurte à l'optimisme des vaccins, assouplit les restrictions .
WASHINGTON - Les États-Unis sont à la croisée des chemins du COVID-19 - et les responsables de la santé publique s'inquiètent de la voie que le pays va choisir. © Fourni par La Presse canadienne Après une année de plus de 513 000 morts, une crise économique dévastatrice et des restrictions à leurs libertés personnelles, les Américains se prélassent dans un torrent récent d'apparemment bonnes nouvelles.

usr: 0
C'est intéressant!