•   
  •   

Monde Biden avance sur les infrastructures et revendique une présidence audacieuse

12:25  30 mars  2021
12:25  30 mars  2021 Source:   lepoint.fr

Dans quelle mesure Joe Biden est-il engagé à la vérité?

 Dans quelle mesure Joe Biden est-il engagé à la vérité? Avant l'élection présidentielle, Joe Biden a bénéficié de la sagesse populaire qu'il est un centre politique et un consensus consensuré. © fournis par Washington Examiner Ce sont des notions qui devraient déjà être évaporées moins de deux mois dans sa présidence. Mais entendre les alliés de Biden le dire, le président est-ce et bien plus encore.

Biden et les démocrates considèrent un ensemble d’ infrastructures comme le meilleur moyen de lutter contre le changement climatique et d’amener le pays à des émissions d’électricité nettes nulles d’ici 2035, en installant plus de bornes de recharge pour véhicules électriques sur les routes du pays, en La pandémie de Covid-19 a montré un besoin urgent de créer davantage d’un filet de sécurité pour la garde d’enfants aux États-Unis, mais le fait que l’administration semble rompre les deux paquets pourrait être un signal qu’ils pensent que les propositions d’ infrastructure et d’énergie propre ont un

Pourquoi Alexis ne dit plus rien au sujet de Trump ? Il sait que ses prédictions n'arriveront pas et il se cache derrière le silence ? Biden est dans AirForce1, Pompeo parle de 2024, DonJr parle de 2024

  Biden avance sur les infrastructures et revendique une présidence audacieuse © Fournis par Le Point

Le président américain Joe Biden lance cette semaine la deuxième offensive de son mandat: un projet d'investissements massifs dans les infrastructures s'accompagnant de hausses d'impôts qui restent à définir mais font déjà hurler ses adversaires politiques.

Preuve de l'importance qu'il attache à ce dossier, qui pourrait être un marqueur de sa présidence, il s'exprimera mercredi depuis Pittsburgh, dans le nord-est, la ville où il a lancé sa campagne il y a deux ans.

Et signe d'une présidence qu'il veut audacieuse et réformatrice, celui que Donald Trump avait tenté de caricaturer en "Sleepy Joe" (Joe l'endormi) sans idées ni lignes directrices devrait avancer des chiffres qui pourraient, une nouvelle fois, donner le tournis.

Biden promet des «résultats» à l’Amérique

  Biden promet des «résultats» à l’Amérique Dans sa première conférence de presse le président a défendu ses politiques sans entrer dans les détails. » LIRE AUSSI - Plan Biden: un soutien massif, équivalent à 9 % du PIB

Bien que toutes les questions aient été connues à l’ avance par l’équipe Biden , et que les réponses aient été écrites sur des fiches que Joe Biden devait se contenter de lire, Joe Biden a perdu le fil de la réponse qu’il devait donner à de nombreuses reprises, et bien qu’il n’ait eu à donner la parole pour. Ceux qui ont placé Biden en position de candidat à la présidence sont des gens crapuleux qui n’ont cessé de savoir que Joe Biden était totalement sénile et qu’ils l’utilisaient comme un pantin dont ils tireraient les fils.

Joe Biden a affirmé à des journalistes ne pas avoir encore parlé à ses homologues chinois Xi Jinping et russe Vladimir Poutine, «mais ils savent qu'ils sont invités», a-t-il ajouté. Tout en affichant une grande fermeté face à la Chine et la Russie, l'élu démocrate affirme vouloir coopérer avec ces deux puissances pour affronter des défis communs – le changement climatique en premier lieu. Parmi les autres dirigeants conviés à ces échanges virtuels figurent, côté européen, le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

Après avoir fait adopter par le Congrès un plan de sauvetage centré sur la pandémie de Covid-19 de près de 2.000 milliards de dollars, il pourrait cette fois-ci vanter les mérites d'une enveloppe de 3.000, voire 4.000 milliards.

Objectif affiché ? "Reconstruire notre économie et créer des emplois mieux payés pour les travailleurs américains", selon la formule de sa porte-parole Jen Psaki.

Le projet s'articule autour d'une promesse mille fois répétée en campagne: "Build Back Better" ("Reconstruire mieux"), visant à moderniser les installations, relever le défi de la compétitivité face à la Chine, mais aussi à placer les enjeux climatiques au coeur de la politique américaine.

La Maison Blanche est jusqu'ici restée avare en détails, alimentant les spéculations sur les projets et les sommes envisagées mais aussi la stratégie politique.

Joe Biden vise des millions d’emplois avec son plan, mais l’impôt sur les sociétés va décoller

  Joe Biden vise des millions d’emplois avec son plan, mais l’impôt sur les sociétés va décoller Afin d'être plus compétitifs face à la Chine et créer des millions d'emplois, Joe Biden va proposer d'investir 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures. Ces investissements gigantesques seraient en particulier financés par une hausse de l'impôt sur les sociétés, qui passerait de 21% à 28%. Joe Biden affiche ses ambitions pour les Etats-Unis. Le nouveau président veut "voir grand". Les Etats-Unis vont investir 2.000 milliards dans les infrastructures.

Здесь готовые темы по французскому языку, требуемые к экзаменам в средних и высших учебных заведениях.

Une vision audacieuse . L’aéroport du Grand Sudbury a fait des progrès en planifiant et en aménageant son infrastructure et les terres environnantes depuis l’approbation de son plan directeur en 2013. Le résultat en est une vision audacieuse pour l’aéroport du Grand Sudbury pour améliorer l’expérience de la clientèle et développer l’aviation générale et les terres de l’aéroport pour stimuler l’économie locale et régionale.

Seule certitude: le discours de Pittsburgh ne sera que le point de départ d'une âpre bataille au Congrès à l'issue très incertaine. Sa majorité y est en effet étriquée, et les tractations s'annoncent redoutables.

Les mois à venir mettront à l'épreuve les qualités de négociateur et de fin connaisseur des rouages de Washington de ce "vieux lion" de la politique", selon l'expression de Barack Obama.

Buttigieg en première ligne

Restaurer ou construire des routes, des ponts, des voies ferrées, des ports et des aéroports ? L'idée est bien sûr parlante pour le grand public, d'autant que nombre d'infrastructures aux Etats-Unis datent des années 1950 et que leur délabrement ne fait pas débat.

Mais au-delà de la célèbre ritournelle "c'est un sujet sur lequel démocrates et républicains peuvent s'entendre", dégager un consensus politique n'est pas une mince affaire.

Les deux prédécesseurs de Joe Biden, Donald Trump et Barack Obama, avaient, eux aussi, slogans à l'appui, fait de grandes promesses sur ce thème. Elles sont restées lettre morte. La question revient en boucle: comment les financer ?

Etats-Unis: Biden veut investir 2.000 milliards dans les infrastructures et "voir grand"

  Etats-Unis: Biden veut investir 2.000 milliards dans les infrastructures et Le président américain Joe Biden proposera mercredi d'investir quelque 2.000 milliards de dollars dans les infrastructures, avec l'objectif affichéLa première phase de son programme "Build Back Better" ("Reconstruire mieux"), qu'il présentera lors d'un discours à Pittsburgh, en Pennsylvanie, détaillera ces investissements étalés sur huit ans.

Joe Biden a annoncé que 90 % des Américains devraient avoir accès, au 19 avril, à un centre de vaccination dans un rayon de 8 kilomètres (5 miles) de leur domicile. Evan vucci / ap. Le président américain, Joe Biden , a annoncé lors d’une courte allocution depuis la Maison Blanche, lundi 29 mars, une accélération de la campagne de vaccination contre le Covid-19 aux Etats-Unis. Pour contrer la circulation encore active du coronavirus dans le pays, où près de 550 000 personnes sont mortes depuis le début de l’année 2020, la stratégie de l’administration démocrate peut être résumée en un

Les infrastructures ayant une formation en informatique sont soumises à une forte dynamique des processus d'affaires et des exigences de l'entreprise en raison de l'évolution continue du temps. D'autres développements tels que la virtualisation des systèmes de serveurs ou le passage au cloud nécessitent une optimisation continue des composants et de l ' infrastructure de sécurité du réseau pour répondre aux exigences actuelles de l'ère numérique. La sécurité des réseaux est un processus qui peut être classé dans le domaine de l ' infrastructure sécurisée. Ce processus doit avoir lieu en

Ancien rival de Joe Biden dans les primaires démocrates, Pete Buttigieg, désormais ministre des Transports, qui sera en première ligne sur ce dossier, assure que tout sera différent cette fois-ci, que les étoiles sont alignées.

"Je pense que nous avons une occasion extraordinaire d'avoir le soutien des deux partis pour voir grand et faire preuve d'audace sur les infrastructures", martèle le jeune ministre.

"Les Américains n'ont pas besoin qu'on leur explique que nous devons agir sur les infrastructures et la réalité est que vous ne pouvez séparer la dimension climatique" de ce défi.

Si l'enthousiasme et le capital politique de Pete Buttigieg sont réels, la tâche s'annonce ardue.

Pour DJ Gribbin, expert au sein de la Brookings Institution et ancien conseiller de Donald Trump sur les infrastructures, Joe Biden ferait bien de s'inspirer des erreurs de ses prédécesseurs.

Il s'agit d'abord de définir avec précision le rôle du gouvernement fédéral qui n'est, dans l'écrasante majorité des cas, pas le propriétaire de ces infrastructures.

Mais il s'agit aussi de se méfier du risque d'un projet trop "technique" et de garder toujours garder en tête l'appétit des Américains, et de leurs élus, pour des projets "tangibles": quelle réduction dans mes temps de transport ? Les nids-de-poule sur les routes seront-ils éliminés ?

S'il ne change pas d'approche, Joe Biden se heurtera, lui aussi, au Congrès, écrit DJ Gribbin dans un billet de blog. Et échouera. "Et la tradition des futures candidats à la présidentielle promettant en vain des milliers de milliards de dollars pour nos infrastructures se perpétuera".

30/03/2021 11:04:26 -          Washington (AFP) -          © 2021 AFP

Biden dit qu'il "poussera aussi fort que possible" pour passer une infrastructure facture .
© Getty Images Le président Biden aborde le rapport sur la matrice forte et pousse son plan d'infrastructure au président de la Maison Blanche , Biden lundi, s'est engagé à se battre comme difficile Le plus possible pour adopter un ensemble d'infrastructures, il a défendu sa proposition de 2,25 milliards de dollars au milieu de la critique républicaine qu'il contient des dispositions non liées aux infrastructures.

usr: 0
C'est intéressant!