•   
  •   

Monde Bénin: des opposants bloquent des routes avant l'élection présidentielle

02:25  08 avril  2021
02:25  08 avril  2021 Source:   msn.com

Présidentielle au Bénin: colère contre la "confiscation" du scrutin

  Présidentielle au Bénin: colère contre la L'armée est intervenue jeudi dans le centre du Bénin pour disperser des manifestants protestant contre la "confiscation" par le président Patrice Talon de l'élection présidentielle de dimanche dont toute opposition réelle a été éliminée. Des soldats ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires qui bloquaient depuis lundi la principale route de Savè, dans le centre du Bénin. Depuis le début de la semaine, de nombreuses manifestations ont touché le nord et le centre du Bénin, où la route principale qui descend vers la capitale économique Cotonou a été coupée par des électeurs mécontents de l'absence de l'opposition au scrutin p

Le Bénin est le théâtre d'une deuxième journée consécutive de tensions à l'approche de l ' élection présidentielle du 11 avril. Des incidents ont éclaté, mardi 6 avril, dans plusieurs villes du centre et du nord du pays. Des manifestants ont notamment brûlé des biens appartenant à des députés affiliés au pouvoir et bloqué des routes . Lundi, un juge a fui le pays et avoué avoir reçu des pressions de la chancellerie pour faire condamner et mettre en détention une opposante politique début mars, accusée d'avoir voulu faire assassiner des personnalités pour déstabiliser le scrutin.

Sébastien Ajavon, important opposant arrivé troisième lors de la précédente présidentielle , a été condamné en 2018 par la Criet à vingt ans de prison pour trafic de drogue. Il a été à nouveau condamné début mars 2021 par contumace à une deuxième peine de cinq ans de prison ferme pour Il vit actuellement en exil, comme la grande majorité des opposants de poids. Dérive autoritaire. Le Bénin votera le 11 avril 2021 pour une présidentielle qui s'annonce donc sans surprise. Le président Patrice Talon, accusé d'avoir verrouillé le scrutin, fera face à deux candidats de l'opposition quasiment

Des manifestants devant des barricades de pneus et de branches lors d'une mobilisation à Toui, au Bénin, le 7 avril 2021. © AFP - YANICK FOLLY Des manifestants devant des barricades de pneus et de branches lors d'une mobilisation à Toui, au Bénin, le 7 avril 2021.

Des opposants au président Patrice Talon continuent de protester, à quelques jours de la présidentielle dimanche 11 avril. Des mobilisations éparses ont commencé dans la nuit de lundi à mardi. Les contestataires affirment que le mandat du chef de l’État est terminé depuis le 5 avril à minuit, date qui a marqué ses 5 ans au pouvoir. En raison d’un glissement du calendrier induit par la réforme constitutionnelle de 2019, il reste 45 jours de plus, jusqu’à l’investiture du président qui sera élu. Mercredi, la route qui relie Savè à Tchaourou et Parakou était barrée à plusieurs endroits.

À la veille de l’élection présidentielle, la démocratie béninoise en question

  À la veille de l’élection présidentielle, la démocratie béninoise en question Les Béninois sont appelés aux urnes dimanche 11 avril pour élire leur président. Alors que le pays a longtemps été salué comme une démocratie exemplaire en Afrique de l’Ouest, des voix s’élèvent aujourd’hui pour dénoncer une « dérive autoritaire » du régime de Patrice Talon qui brigue un second mandat. De notre envoyée spéciale à Cotonou, Dans les rues de Cotonou et des environs, le soleil brille presque sans partage sur le bleu des affiches de campagne de Patrice Talon.

Les opposants Bio Dramane Tidjani et Mamadou Tidjani sont depuis lundi en prison. Patrice Talon grand favori de la présidentielle d'avril prochain. Edit 4.03.2021 : Ajout de l'arrestation de Reckya Madougou. C’est une nouvelle illustration de la tension politique au Bénin alors que se profile la présidentielle du 11 avril. Les deux opposants ont été inculpés "pour association de malfaiteurs et terrorisme". Ils sont accusés d’avoir reçu des fonds pour recruter des jeunes en vue de saboter le processus électoral . Une accusation que rejettent les deux opposants .

Bénin : Les principales figures de l'opposition vivent en exil ou ont vu leur candidature recalée. "Les conflits sont des opportunités pour aller de l' avant , les conflits mettent en exergue ce qui fâche, les frustrations, mais il faut sortir de ces frustrations-là à travers le dialogue. Les forces de sécurité étaient présentes sur le terrain pour essayer de contenir les manifestations, mais ces événements font craindre davantage des menaces de tension et d'insécurité quant à la suite du processus électoral . Joèl Atayi Guèdègbé de l'association nouvelle éthique explique la crispation et l'angoisse actuelles

Avec notre envoyée spéciale à Toui, Magali Lagrange

« Depuis Parakou, ça ne va pas du tout, la voie est bloquée. » Comme d’autres, cet automobiliste patiente, devant le barrage qui bloque la route au niveau de la localité de Toui. Des pneus sont installés sur la chaussée et empêchent le passage des véhicules.

Sur le côté, quelques dizaines de jeunes brandissent une banderole sur laquelle on peut lire que les habitants de la zone « réclament une élection inclusive ». Évoquant le président Patrice Talon, un directeur d’école à la retraite, qui se présente comme membre du parti d’opposition les Démocrates, explique : « Nous le reconnaissions comme notre président légitime, mais depuis le 5 avril son mandat est arrivé à expiration ».

Présidentielle au Bénin: retard du déploiement du matériel électoral à cause de barrages

  Présidentielle au Bénin: retard du déploiement du matériel électoral à cause de barrages A la veille de la présidentielle au Bénin, le matériel électoral n'était toujours pas arrivé samedi à la mi-journée dans le nord du pays en raison de barrages érigés par l'opposition, a indiqué à l'AFP la Commission électorale. "Il y a eu des barrages qui ont été érigés sur de grands axes routiers dans le Nord et de ce fait, ce matériel électoral est actuellement toujours en cours d'acheminement", a déclaré samedi le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) Emmanuel Tiando.

Au Bénin , l ' opposante Reckya Madougou a-t-elle été placée en détention provisoire par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) sur ordre de la chancellerie ? C'est en tout cas ce que dénonce un juge de cette même Cour. Alors que le premier tour de l ' élection présidentielle est prévu pour ce dimanche 11 avril. La classe politique a réagi à ces déclarations. Les pressions de la chancellerie dénoncées par le juge Batamoussi ne sont pas nouvelles pour l'ex-ministre de la Justice de l'ancien président Boni Yayi, Valentin Djenontin-Agossou.

Le Bénin est le théâtre d'une deuxième journée consécutive de tensions à l'approche de l ' élection présidentielle du 11 avril. Des incidents ont éclaté, mardi 6 avril, dans plusieurs villes du centre et du nord du pays. Des manifestants ont notamment brûlé des biens appartenant à des députés affiliés au pouvoir et bloqué des routes . Longtemps salué pour sa vitalité démocratique, le Bénin s'apprête à vivre un scrutin inédit alors qu'aucune figure majeure de l'opposition n'y participera.

Un peu plus loin, un groupe d’hommes attend à l’ombre. L’un d’eux prend la parole et avance le même argument. « Le mandat présidentiel de notre président Patrice Talon devait prendre fin le 5 avril à 00h et il a révisé la Constitution à l’insu de la population. Il a reporté les élections, qui devaient se tenir avant le 5, au 11. La population n’est pas d’accord et voilà pourquoi nous manifestons notre mécontentement par rapport à la situation politique de notre pays. »

Comme d’autres personnes rencontrées, il se dit déterminé à rester là jusqu’à l’élection : « On est en train de refuser catégoriquement ces élections, nous ne voterons pas, c’est clair. La population est déterminée. »

D’autres barrages ont été installés sur le même axe routier, au niveau de Savè, par exemple, où deux camions étaient stationnés mercredi en travers de la chaussée.

A lire aussi : Polémique sur la fin du mandat présidentiel au Bénin: mobilisation éparse à travers le pays

Bénin Les supporters de partisans de l'opposition bloquent les routes avant le vote .
"Talon, le pouvoir de congé", cria une foule en colère d'une soixantaine de personnes après avoir mis en place une barricade de fortune mercredi sur une route principale du Centre-Bénin, une des nombreuses protestations contre le président Patrice Talon Days avant qu'il cherche la réélection.

usr: 2
C'est intéressant!