•   
  •   

Monde Turquie: le journaliste Ahmet Altan, emprisonné depuis 2016, enfin libre

02:15  15 avril  2021
02:15  15 avril  2021 Source:   msn.com

L’UE tente de normaliser ses relations avec la Turquie

  L’UE tente de normaliser ses relations avec la Turquie Charles Michel et Ursula von der Leyen seront ce mardi à Ankara pour essayer d’obtenir des gages de Recep Tayyip Erdogan. » LIRE AUSSI - Relations avec la Turquie: «Il y a eu une pression considérable d’Angela Merkel», selon Marc Pierini

Le journaliste turc Mehmet Altan , condamné à la réclusion à vie en lien avec le putsch manqué de 2016 , a été libéré mercredi après près de deux ans de détention, a annoncé l'ONG P24 oeuvrant pour la liberté de la presse. «Je suis libéré après 21 mois, alors que je n'aurais jamais dû être emprisonné », a déclaré le journaliste devant la prison, selon P24. «Que ma libération apporte de l'espoir sur la voie du droit et de la démocratie», a-t-il dit, salué par des amis et des collègues. Cette libération est intervenue trois jours après la réélection du président Erdogan, qui pourra diriger la

Arrêtés en septembre 2016 , Ahmet Altan et Nazlı Ilıcak ont été jugés en seconde instance par la 26e cour d’assises d’Istanbul. Celle-ci les a condamnés respectivement à 10 ans et demi de prison et huit ans et neuf mois pour “assistance à une organisation terroriste”, tout en ordonnant leur remise en liberté sous contrôle La cour d’assises a par ailleurs acquitté Mehmet Altan , le frère d’ Ahmet Altan , en mesure désormais de réclamer réparation. Le journaliste a passé près de deux ans ans en prison pour rien. La Turquie occupe la 157e place au Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.

Le journaliste et écrivain turc Ahmet Altan pose à son domicile quelques minutes après sa libération de prison, à Istanbul, le 14 avril 2021. © AFP - BULENT KILIC Le journaliste et écrivain turc Ahmet Altan pose à son domicile quelques minutes après sa libération de prison, à Istanbul, le 14 avril 2021.

En Turquie, Ahmet Altan est libre. Suite à une décision de la Cour de cassation, ce journaliste et écrivain de renom a quitté mercredi soir la prison d’Istanbul où il était incarcéré depuis 2016 pour des liens supposés avec le coup d’État manqué de la même année.

Tout sourire, mais sous le choc, Ahmet Altan a retrouvé ses enfants et sa maison, rapporte notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer. « Je ne sais pas ce que je ressens, tout s’est passé si vite… Je ne sais même pas exactement pourquoi je suis sorti », a déclaré le journaliste, qui aura donc passé plus de quatre ans et demi en prison.

Chefs de l'UE à Rare Turquie Visite de Rare Relations

 Chefs de l'UE à Rare Turquie Visite de Rare Relations Les deux principaux responsables de l'Union européenne paieront une visite rare mardi au président turc, Recep Tayyip Erdogan visant à tester son engagement avoué d'améliorer les liens inquiets.

Le juriste Philippe Sands se rend à Istanbul vendredi pour rencontrer, en prison, le journaliste Ahmet Altan , condamné à perpétuité. Il lui rend ici un hommage très politique. Publié le 03 mai 2018 à 16h19 - Mis à jour le 04 mai 2018 à 09h09 Temps de Lecture 7 min. [Accusé d’avoir participé au coup d’Etat manqué contre le président Erdogan en juillet 2016 , le journaliste et écrivain turc Ahmet Altan a été condamné le 16 février à la réclusion à perpétuité, provoquant un vaste mouvement d’indignation international. Le juriste Philippe Sands, auteur de l’essai Retour à Lemberg, devrait, le 4 mai, être le

Le journaliste Ahmet Altan a été arrêté mardi 12 novembre, à son domicile à Istanbul, à la suite d’une décision de la justice turque. Cette interpellation survient une semaine après sa sortie de prison, où il se trouvait pour son implication présumée dans le putsch manqué de 2016 . Les journalistes et écrivains Ahmet Altan , 69 ans, et Nazli Ilicak, 74 ans, avaient été libérés le 4 novembre après trois ans de détention. Les deux intellectuels avaient été condamnés le même jour respectivement à dix ans et demi et près de neuf ans de prison pour « aide à un groupe terroriste », mais la justice avait ordonné leur

La détention du fondateur du journal d'opposition Taraf était devenue un symbole des atteintes à la liberté d'expression en Turquie. Arrêté en septembre 2016, Ahmet Altan avait d’abord été condamné à la perpétuité en février 2018 pour « tentative de renversement de l’ordre constitutionnel », un verdict annulé par la Cour de cassation.

Mais en 2019, un tribunal le condamne à 10 ans de prison, tout en ordonnant sa mise en liberté sous contrôle judiciaire. À peine huit jours plus tard, il est incarcéré pour « complicité avec un groupe terroriste », la justice l’accusant d’avoir « aidé » le mouvement du prédicateur Fethullah Gülen, suspect numéro 1 de la tentative de putsch de juillet 2016. Du fond de sa cellule, le journaliste publie le récit de son quotidien et devient célèbre à l'étranger.

Les chefs de l'UE font une visite de la Turquie rare pour réorganiser les liens

 Les chefs de l'UE font une visite de la Turquie rare pour réorganiser les liens Les deux principaux responsables de l'Union européenne ont rendu une visite rare au président turc, Recep Tayyip Erdogan, destiné à tester son engagement avoué de réorganiser les liens.

Le journaliste et écrivain Ahmet Altan a été condamné à 10 ans et demi de prison pour « assistance à une organisation terroriste », mais le tribunal a demandé sa libération sous contrôle judiciaire en raison des plus de trois années qu’il a déjà passées derrière les barreaux, selon l’agence de presse Les deux intellectuels avaient été condamnés en 2018 à la prison à perpétuité pour participation au putsch, une décision cassée en juillet dernier. Pour les ONG, l’affaire Altan -Ilicak est emblématique de la détérioration des droits humains en Turquie après le putsch manqué en juillet 2016 contre le

Ahmet Altan et Nazli Ilicak ont été arrêtés dans les mois ayant suivi la tentative de coup d'Etat en 2016 , qui a donné lieu à des arrestations massives qui ont frappé de plein fouet les milieux médiatiques et intellectuels. Le frère d' Ahmet Altan , le journaliste Mehmet Altan , a par ailleurs été acquitté par le même tribunal lundi. Il avait été remis en liberté l'an dernier après avoir lui aussi été condamné, mais la cour de cassation avait demandé à ce qu'il soit innocenté. «Messages subliminaux». Ahmet Altan et Nazli Ilicak, des intellectuels respectés en Turquie , ont toujours nié toute implication dans la tentative

Une nouvelle fois, la Cour de cassation a annulé le verdict, ordonnant dans le même temps la remise en liberté du journaliste de 71 ans. Soulignant la longueur de son incarcération, la Cour a estimé qu’il n’avait pas bénéficié des réductions de peine prévues par le code pénal turc. La décision en sa faveur de la Cour européenne des droits de l’homme aura sans doute joué aussi. La veille, la CEDH avait en effet sévèrement condamné Ankara pour l’emprisonnement prolongé d’Ahmet Altan, jugeant notamment qu’il ne reposait sur aucune preuve tangible.

La résistance politique est une histoire de famille chez les Altan. Son père, homme politique de gauche, avait été arrêté 45 ans plus tôt. Son frère, Mehmet, avait lui aussi été emprisonné pendant deux ans en lien avec cette même tentative de putsch.

À lire aussi : La Cour européenne des droits de l'homme condamne la Turquie pour la détention d'Ahmet Altan

Turquie publie un journaliste de prison en 2016 Coup d'État .
(Bloomberg) - © photographe: Bulgent Kilic / AFP Ahmet Altan Un tribunal d'appel turc a publié Journaliste Ahmet Altan de la prison mercredi après avoir réduit sa peine de prison de 10 ans Pour avoir pris part à un coup d'État militaire échoué contre le président Recep Tayyip Erdogan.

usr: 0
C'est intéressant!