•   
  •   

Monde Nuits de heurts en Irlande du Nord : quelles sont les raisons de la colère

22:30  15 avril  2021
22:30  15 avril  2021 Source:   ouest-france.fr

Plus de 120 blessés dans des heurts nocturnes à Jérusalem

  Plus de 120 blessés dans des heurts nocturnes à Jérusalem Plus de 120 personnes ont été blessées dans la nuit de jeudi à vendredi à Jérusalem, lors de heurts impliquant des juifs d'extrême droite, des Palestiniens et des policiers. 1/15 DIAPOSITIVES © Ammar Awad / Reuters Plus de 120 personnes ont été blessées dans des heurts à Jérusalem, dans la nuit du 22 au 23 avril 2021. Plus de 120 personnes ont été blessées dans des heurts à Jérusalem, dans la nuit du 22 au 23 avril 2021. 2/15 DIAPOSITIVES © Ammar Awad / Reuters Plus de 120 personnes ont été blessées dans des heurts à Jérusalem, dans la nuit du 22 au 23 avril 2021.

Chez les jeunes unionistes nord-irlandais, la colère et l’ennui prédominent. Des adolescents de tout juste 13 ans ont été arrêtés et les manifestants les plus actifs sont à peine majeurs. © Juliette Démas Chez les jeunes unionistes nord-irlandais, la colère et l’ennui prédominent. Des adolescents de tout juste 13 ans ont été arrêtés et les manifestants les plus actifs sont à peine majeurs.

Des manifestations violentes de jeunes unionistes en colère se sont succédé une dizaine de nuits en Irlande du Nord, réveillant des craintes pour la paix, même si leur ampleur était limitée.

Après une dizaine de nuits de heurts, les unionistes nord-irlandais, fidèles à la Couronne britannique, ont appelé au calme, le temps du deuil du prince Philip, qui sera inhumé samedi 17 avril 2021. Une trêve respectée par les quelques centaines de manifestants concernés.

Irlande du Nord : Deux arrestations dans l’enquête sur la bombe retrouvée sous une voiture de police

  Irlande du Nord : Deux arrestations dans l’enquête sur la bombe retrouvée sous une voiture de police Cette enquête est liée aux récents heurts qui ont lieu en Irlande du Nord © PAUL FAITH / AFP Lors des violences du 3 avril en Irlande du Nord. (archives) ENQUETE - Cette enquête est liée aux récents heurts q Deux hommes ont été arrêtés ce vendredi en Irlande du Nord dans l’enquête pour tentative de meurtre ouverte après la découverte d’un engin explosif sous sa voiture d’une policière, acte revendiqué par la nouvelle IRA, a annoncé vendredi la police nord-irlandaise.

Un temps précieux pour les négociations qui ont repris dimanche 11 avril 2021 entre Londres et Bruxelles sur l’application du Protocole nord-irlandais, une des causes de l’agitation. Cette annexe à l’accord de Brexit maintient l’Irlande du Nord à la fois dans le Marché commun européen et dans l’espace douanier britannique, pour éviter le rétablissement d’une frontière terrestre avec la République d’Irlande. D’où des contrôles en Irlande du Nord - dans les ports de la province -, sur les produits en provenance de Grande-Bretagne. Mais, dès janvier 2021, ces vérifications douanières ont provoqué quelques retards de livraisons et beaucoup d’indignation.

Un jeune interpelle la police le 8 avril 2021 lors de manifestations à Belfast en Irlande du Nord. © Infographie Ouest-France Un jeune interpelle la police le 8 avril 2021 lors de manifestations à Belfast en Irlande du Nord.

Lire aussi : En Irlande du Nord, la colère des jeunes unionistes déçus par le Brexit

Irlande du Nord : nouveaux heurts malgré les appels au calme

  Irlande du Nord : nouveaux heurts malgré les appels au calme Irlande du Nord : nouveaux heurts malgré les appels au calmeA Belfast, la police antiémeute qui fait face aux manifestants républicains a reçu des pierres et cocktails Molotov alors qu’elle tentait d’empêcher la foule de se diriger vers ses homologues unionistes, a constaté un journaliste de l’AFP.

C’est la première fois qu’on a voté une loi qui nous éloigne de la Grande-Bretagne, s’indigne Robert, dans le bureau de son association communautaire de l’est de Belfast. Notre identité britannique est en danger.Son identité : les boîtes postales rouges, l’Union Jack, la livre sterling et une certaine éthique que partagent les unionistes de la province, fiers de leur appartenance au Royaume-Uni. Il va falloir trouver un moyen de contourner le Protocole : nous ne voulons pas de frontière dans la mer d’Irlande, et les républicains (partisans d’une réunification avec la République d’Irlande) n’en veulent pas sur la terre, s’agace-t-il.

Partout en Irlande du Nord, des posters montrent la colère et l’opposition au Brexit. © Juliette Demas Partout en Irlande du Nord, des posters montrent la colère et l’opposition au Brexit.

Les souvent très jeunes loyalistes, la branche ouvrière et militante de l’unionisme, qui sont descendus dans les rues - quelques dizaines vraiment violents et quelques centaines qui regardaient - n’ont pourtant qu’une vague notion du Protocole.

Irlande du Nord. Une bombe découverte sous la voiture d’une policière

  Irlande du Nord. Une bombe découverte sous la voiture d’une policière Ce mardi 20 avril, les Services de police d’Irlande du Nord ont déclaré qu’un engin explosif en état de marche a été retrouvé sous la voiture d’une policière. La Première ministre nord-irlandaise Arlene Foster a dit considérer que la policière avait été « prise pour cible par des terroristes ».Un engin explosif a été découvert sous la voiture d’une policière en Irlande du Nord, ont annoncé ce mardi 20 avril les forces de l’ordre de cette province britannique frappée ces dernières semaines par des tensions et heurts intracommunautaires.

Des manifestants à peine majeurs

Des adolescents de tout juste 13 ans ont été arrêtés et les manifestants les plus actifs sont à peine majeurs. En colère, ils se disent ignorés par les dirigeants et discriminés par la police. Et l’ennui les mine, après un an de confinement, sans clubs de sport et en pleines vacances de Pâques. L’Irlande du Nord a un taux d’inactivité économique de 28 %, contre 21 % sur l’ensemble du Royaume-Uni. Dans certains quartiers unionistes, la situation est plus dégradée encore.

« La vie est difficile dans ces zones de la classe ouvrière »

Cailín McCaffery, 25 ans, a grandi près de Lanark Way, une rue de Belfast à cheval entre un quartier unioniste et un quartier républicain où un bus a brûlé ces derniers jours. La vie est difficile dans ces zones de la classe ouvrière où les salaires sont bas, les services manquent et les jeunes ont peu de projets d’avenir.  Pour elle, les partis politiques n’ont rien fait pour améliorer les conditions de vie des adolescents d’ici et leur condamnation des violences sonne creux.

Déscolarisation, manque d’emplois, fermeture des manufactures qui embauchaient les aînés, mais aussi trafic de drogues rendent les jeunes de ces quartiers particulièrement vulnérables à la manipulation. Si les activistes appellent à des solutions pacifiques et démocratiques, quelques messages anonymes sur les réseaux sociaux ont suffi à lancer les débordements.

bus brûlé à Belfast au milieu d'une émeute et de croissance croissante des oncles irlandais .
Les bombes d'essence ont été lancées par des émeutiers et se trouvaient un bus en feu à Belfast, Northern Irlande , mercredi soir, dans la violence qui a débuté la semaine dernière. © fournis par Washington Examiner Des manifestants ont jeté les bombes et les projectiles des deux côtés d'un "mur de paix" concret de séparation des parties de la Communauté peuplées de partisanistes et nationalistes, selon Police .

usr: 0
C'est intéressant!