•   
  •   

Monde À Cuba, Raúl Castro tire sa révérence et laisse la place à la nouvelle génération

10:30  16 avril  2021
10:30  16 avril  2021 Source:   msn.com

Une page d'histoire se tourne à Cuba: Raul Castro fait ses adieux

  Une page d'histoire se tourne à Cuba: Raul Castro fait ses adieux D'ici quelques jours, plus aucun Castro ne sera au pouvoir à Cuba: le congrès du Parti communiste, qui s'ouvre vendredi, mettra fin à six décennies de règne d'une fratrie qui laisse désormais place à une nouvelle génération. Après la mort de Fidel en 2016, le départ en retraite de Raul, bientôt 90 ans, qui passe le relais au président Miguel Diaz-Canel, 60 ans, tourne une page historique pour l'île et ses habitants, dont presque tous n'ontAprès la mort de Fidel en 2016, le départ en retraite de Raul, bientôt 90 ans, qui passe le relais au président Miguel Diaz-Canel, 60 ans, tourne une page historique pour l'île et ses habitants, dont presque tous n'ont jamais connu d'autre famille dirigeante que celle des célèbres révolu

Alors que Cuba vit sa pire crise économique en près de 30 ans, le congrès du parti communiste, qui marque le départ de Raul Castro , aura aussi pour tâche d'accentuer les réformes vers une plus grande ouverture au privé. Organisé normalement tous les cinq ans, ce rendez-vous des hautes sphères du Selon la Constitution, le parti communiste cubain (PCC) "est la force politique dirigeante supérieure de la société et de l'Etat" et ses congrès donnent le la des cinq prochaines années. Mais après le désastre provoqué par l'effondrement de l'Union soviétique, les autorités avaient laissé passer 14 ans entre le

Alors que Cuba vit sa pire crise économique en près de 30 ans, le congrès du parti communiste, qui marque le départ de Raul Castro , aura aussi pour tâche d’accentuer les réformes vers une plus grande ouverture au privé. Organisé normalement tous les cinq ans, ce rendez-vous des hautes sphères du pouvoir cubain aura Mais après le désastre provoqué par l’effondrement de l’Union soviétique, les autorités avaient laissé passer 14 ans entre le 5e congrès, en 1997, et le 6e, en 2011. Ce dernier avait marqué le coup d’envoi, sous l’impulsion du président Raul Castro (devenu alors également premier

Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, aux côtés de Raul Castro, en mai 2019. © AFP Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, aux côtés de Raul Castro, en mai 2019.

Raúl Castro quittera officiellement la vie politique cubaine vendredi, à l'occasion du congrès du Parti communiste. Celui qui avait déjà passé les rênes de la présidence à son protégé, Miguel Diaz-Canel, devrait aussi lui céder le titre de premier secrétaire du parti, signant ainsi une nouvelle étape de la transition entre la famille Castro et la nouvelle génération, née après la révolution de 1959.

Plus de 60 ans après l'arrivée de Fidel Castro à La Havane, Cuba s'apprête à vivre sans membre de la famille Castro dans la vie politique. À 89 ans, Raúl Castro assistera, du vendredi 16 avril au lundi 19 avril, à son dernier congrès du Parti communiste en tant que premier secrétaire. À l'issue de ces quatre jours, il cédera cette fonction à un nouveau membre élu. Son protégé, le président Miguel Diaz-Canel, fait figure de favori.

Cuba: Raoul Castro prend sa retraite, la fin d'une ère mais pas la fin d'un système

  Cuba: Raoul Castro prend sa retraite, la fin d'une ère mais pas la fin d'un système C’est la fin d’une ère à Cuba : Raoul Castro présidera pour la dernière fois un congrès du parti communiste qui s’ouvre ce vendredi à La Havane. A bientôt 90 ans, le petit frère de Fidel Castro devrait prendre sa retraite. L’actuel président Miguel Diaz Canel devrait lui succéder. Une nouvelle génération de dirigeants cubains arrive donc sur le devant de la scène. Et elle n’est pas issue de la révolution de 1959. A La Havane, ce week-end, c’est une page d’Histoire qui se tourne.

Des Cubains devant des slogans à la gloire de la révolution et du parti communiste cubain peints sur un mur de La Havane, le 22 mars 2021 - AFP. Alors que Cuba vit sa pire crise économique en près de 30 ans, le congrès du parti communiste, qui marque le départ de Raul Castro , aura aussi pour tâche d'accentuer les réformes vers une plus grande ouverture au privé. Alors qu'il laisse son siège au président Diaz-Canel au congrès d'avril, les économistes tirent un bilan mitigé de ce processus.

Ce jeudi marquera l’histoire de Cuba puisque, pour la première fois depuis près de six décennies, l’île ne sera plus dirigée par un Castro , Raul cédant officiellement la présidence à son dauphin désigné Miguel Diaz-Canel. La nomination du numéro deux du régime, âgé de 57 ans, a été soumise au scrutin de La nomination des membres du conseil des ministres devrait intervenir dans les prochains jours, mais beaucoup d’observateurs estiment déjà que la nouvelle configuration du pouvoir cubain sera moins centralisée. M. Diaz-Canel « adoptera peut-être un style de direction plus institutionnel et

"Le départ de Raúl Castro de la vie politique était prévu depuis longtemps", rappelle Stéphane Witkowski, président du conseil d'orientation stratégique de l'Institut des hautes études sur l'Amérique latine (IHEAL), spécialiste de Cuba, contacté par France 24. Et de détailler : "Il s'inscrit comme une étape dans un processus de transition générationnelle entre ceux qui ont connu la révolution de 1959 et la nouvelle génération."

"D'ailleurs, la date n'a certainement pas été choisie au hasard", relève le spécialiste. Elle correspond en effet, jour pour jour, au soixantième anniversaire de l'échec de la tentative de débarquement sur la baie des Cochons de 1 400 anticastristes entraînés et financés par la CIA. "C'est toute une symbolique."

Cuba: à huis clos, Raul Castro préside son dernier congrès du parti

  Cuba: à huis clos, Raul Castro préside son dernier congrès du parti Soixante ans jour pour jour après la proclamation par Fidel Castro du caractère socialiste de la révolution cubaine, son frère Raul présidait vendredi son dernier congrès du Parti communiste, à huis clos.Le rendez-vous historique, qui durera quatre jours, doit marquer le départ en retraite du célèbre révolutionnaire et l'ascension d'une nouvelle génération.Contrairement aux précédentes éditions, aucune image n'était diffusée vendredi matin à la télévision, seules quelques photos et vidéos étant partagées au compte-gouttes par les médias d'Etat via les réseaux sociaux.

Accolade entre Raul Castro et le numéro deux de l'exécutif cubain Miguel Diaz-Canel à l 'Assemblée nationale, à la Havane le 18 avril 2018. Yahoo Actualités, c’est mieux dans l’application. Tenez-vous au courant des actualités grâce aux 10 principaux articles quotidiens. La nomination des membres du conseil des ministres devrait intervenir dans les prochains jours, mais beaucoup d'observateurs estiment déjà que la nouvelle configuration du pouvoir cubain sera moins centralisée. M. Diaz-Canel "adoptera peut-être un style de direction plus institutionnel et bureaucratique que charismatique et

Ces derniers mois, le gouvernement du président Miguel Diaz-Canel met l'accélérateur sur les réformes pour moderniser l'économie, minée par les sanctions américaines, la pandémie de coronavirus et les lourdeurs bureaucratiques de son modèle socialiste. A CUBA , RAUL CASTRO TIRE © Yamil LAGE Des Cubains transportent des bananes dans une rue de La Havane, le 22 mars 2021 Alors que Cuba vit sa pire crise économique en près de 30 ans, le congrès du parti communiste, qui marque le départ de Raul Castro , aura aussi pour tâche d'accentuer les réformes vers une plus grande ouverture au

Un processus de transition générationnelle

Cette transition avait déjà franchi une étape décisive en 2018 lorsque Raúl Castro avait cédé sa place à la présidence de l'État à Miguel Diaz-Canel : à 60 ans, cet ancien ministre de l'Enseignement supérieur incarnait, justement, cette nouvelle génération qui n'appartient plus à celle de la révolution de 1959.

Dans ce pays géré par un parti unique, cette succession avait été minutieusement préparée et, surtout, Raúl Castro avait gardé un rôle politique : il était resté premier secrétaire du Parti communiste, un rôle jusque-là cumulé à la fonction de président.

Or, selon la Constitution cubaine, le Parti communiste est la "force politique dirigeante supérieure de la société et de l'État". "C'est réellement l'instance suprême, qui définit les orientations politiques lors de son congrès, organisé tous les cinq ans", explique Stéphane Witkowski. Même en divisant le pouvoir, le parti gardait ainsi la main sur l'évolution de l'île.

Cuba s’apprête à tourner la page de l’ère Castro

  Cuba s’apprête à tourner la page de l’ère Castro Raul Castro, frère de Fidel et premier secrétaire du Parti communiste âgé de 89 ans, doit prendre sa retraite au terme du congrès du Parti communiste, qui s’est ouvert vendredi pour quatre jours.A 89 ans, le premier secrétaire s’apprête à passer définitivement la main à la nouvelle génération n’appartenant plus à celle de la révolution de 1959 pensée et dirigée par son frère, Fidel, décédé en 2016. Il devrait céder son poste au président Miguel Diaz-Canel, âgé de 60 ans.

Amériques Castro tire sa révérence . Que cherchez-vous? La nouvelle Assemblée nationale issue des élections du mois dernier se réunira alors pour désigner les La logique voudrait que l'Assemblée nationale désigne Raúl Castro comme nouveau président, mais ce n'est pas une obligation. Véritable héros révolutionnaire pour les uns, tyran brutal pour les autres, Castro laisse derrière lui un

Raúl Castro s'aprête à passer les rênes du pouvoir à un nouveau président. Depuis 60 ans, son frère Fidel, puis lui, Raul , avaient la mainmise sur le pays.

Pendant trois ans, la présidence de Miguel Diaz-Canel s'est ainsi inscrite dans la continuité de celle de Raúl Castro. Le nouveau chef de l'État a poursuivi les principales réformes amorcées, mettant notamment fin à la dualité monétaire. Le gouvernement a en effet lancé début janvier une vaste réforme visant à unifier les deux monnaies locales tout en revalorisant fortement salaires, retraites et prix à la consommation.

Le président fait aujourd'hui figure de favori pour prendre la fonction de nouveau premier secrétaire du parti. "Rien n'a été acté. Cela se fait par vote, lors du Congrès", explique Stéphane Witkowski. "Mais selon toute vraisemblance, ce sera lui."

Quelle place pour Raul Castro ?

Reste à savoir quelle place prendra Raúl Castro dans cette nouvelle étape de la transition. Lors du dernier congrès du parti, en 2016, Raúl Castro, questionné sur ses projets une fois sa vie politique derrière lui, avait déclaré vouloir partir en retraite pour "s'occuper des petits-enfants" et "lire des livres comme le reste de la génération historique".

La révolution cubaine à l’heure des réseaux sociaux, un sujet de préoccupation pour le parti

  La révolution cubaine à l’heure des réseaux sociaux, un sujet de préoccupation pour le parti Le Parti communiste cubain est en congrès jusqu’à ce lundi 19 avril, un congrès historique qui verra partir à la retraite Raul Castro et arriver au pouvoir une nouvelle génération qui doit affronter de nouveaux défis, parmi lesquels les revendications sur les réseaux sociaux. Depuis l’arrivée de l’internet mobile sur l’île communiste, les voix et les critiques se lèvent et une autre image de Cuba se révèle. Un sujet de préoccupation pour le Parti communiste. « Tu ne vaux rien Diaz-Canel, je n’ai pas peur Diaz-Canel, je sais la répression, mais je vais rendre cette vidéo virale pour que tout le monde m’écoute et me voie ! » Du jamais vu à Cuba.

Difficile, cependant, d'imaginer un effacement total de la scène politique. "Il a l'air de s'être calé sur le modèle de son frère", analyse le spécialiste. "Fidel Castro avait lui aussi renoncé à ses fonctions politiques les unes après les autres. Il avait ensuite adopté un statut neutre, de conseiller. Il se présentait d'ailleurs comme un 'sage'."

"Donc peut-être que Raúl Castro prendra lui aussi un rôle de conseil, mais ses intentions jusque-là n'ont pas été explicitées."

L'ex-diplomate Carlos Alzugaray juge quant à lui impossible un effacement total de Raúl Castro de la vie politique. "Il sera toujours là", affirme-t-il à l'AFP. "On pourrait passer à un modèle similaire à ce qui s'est passé en Chine quand Deng Xiaoping n'avait plus aucun poste mais était vivant : il fallait le consulter sur tout, il avait le dernier mot", a-t-il estimé.

La pire crise économique depuis 30 ans

Cette nouvelle génération officiellement aux commandes du pays va devoir s'atteler à de nombreux défis alors que Cuba connaît sa pire crise économique depuis près de 30 ans.

Dans une économie fragilisée par la pandémie de Covid-19 qui a mis le tourisme à l'arrêt, et par les sanctions américaines mises en place sous la présidence Trump, le PIB du pays a chuté de 11 % en 2020. Depuis plusieurs mois, des images se succèdent montrant des Cubains devant attendre de longues heures face à des supermarchés touchés par la pénurie.

Cuba: sur les réseaux sociaux, la diaspora aux Etats-Unis s'interroge sur la retraite de Castro

  Cuba: sur les réseaux sociaux, la diaspora aux Etats-Unis s'interroge sur la retraite de Castro Raúl Castro a passé ce week-end le relais à la jeune génération, et le poste de premier secrétaire du Parti communiste revient au président cubain Miguel Diaz Canel. Pour la première fois depuis soixante ans, l’île ne sera plus dirigée par un Castro. Ce changement apporte son lot d’incertitudes. La diaspora cubaine aux États-Unis s’interroge ainsi beaucoup sur les réseaux sociaux : Diaz Canel va-t-il réussir la transition? De notre De notre correspondante à New York, Carrie Nooten

Il faudra aussi composer avec une opposition grandissante portée par l'arrivée de l'Internet mobile, la 3G, fin 2018. Dans ce pays qui était jusqu'alors parmi les moins connectés du monde, Internet a libéré la parole, permettant à la population d'exprimer ses revendications mais aussi de manifester dans la rue – du jamais-vu. Parmi ses objectifs, le congrès a d'ailleurs prévu de plancher, à partir de vendredi, sur une manière plus "efficace de lutter face à la subversion politico-idéologique" des réseaux sociaux.

"Les défis seront nombreux. Sur le plan économique, il faudra gérer cette réforme de la fin de la dualité monétaire, réduire la dépendance agricole ou encore attirer toujours plus les investissements étrangers", détaille Stéphane Witkowski. "Et il faudra bien sûr continuer à gérer l'épidémie de Covid-19, même si, sur le plan sanitaire, le bilan a été plutôt positif." Cuba se félicite régulièrement de sa gestion de la crise sanitaire, le pays n'ayant enregistré que 88 445 cas, dont 476 décès, pour 11,2 millions d'habitants.

"Ce qu'il faudra aussi déterminer, c'est ce qu'il va en être de la suite du processus révolutionnaire. Que va-t-il advenir du processus d'institutionnalisation de la révolution de 1959 ?", questionne Stéphane Witkowski.

"Raúl Castro est une figure qui a marqué toute une population. Désormais, la politique cubaine entre dans une nouvelle phase", conclut-il. "Ce sera à cette nouvelle génération de prendre le relais et de prouver sa légitimité."

À la Une: procès Chauvin, les États-Unis retiennent leur souffle .
Le procès Chauvin avec les délibérations du jury qui ont commencé fait les gros titres de la presse. « Une nation retient son souffle », écrit par exemple le Washington Post. « À présent, le destin de Derek Chauvin est entre les mains du jury », qui a commencé ses délibérations hier soir. « Les yeux du pays entier sont tournés vers Minneapolis en attendant le jugement d’un procès qui a déjà marqué l’histoire des États-Unis », estime le Washington Post.Signe que les tensions sont au point maximal, le débat autour des propos de la députée fédérale afro-américaine Maxine Waters.

usr: 0
C'est intéressant!