•   
  •   

Monde Inde: le plus grand fabricant de vaccins demande la fin de l'embargo sur les composants

12:30  17 avril  2021
12:30  17 avril  2021 Source:   msn.com

Top Chine officielle indique que l'efficacité des vaccins est faible

 Top Chine officielle indique que l'efficacité des vaccins est faible Le haut responsable de la lutte contre la maladie de la Chine a déclaré que l'efficacité des vaccins Covid du pays est faible, dans une admission rare de faiblesse. © Getty Images Si vous voulez un visa en Chine, vous aurez besoin d'une JAB chinoise dans une conférence de presse, Gao Fu a ajouté que la Chine envisageait de mélanger des vaccins comme moyen d'accroître l'efficacité.

Le patron du plus grand fabricant mondial de vaccins , basé en Inde , s’est adressé directement vendredi au président américain Joe Biden sur Twitter pour lui demander de mettre fin à un embargo sur les exportations de composants . La méthode peu courante adoptée par Adar Poonawalla SII prévoit par ailleurs la fourniture de 200 millions de doses dans le cadre du Covax, le dispositif collaboratif contre la pandémie co-dirigé par l’Organisation mondiale de la Santé destiné à distribuer le vaccin aux pays pauvres. Mais le programme Covax est affecté par la mainmise des pays riches sur

«Cinq personnes sont mortes» dans l'incendie, a annoncé à la presse le maire de Pune, Murlidhar Mohol et le PDG de l 'entreprise Adar Poonawala a présenté ses «condoléances» aux familles sur son compte Twitter. Les chaînes de télévision indiennes montraient un énorme nuage de fumée grise Début janvier, deux vaccins ont été approuvés en urgence : le Covishield, développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford et produit par Serum Institute of India, et le Covaxin, fabriqué par la société locale Bharat Biotech. L' Inde a lancé samedi une des campagnes les plus ambitieuses du monde

Vaccins AstraZeneca au Serum Institute of India à Pune, le 21 janvier 2021. © AP - Rafiq Maqbool Vaccins AstraZeneca au Serum Institute of India à Pune, le 21 janvier 2021.

Le patron du plus grand fabricant mondial de vaccins s'est adressé directement au président américain Joe Biden sur Twitter. À la tête du Serum Institute of India, Adar Poonawalla lui a demandé ce vendredi 16 avril de mettre fin à un embargo sur les exportations de composants, qui retarde la production de doses.

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Présentée comme le premier producteur de vaccin au monde, l’Inde n’en reste pas moins dépendante de l’importation de produits étrangers pour les fabriquer, en particulier d’adjuvants des États-Unis.

La Chine doute de ses vaccins et envisage de les combiner pour renforcer leur efficacité

  La Chine doute de ses vaccins et envisage de les combiner pour renforcer leur efficacité Les vaccins chinois « n’ont pas des taux de protection très élevés », a reconnu samedi un haut responsable sanitaire du pays, avant de nuancer ses propos. « Le taux de protection de tous les vaccins dans le monde est parfois élevé, parfois faible. Améliorer leur efficacité est une question qui doit être examinée par les scientifiques du monde entier. C’est dans ce contexte que j’ai suggéré d’ajuster le processus de vaccination », s’est-il défendu dans le « Global Times ». Parmi ces « ajustements », des mélanges de vaccins sont à l’étude.

Serum Institute of India - plus grand fabricant de vaccins au monde - est victime d'un tragique incendie, qui a déjà fait 5 morts. Une des installations dans l'ouest de l ' Inde , à Pune, où sont produites actuellement des millions de doses du vaccin contre le coronavirus Covishield (développé par Avec notre correspondance à Washington, Anne CorpetUn par un, Joe Biden saisit les dossiers empilés sur le Bureau ovale. Il signe dix décrets pour rendre les tests et les vaccins plus accessibles, les écoles et les transports plus sûrs, pour permettre aux Etats de mieux faire face aux contraintes imposées par la

Un incendie s’est déclaré ce jeudi au Serum Institute of India, le plus grand fabricant de vaccins au monde, selon des images de la télévision locale. Les médias ont précisé que la production de vaccins contre le Covid-19 n’était pas affectée. Les chaînes de télévision indiennes montraient un énorme nuage de fumée grise au-dessus du site de Serum Institute of India, à Pune (ouest) où sont produites actuellement des millions de doses du vaccin contre le coronavirus Covishield, développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford.

C’est donc « au nom de l'industrie de la vaccination », et du combat mondial contre le coronavirus qu’Adar Poonawalla a demandé à Joe Biden de supprimer l'embargo sur l'exportation de produits de base, via Twitter.

L’administration américaine n’a pour l’instant pas réagi au message qui illustre la pression sur les producteurs de vaccin, l’Inde en tête. Confronté à une deuxième vague fulgurante, le pays a décidé de stopper ses exportations pour vacciner sa population.

200 millions de doses pour Covax

Mais la semaine dernière déjà, le patron du Serum Institute of India indiquait que sa production était « sous tension ». Il déclarait que l'embargo américain sur les composants revenait à « interdire des vaccins ».

Premier producteur mondial, le Serum Institute fabrique notamment le vaccin d'AstraZeneca, massivement utilisé en Inde. Il doit aussi fournir 200 millions de doses dans le cadre du dispositif Covax, destiné à distribuer le vaccin aux pays pauvres. Mais l’Inde n’a pour l’instant administré que 117 millions de doses à ses citoyens.

À lire aussi : Vaccins anti-Covid: le Serum Institute of India, une réussite en trompe-l’œil

L'Inde victime de la plus forte vague épidémique de Covid-19 .
INFOGRAPHIES - Le pays d'1,3 milliard d'habitants présente des courbes épidémiques exponentielles. Ce dimanche, il comptait pour près de 40% des contaminations diagnostiquées dans le monde. » LIRE AUSSI - Covid-19 : la trajectoire de l'épidémie est-elle exponentielle dans le monde ?

usr: 1
C'est intéressant!