•   
  •   

Monde Téhéran et Pékin font état de progrès sur le nucléaire iranien

20:05  17 avril  2021
20:05  17 avril  2021 Source:   fr.reuters.com

Libération du pétrolier sud-coréen par l’Iran: les dessous d’une brouille diplomatique

  Libération du pétrolier sud-coréen par l’Iran: les dessous d’une brouille diplomatique Le ministère iranien des Affaires étrangères a confirmé la libération du pétrolier sud-coréen saisi le 4 janvier dernier pour pollution maritime dans la région du Golfe persique. C’est l’épilogue d’une crise diplomatique entre le l’Iran et la Corée du Sud et dans laquelle les États-Unis n’ont pas fait que de la figuration. De notre correspondant à Téhéran, « Après la fin de l'enquête () et à la demande du propriétaire du navire et du gouvernement sud-coréen, le procureur a ordonné la libération du navire », a déclaré Saïd Khatibzadeh, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

IRAN-NUCL-AIRE-DISCUSSIONS:Téhéran et Pékin font état de progrès sur le nucléaire iranien

TÉHÉRAN ET PÉKIN FONT ÉTAT DE PROGRÈS SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN © Reuters/EU Delegation in Vienna TÉHÉRAN ET PÉKIN FONT ÉTAT DE PROGRÈS SUR LE NUCLÉAIRE IRANIEN

VIENNE (Reuters) - Des progrès ont été réalisés dans les négociations destinées à préserver l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, ont déclaré samedi le négociateur en chef de Téhéran et le délégué chinois.

L'Iran a proposé des textes sur différentes questions en discussion, "au moins sur celles sur lesquelles il existe des points de vue partagés", a déclaré le négociateur iranien, Abbas Araqchi, cité par les médias officiels iraniens après une réunion avec les signataires restants de l'accord.

Nucléaire iranien: Téhéran lance de nouvelles centrifugeuses en pleins pourparlers

  Nucléaire iranien: Téhéran lance de nouvelles centrifugeuses en pleins pourparlers Au lendemain des discussions de Vienne sur le nucléaire iranien entre Téhéran et les grandes puissances, l'Iran a annoncé ce samedi de nouvelles avancées dans son programme nucléaire, au risque de compliquer ces discussions qui doivent reprendre mercredi. Lors d'une cérémonie officielle en vidéoconférence, le président Hassan Rohani a lancé ce samedi la production d'une chaîne de 164 centrifugeuses IR-6. Celles-ci sont dix fois plus puissantes que les anciennes IR-1 utilisées par l'Iran avant l'accord nucléaire de 2015. L'Iran a aussi lancé la mise en service de 30 centrifugeuses IR-5.

L'Iran a violé de nombreuses restrictions à ses activités nucléaires imposées par l'accord après la décision des Etats-Unis, sous la présidence de Donald Trump, d'en sortir et de réimposer des sanctions au régime de Téhéran.

Des désaccords importants subsistent mais "une nouvelle forme de compréhension paraît émerger", selon les propos attribués à Abbas Araqchi.

Une deuxième série de négociations a débuté jeudi dans un hôtel de luxe à Vienne. Les Etats-Unis n'y sont pas présents et l'Iran a refusé les discussions en face-à-face.

Des responsables de l'Union européenne qui président aux débats font toutefois la navette avec une délégation américaine basée dans un autre hôtel, de l'autre côté de la rue.

Les négociateurs cherchent à définir les mesures à prendre par les deux camps, sur les activités nucléaires et sur les sanctions, afin de revenir dans le cadre de l'accord.

En Iran, un sabotage qui porte la marque d’Israël

  En Iran, un sabotage qui porte la marque d’Israël L?État hébreu est fortement soupçonné d?avoir endommagé une usine d?enrichissement d?uranium, en pleine négociation diplomatique sur le nucléaire iranien.À LIRE AUSSILes États-Unis et l'Iran vont (indirectement) se parler

Les discussions ont été compliquées par l'explosion qui s'est produite dimanche dernier sur le site nucléaire iranien de Natanz, dont l'Iran attribue la responsabilité à Israël, et par la décision de Téhéran de produire de l'uranium enrichi à 60%, un pas important vers la fabrication d'armes, qu'il a déclaré avoir réussi à franchir vendredi.

Le délégué chinois a déclaré pour sa part samedi que tous les participants aux négociations de Vienne - Chine, Russie, France, Grande-Bretagne, Allemagne et Iran - s'étaient mis d'accord sur plusieurs points, dont les sanctions que les Etats-Unis seraient appelés à lever.

(François Murphy, avec le bureau de Dubaï, version française Patrick Vignal)

En Inde, EDF en route pour construire 6 EPR d'un coup... soit la plus grande centrale nucléaire au monde .
C'est un projet gigantesque : la centrale sera, à terme, capable d'alimenter en électricité 70 millions de foyers à elle seule. Et EDF annonce avoir franchi une étape cruciale dans la conclusion d'un contrat ferme et définitif avec l'Inde en remettant une "offre technico-commerciale engageante française en vue de la construction de six (réacteurs) EPR sur le site de Jaitapur". Remise en perspective d'un projet de coopération franco-indienne surveillé de près Cela permettrait de lancer enfin la construction d'un chantier évoqué depuis plus d'une décennie et surveillé de près par les autorités françaises et indiennes.

usr: 0
C'est intéressant!