•   
  •   

Monde Pakistan. Les policiers pris en otage par des manifestants anti-France ont été libérés

10:40  19 avril  2021
10:40  19 avril  2021 Source:   ouest-france.fr

Pièges de Linde Pakistan en tant que niveau sud-africain T20 Série

 Pièges de Linde Pakistan en tant que niveau sud-africain T20 Série Pakistan Ouverture Pakistan Battersman Mohammad Rizwan est tombé dans un piège au piège de la première balle du match et les touristes ne se sont jamais récupérés comme l'Afrique du Sud qui remportent une victoire à six panse avec six overs à la Deuxième vingt -20 international aux vagabonds lundi.

Des policiers face aux manifestants du parti islamiste radical Tehreek-e-Labbaik, à Lahore, le 18 avril 2021. © ARIF ALI / AFP Des policiers face aux manifestants du parti islamiste radical Tehreek-e-Labbaik, à Lahore, le 18 avril 2021.

Onze policiers pakistanais pris en otage, dimanche, par des manifestants anti-France d’un parti islamiste radical ont été libérés à l’issue de négociations, a annoncé ce lundi 19 avril, le ministère de l’Intérieur du Pakistan.

Ils n’auront finalement été retenus que quelques heures. Onze policiers pakistanais pris en otage par des manifestants anti-France du parti islamiste radical Tehreek-e-Labbaik (TLP) ont été libérés ce lundi. Ils avaient été enlevés et conduits dimanche dans la mosquée du Tehreek-e-Labbaik (TLP) à Lahore, au cours de violentes manifestations.

L'Inde et le Pakistan ont tenu des discussions secrètes pour tenter de sortir de l'impasse au Cachemire

  L'Inde et le Pakistan ont tenu des discussions secrètes pour tenter de sortir de l'impasse au Cachemire L'Inde et le Pakistan ont tenu des discussions secrètes pour tenter de sortir de l'impasse au Cachemirepar Sanjeev Miglani et Asif Shahzad

Une vidéo mise en ligne dimanche, dont l’authenticité a été confirmée à l’Agence France-Presse (AFP) par la police, montrait des policiers blessés, certains en sang et contusionnés, un bandage autour de la tête. Le ministre de l’Intérieur Sheikh Rashid Ahmed a indiqué que les policiers avaient été libérés à l’issue de « négociations » avec le parti Tehreek-e-Labbaik.

L’expulsion de l’ambassadeur français réclamée

« Des premières négociations ont été entamées avec le TLP, elles ont réussi », a déclaré Sheikh Rashid Ahmed dans une vidéo sur Twitter. « Ils ont libéré les 11 policiers qui avaient été pris en otage », a-t-il ajouté, précisant qu’une deuxième série de négociations aura lieu plus tard lundi, sans que l’on connaisse leur objet.

France dit à des citoyens de quitter le Pakistan "en raison de la gravité des menaces"

 France dit à des citoyens de quitter le Pakistan Islamabad, Pakistan - L'ambassade de France au Pakistan a conseillé à tous les ressortissants français et aux entreprises de quitter temporairement le pays, après des manifestations violentes d'une partie de l'extrême droite accusée. Président français Emmanuel Macron de commettre "blasphème". © Un partisan de la fête de Threek-e-Labaik Pakistan (TLP) Pakistan (TLP) Stones Vers la police (pas en photo ...

Les islamistes protestent depuis la semaine dernière contre la détention de leur chef, qui a été arrêté pour avoir demandé l’expulsion de l’ambassadeur de France. Les islamistes avaient fixé au 20 avril la date limite pour l’expulsion de l’ambassadeur français.

La défense du droit à la caricature ne passe pas

Des manifestations anti-France ont eu lieu dans plusieurs villes du pays, entraînant la mort de six policiers. Le parti Tehreek-e-Labbaik est depuis des mois à l’origine d’une campagne anti-France depuis que le président Emmanuel Macron a défendu le droit à la caricature au nom de la liberté d’expression.

Le dirigeant français s’était exprimé au cours de l’hommage rendu à Samuel Paty, l’enseignant tué le 16 octobre après avoir montré des dessins satiriques à sa classe, dans la foulée de la republication de représentations du prophète Mahomet par l’hebdomadaire Charlie Hebdo. La semaine dernière, l’ambassade de France au Pakistan a recommandé à ses ressortissants de quitter provisoirement le Pakistan, un appel qui semble avoir été largement ignoré.

La France ciblée : le Pakistan malade des fous du Prophète

  La France ciblée : le Pakistan malade des fous du Prophète Un parti islamiste radical cible la France depuis la republication des caricatures de Mahomet. Obligé de réagir, le gouvernement pakistanais paye aujourd’hui son ambiguïté de toujours face aux partis religieux extrémistes. Excès de prudence ? Ou pas… La France a recommandé jeudi 15 avril 2021 à ses ressortissants de quitter provisoirement le Pakistan, en raison de menaces sérieuses.

Le parti Tehreek-e-Labbaik interdit

Des dirigeants du TLP affirment que plusieurs de ses partisans ont été tués lors des affrontements de dimanche. « Nous ne les enterrerons pas tant que l’ambassadeur de France ne sera pas mis à la porte », a déclaré dans une déclaration vidéo Allama Muhammad Shafiq Amini, un dirigeant du TLP.

Le gouvernement du Premier ministre Imran Khan a interdit la semaine dernière le TLP, le qualifiant d’organisation terroriste. Pourtant, samedi, il a laissé entendre que le parti n’avait pas été interdit en raison de son idéologie mais plutôt pour ses méthodes.

« Laissez-moi être clair avec les gens d’ici et d’ailleurs : notre gouvernement n’a pris des mesures contre le TLP, en vertu de notre loi antiterroriste, que lorsqu’il a contesté l’autorité de l’État, eu recours à la violence dans la rue et attaqué la population et les forces de l’ordre », a-t-il tweeté.

Une paix précaire est de retour au Cachemire .
Les armes se sont tues, les écoles ont rouvert et les abris souterrains se sont vidés sur la frontière contestée entre l'Inde et le Pakistan au Cachemire. Le Cachemire est divisé entre l'Inde et le Pakistan depuis leur indépendance de la Couronne britannique et la partition de 1947. Il a été la cause de deux des trois guerres qui les ont opposés depuis.Les deux pays revendiquent l'intégralité de cette région himalayenne majoritairement peuplée de musulmans, où l'Inde fait en outre face depuis plus de trente ans à une insurrection séparatiste ayant fait des dizaines de milliers de morts, principalement des civils.

usr: 1
C'est intéressant!