•   
  •   

Monde Brexit : “la cruelle vérité est qu'il n'y a pas d'accord pêche”, dénonce le maire de Boulogne-sur-mer

20:35  22 avril  2021
20:35  22 avril  2021 Source:   capital.fr

NUMÉRO DE SHARK Augmentation de WA Push pour la suppression de l'interdiction de pêche de requin

 NUMÉRO DE SHARK Augmentation de WA Push pour la suppression de l'interdiction de pêche de requin © fournie par ABC News John Scarfe sourit avec la tête d'un coupeur de rubis après que le reste ait été mangé par un requin. (FOURNI: REFISHWEST) Les intérêts de pêche récréative et commerciale dans l'Australie occidentale souhaitent repenser une interdiction de pêche au requin dans le nord-ouest de l'État, 12 ans après la fermeture des pêcheries de requins commerciales en raison de la surpêche.

Brexit : “la cruelle vérité est qu'il n'y a pas d'accord pêche”, dénonce le maire de Boulogne-sur-mer © Pixabay Brexit : “la cruelle vérité est qu'il n'y a pas d'accord pêche”, dénonce le maire de Boulogne-sur-mer

Alors que les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer sont en colère depuis l'accord post-Brexit avec le Royaume-Uni, le maire appelle à un "sursaut" de l'UE. Frédéric Cuvillier a évoqué une situation "désespérante". "Unissez-vous et dénoncez ce que l'on vous fait subir", a lancé le maire à l'adresse des professionnels du secteur.

La grogne monte parmi les pêcheurs et élus de Boulogne-sur-Mer, depuis la fin de la période de transition post-Brexit... Le maire Frédéric Cuvillier a appelé à un "sursaut" de Bruxelles en soutien à la pêche européenne mise à mal par la sortie du Royaume-Uni de l'UE, avant une action de protestation prévue dans la soirée par les marins-pêcheurs de sa ville. En ce qui concerne l'accord sur la pêche entre Londres et Bruxelles dans le cadre du Brexit, "nous étions plus dans l'apparence d'un accord que dans un accord lui-même (...) La cruelle vérité est qu'il n'y a pas d'accord pêche", a déploré dans un point de presse l'ancien ministre socialiste de la pêche.

Des pêcheurs français bloquent des camions britanniques transportant du poisson débarqué au Royaume-Uni

  Des pêcheurs français bloquent des camions britanniques transportant du poisson débarqué au Royaume-Uni GB-EU/FRANCE-PECHE (PHOTO, TV):Des pêcheurs français bloquent des camions britanniques transportant du poisson débarqué au Royaume-Uni par Clotaire Achi et Pascal Rossignol BOULOGNES-SUR-MER, 22 avril (Reuters) - Les chalutiers français, furieux de la lenteur de la délivrance des permis de pêche dans les eaux britanniques après le Brexit, ont bloqué jeudi des camions transportant du poisson en provenance du Royaume-Uni à leur arrivée à Boulogne-sur-Mer, le plus grand centre européen de transformation des produits de la mer.

Il s'exprimait avant une action de protestation annoncée pour la nuit par le Comité régional de pêche contre le retard pris dans l'attribution des licences pour accéder aux eaux britanniques. Malgré "un saupoudrage de quelques licences de pêche accordées", une vingtaine pour quelque 120 bateaux selon le comité, M. Cuvillier a évoqué une situation "désespérante". "Unissez-vous et dénoncez ce que l'on vous fait subir", a lancé le maire à l'adresse des professionnels du secteur, jugeant qu'il "faut savoir hausser le ton et l'Europe doit hausser le ton" à l'encontre des voisins britanniques.

>> A lire aussi - Brexit : “La France risque de perdre plus que le Royaume-Uni !”

La veille, le président du Comité régional, Olivier Leprêtre, avait réclamé "la réouverture de l' accès aux eaux britanniques au plus vite pour équilibrer l'économie liée a la pêche", alors que dans le cadre de l'accord le Royaume-Uni doit délivrer des licences de pêche pour la zone des 6-12 miles marins. "Les autorités britanniques exigent auprès des Français des certificats antérieurs d'exploitation dans leurs eaux (...) Pourquoi l'Union européenne ne demande-t-elle pas la réciproque d'antériorité pour les importations du poisson anglais?", s'était-il interrogé.

Dans un courrier à la ministre de la Mer Annick Girardin, M. Cuvillier, Jean-François Rapin, conseiller régional et sénateur du Pas-de-Calais, et Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, avaient déjà pointé une menace pesant selon eux sur "l'activité des 850 marins des Hauts-de-France et des 5.000 emplois du port".

>> A lire aussi - Accord sur le Brexit : la grogne des pêcheurs britanniques

Parlement européen se termine Brexit Saga avec le vote de la transaction .
Le Parlement européen sur le mercredi a ratifié le contrat de commerce après Brexit de l'UE avec la Grande-Bretagne, mais a promis de garder un œil étroit sur Londres avec des tensions de canal croisés toujours élevées.

usr: 0
C'est intéressant!