•   
  •   

Monde Accord sur la pêche post-Brexit. La France menace le Royaume-Uni de « mesures de rétorsion »

13:20  27 avril  2021
13:20  27 avril  2021 Source:   ouest-france.fr

Brexit : le Royaume-Uni abandonne le permis d’accès pour les routiers

  Brexit : le Royaume-Uni abandonne le permis d’accès pour les routiers Le Royaume-Uni décide l'abandon du permis d'accès au sud de l'Angleterre pour les routiers, compte tenu d'un retour à la normale des échanges entre la Grande-Bretagne et l'UE.Ces mesures avaient été introduites dans cette région afin d'éviter des embouteillages monstres qui auraient pu être provoqués par les perturbations liées à la sortie effective de l'UE le 1er janvier. Le ministère assure que le permis d'accès au Kent a été "décisif pour éviter des retards à la frontière", en permettant aux chauffeurs d'arriver à Douvres avec les bons document.

Des pêcheurs français à Boulogne-sur-Mer, ville très impactée par le Brexit, le 28 décembre 2020. © CHARLES PLATIAU / REUTERS Des pêcheurs français à Boulogne-sur-Mer, ville très impactée par le Brexit, le 28 décembre 2020.

Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Clément Beaune a menacé sur BFM Business le Royaume-Uni de « mesures de rétorsion » sur les services financiers si l’accord post-Brexit concernant la pêche n’est pas mis en place.

La France a menacé mardi le Royaume-Uni de « mesures de rétorsion » sur les services financiers si l’accord post-Brexit concernant la pêche n’est pas mis en œuvre.

« Nous demandons tout l’accord, rien que l’accord et tant qu’il ne sera pas mis en place (…) nous prendrons des mesures de rétorsion dans d’autres secteurs si c’est nécessaire », a déclaré le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur la chaîne BFM Business.

Brexit : les pêcheurs en colère, Paris exhorte l’UE à “accélérer” la mise en œuvre de l'accord avec le Royaume-Uni

  Brexit : les pêcheurs en colère, Paris exhorte l’UE à “accélérer” la mise en œuvre de l'accord avec le Royaume-Uni Alors que la grogne monte chez les pêcheurs français, la France demande à la Commission européenne d'agir "fermement" pour "accélérer" la mise en oeuvre de l'accord de pêche post-Brexit conclu avec le Royaume-Uni. Nos pêcheurs sont mécontents, depuis la fin de la période de transition post-Brexit. Montant au créneau, la ministre de la Mer Annick Girardin et le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune ont rappelé "la nécessité d'une action ferme et déterminée de la Commission européenne pour assurer la pleine application de l’accord" conclu avec le Royaume-Uni.

« Le Royaume-Uni attend de notre part un certain nombre d’autorisations sur les services financiers. Nous n’en donnerons aucune tant que nous n’aurons pas les garanties que sur la pêche et d’autres sujets, le Royaume-Uni respecte ses engagements », a-t-il ajouté.

« Il faut que chacun respecte ses engagements »

« C’est donnant donnant. Il faut que chacun respecte ses engagements sinon nous serons aussi brutaux et difficiles que nécessaire comme partenaires », a-t-il lancé.

Les eurodéputés prêts à voter l'accord post-Brexit malgré un regain de tension avec Londres

  Les eurodéputés prêts à voter l'accord post-Brexit malgré un regain de tension avec Londres Ultime étape d'un Brexit éreintant, le Parlement européen devrait approuver mardi l'accord commercial de l'UE avec le Royaume-Uni en dépit de tensions persistantes entre Londres et Bruxelles.Dernier différend en date: la menace par la France de "mesures de rétorsion" sur les services financiers britanniques si l'accord post-Brexit sur la pêche n'était pas mis en oeuvre."Le Royaume-Uni attend de notre part un certain nombre d'autorisations sur les services financiers.

Point d’achoppement jusqu’au bout des négociations sur le Brexit, l’accord sur la pêche tarde encore à se mettre en place, suscitant la grogne des professionnels et un appel de la France à une action européenne ferme.

Il prévoit notamment que les Britanniques délivrent des licences pour la zone des 6-12 milles marins au large de leurs côtes, où les pêcheurs européens se rendaient traditionnellement.

Mais, plus de quatre mois après l’aboutissement des négociations, seulement 22 bateaux sur 120 de Boulogne-sur-Mer (nord), premier port de pêche français, ont reçu la précieuse licence permettant d’accéder à ces eaux riches en poissons, selon un responsable local de la filière, Olivier Leprêtre.

Brexit : Londres s’indigne des menaces françaises contre Jersey .
Le gouvernement britannique dénonce la menace de Paris de couper le courant sur l?île en raison des conditions de pêche imposées aux marins français.À LIRE AUSSIBrexit : le Parlement européen approuve l'accord sur fond de tensions

usr: 1
C'est intéressant!