•   
  •   

Monde Nucléaire iranien: Les points les plus critiques restent à régler, selon de hauts diplomates

20:10  01 mai  2021
20:10  01 mai  2021 Source:   fr.reuters.com

35 ans après Tchernobyl, la Russie joue (encore) fièrement la carte nucléaire

  35 ans après Tchernobyl, la Russie joue (encore) fièrement la carte nucléaire OPINION. La catastrophe du 26 avril 1986 n’a pas dissuadé la Russie de développer largement son industrie nucléaire. Son agence nationale Rosatom est devenue l’un des grands acteurs mondiaux du secteur. Par Anastasiya Shapochkina, Sciences Po (*)35 ans après la tragédie, 20 % de la production électrique russe proviennent en effet du nucléaire, dont la part dans le mix énergétique n'a cessé de croître tout au long des années 2000. La Russie est le quatrième producteur d'énergie nucléaire dans le monde, après les États-Unis, la France et la Chine. Elle est également le septième producteur d'uranium, et fabrique 17 % du combustible nucléaire.

IRAN-NUCLEAIRE-POURPARLERS:Nucléaire iranien: Les points les plus critiques restent à régler, selon de hauts diplomates

NUCLÉAIRE IRANIEN: LES POINTS LES PLUS CRITIQUES RESTENT À RÉGLER, SELON DE HAUTS DIPLOMATES © Reuters/LEONHARD FOEGER NUCLÉAIRE IRANIEN: LES POINTS LES PLUS CRITIQUES RESTENT À RÉGLER, SELON DE HAUTS DIPLOMATES

VIENNE (Reuters) - Les points les plus critiques visant à relancer l'accord de 2015 relatif au nucléaire iranien ne sont pas réglés mais une issue finale positive ne semble pas hors de portée, ont rapporté samedi de hauts diplomates européens après une nouvelle séance de discussions à Vienne.

Les pourparlers indirects entre l'Iran et les États-Unis visant à rapprocher les vues des deux parties sur cet accord reprendront vendredi, a fait savoir pour sa part le chef de la délégation russe.

Covid-19 : deux nouveaux cas de thromboses atypiques, 30 au total pour 3855000 injections d’Astrazeneca

  Covid-19 : deux nouveaux cas de thromboses atypiques, 30 au total pour 3855000 injections d’Astrazeneca Covid-19 : deux nouveaux cas de thromboses atypiques, 30 au total pour 3855000 injections d’AstrazenecaRevivez l’actualité autour du Covid de ce vendredi 7 mai:

Mikhail Ulyanov, ambassadeur russe auprès des organisations internationales, a déclaré aux journalistes que les discussions sont en bon chemin mais qu'il ne faut pas s'attendre à des progrès significatifs.

Un avis qui rejoint celui de hauts diplomates européens.

"Nous ne sommes pas encore parvenus à un accord sur les points les plus critiques. Le succès n'est en aucun cas garanti, mais pas impossible", ont-ils fait savoir à la presse.

"Il nous reste beaucoup de travail et peu de temps. Dans ce contexte, nous aurions espéré plus de progrès cette semaine", ont-ils ajouté. "Nous apprécions le fait que les négociations se soient déroulées dans une atmosphère sérieuse et ciblée malgré les turbulences extérieures."

"Avec d'autres participants au JCPOA et les États-Unis, l'E3 travaille activement pour que ces négociations aboutissent", ont-ils aussi souligné.

LEAD 1-Nucléaire iranien-Les points les plus critiques restent à régler-Diplomates

  LEAD 1-Nucléaire iranien-Les points les plus critiques restent à régler-Diplomates IRAN-NUCLEAIRE/POURPARLERS (LEAD 1):LEAD 1-Nucléaire iranien-Les points les plus critiques restent à régler-Diplomates (Actualisé avec hauts diplomates européens) VIENNE, 1er mai (Reuters) - Les points les plus critiques visant à relancer l'accord de 2015 relatif au nucléaire iranien ne sont pas réglés mais une issue finale positive ne semble pas hors de portée, ont rapporté samedi de hauts diplomates européens après une nouvelle séance de discussions à Vienne.

Des négociations ont lieu depuis début avril à Vienne pour tenter de convaincre Américains et Iraniens d'appliquer à nouveau cet accord, dont les Etats-Unis de Donald Trump se sont retirés en 2018 et dont l'Iran s'est progressivement affranchie depuis.

L'Union européenne joue les intermédiaires dans ces discussions auxquelles participent la Chine, la Russie, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne - toutes signataires de cet accord appelé Plan d'action global commun (ou "Joint Comprehensive Plan of Action", JCPoA).

La délégation américaine se trouve dans un hôtel à part car l'Iran ne souhaite pas de négociations directes avec Washington.

(John Irish et Francois Murphy, version française Elizabeth Pineau)

Diplomates de 5 Nations La reprise des négociations nucléaires de l'Iran .
Vienne (AP) - Les diplomates de haut rang de Chine, d'Allemagne, de France, de Russie et de Grande-Bretagne doivent reprendre des discussions samedi axé sur la mise en place des États-Unis dans son accord nucléaire historique avec l'Iran .

usr: 2
C'est intéressant!