•   
  •   

Monde Birmanie: Un colis piégé fait cinq morts dont un élu déchu

10:20  04 mai  2021
10:20  04 mai  2021 Source:   fr.reuters.com

Les dirigeants des pays d'Asie du Sud-Est rassemblés pour une réunion de crise sur la Birmanie

  Les dirigeants des pays d'Asie du Sud-Est rassemblés pour une réunion de crise sur la Birmanie Le leader de la junte birmane Min Aung Hlaing participe, samedi à Jakarta, à une réunion de crise avec les dirigeants des pays d'Asie du Sud-Est, consacrée à la situation en Birmanie où plus de 700 personnes sont mortes depuis le coup d’Etat du 1er février. Les dirigeants des pays d'Asie du Sud-Est se réunissent à Jakarta, samedi 24 avril, pour une réunion de crise sur la Birmanie, en présence de Min Aung Hlaing, le leader de la junte qui a mené une répression sanglante avec plus de 700 morts depuis sa reprise en main du pouvoir.

BIRMANIE-POLITIQUE:Birmanie: Un colis piégé fait cinq morts dont un élu déchu

BIRMANIE: UN COLIS PIÉGÉ FAIT CINQ MORTS DONT UN ÉLU DÉCHU © Reuters/Stringer . BIRMANIE: UN COLIS PIÉGÉ FAIT CINQ MORTS DONT UN ÉLU DÉCHU

(Reuters) - Des explosions provoquées par au moins un colis piégé en Birmanie ont tué cinq personnes, dont un parlementaire déchu et trois policiers qui avaient rejoint les rangs du mouvement de désobéissance civile contestant la prise de pouvoir de l'armée lors d'un putsch en février, a rapporté mardi la presse locale.

Depuis le coup d'Etat du 1er février lors duquel la dirigeante démocratiquement élue Aung San Suu Kyi a été placée en détention, un nombre croissant de petites explosions se produisent dans des zones résidentielles du pays, avec parfois pour cibles des bureaux gouvernementaux ou des bâtiments de l'armée.

Birmanie: le "gouvernement fantôme" salue l'appel de l'Asean à la fin des violences

  Birmanie: le Le "gouvernement fantôme" birman formé de députés déchus a salué l'appel lancé par les dirigeants des pays d'Asie du sud-est en faveur de la fin des "violences militaires" en Birmanie, où les opposants à la junte ont continué à descendre dans les rues dimanche malgré la répression.Depuis le coup d'Etat du 1er février, la répression a fait plus de 740 morts en Birmanie et un rapporteur de l'ONU a évalué le nombre de personnes déplacées à plus de 250.000, avec à la clé la menace d'une déstabilisation de la région.

Selon le site d'information Myanmar Now, citant un habitant, les dernières explosions se sont produites dans un village du sud du pays, aux alentours de 17h00 lundi.


Vidéo: Le site de la bousculade mortelle du pèlerinage en Israël bouclé (AFP)

Trois explosions ont été provoquées par au moins un colis piégé déposé dans une maison du village, tuant un élu local de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti d'Aung San Suu Kyi, de même que trois policiers et un habitant, a-t-on rapporté de même source.

Reuters n'a pas pu vérifier dans l'immédiat de manière indépendante les faits, signalés aussi par le média Khit Thit citant un représentant non identifié de la LND.

Aucun commentaire n'a été obtenu auprès d'un porte-parole de l'armée.

Les violences ne cessent de s'amplifier depuis la prise de pouvoir de l'armée, avec des centaines de personnes tuées par les forces de sécurité birmanes depuis le début des manifestations contre le putsch, tandis que l'armée combat des milices ethniques soutenant l'opposition.

(Rédaction de Reuters; version française Jean Terzian)

Birmanie : "Chaque sanction économique est un revers pour les militaires" .
Alors que la répression se poursuit en Birmanie, les États-Unis, le Royaume-Uni et l'UE ont progressivement réimposé des sanctions économiques contre les militaires. Leur objectif : couper leurs revenus. Même si ces nouvelles mesures auront certainement un impact limité, elles ont un effet psychologique positif sur les manifestants. Couper les revenus des généraux birmans pour mettre fin à la répression sanglante. Après le coup d'État du 1erCouper les revenus des généraux birmans pour mettre fin à la répression sanglante.

usr: 1
C'est intéressant!