•   
  •   

Monde Mort inexpliquée d’une diplomate suisse en Iran

18:25  06 mai  2021
18:25  06 mai  2021 Source:   lepoint.fr

Iran, des navires de guerre américains à Tense Moyen-Orient Encounter

 Iran, des navires de guerre américains à Tense Moyen-Orient Encounter Les navires de guerre américains et iraniens ont eu une rencontre tendue dans les eaux du golfe plus tôt ce mois-ci, le premier incident de ce type dans une nouvelle tourmente dans la région de la région nucléaire de Téhéran. , la marine américaine a déclaré mardi. © Iran n'a pas immédiatement reconnu l'incident, qui n'a entraîné aucune blessure ni dommage [dossier: US ...

-Iran-diplomate-mort- © Fournis par Le Point -Iran-diplomate-mort-

Elle était décrite par ses proches comme une femme joyeuse et pleine de vie. Sylvie Brunner, première secrétaire de l'ambassade de Suisse en Iran, a été retrouvée morte mardi matin au pied d'un immeuble de Téhéran. D'après les services de secours iraniens, cette diplomate, âgée de 52 ans, qui était en poste depuis juillet 2020, aurait chuté du 17e étage de la tour où elle habitait à Kamranieh, un quartier aisé du nord de la capitale iranienne.

À LIRE AUSSI« Mon frère n'est qu'un touriste qui se baladait en tongs en Iran »

Contacté par Le Point, le département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), l'équivalent suisse du ministère des Affaires étrangères, confirme qu'une employée de l'ambassade de Suisse à Téhéran est décédée mardi dans un « accident mortel ». Toutefois, il refuse, invoquant la « protection des données et de la vie privée de la personne », de confirmer ou d'infirmer son identité, pourtant déjà dévoilée par les médias iraniens et suisses. « Le DFAE, et son chef, le conseiller fédéral Ignazio Cassis, sont attristés par ce décès tragique et présentent leurs plus sincères condoléances à la famille », explique dans un message transmis au Point son porte-parole, Pierre-Alain Eltschinger.

U.S. Navy Actions Vidéo des bateaux à rebours iraniens harcelant les navires américains

 U.S. Navy Actions Vidéo des bateaux à rebours iraniens harcelant les navires américains La marine américaine relâchée une partie d'une vidéo mardi montrant des bateaux à rebours et un navire plus vaste du Corps de la Garde révolutionnaire islamique d'Iran (IRGC) harcelant les navires américains dans le golfe Persique. © Ma.S. Us. Navy Iran Islamic Guard Corps Navire de la marine Harth 55 (L) a mené une action «dangereuse et peu professionnelle» en traversant devant le bateau de patrouille de la Garde côtière USCGC Monomoy (R).

Hypothèse d'un suicide

Le ministère iranien des Affaires étrangères a également présenté ses condoléances, et a indiqué que le corps de la diplomate avait été transféré à l'organisation iranienne de médecine légale. Le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saïd Khatibzadeh, a précisé que l'ambassadeur de Suisse à Téhéran s'était entretenu de l'incident avec ses homologues iraniens et que la représentation helvétique serait informée des résultats de l'enquête dès que ceux-ci seront connus.

À LIRE AUSSILes étonnantes confessions du diplomate en chef de l'Iran

Les premiers éléments de l'enquête semblent toutefois accréditer l'hypothèse d'un suicide. Selon l'agence de presse iranienne Rokna, spécialisée dans le traitement des faits divers, une note manuscrite aurait notamment été retrouvée sur une table du salon de l'appartement de la diplomate. « Il s'agit d'un message d'adieu à son fils », explique au Point Azadeh Mokhtari, l'une des deux journalistes de Rokna, à l'origine du premier article sur l'affaire. « L'information nous vient des agents de la police judiciaire en charge de l'enquête, qui ont eu accès au domicile, mais il faut attendre les conclusions de la médecine légale. »

Une vague “apocalyptique” de Covid-19 frappe l’Iran : “il n’y a même plus un brancard disponible”

  Une vague “apocalyptique” de Covid-19 frappe l’Iran : “il n’y a même plus un brancard disponible” Certains Iraniens parlent déjà d’une quatrième vague et il s’agit en tout cas de la période la plus difficile depuis le début de la pandémie. Selon les chiffres officiels, il n’y a plus aucun lit disponible dans les services de réanimation en Iran, et plus aucun lit tous services confondus dans les 100 hôpitaux de Téhéran. Sans perspective d’une vaccination rapide et massive de la population, les soignants sont à bout de nerfs. Environ 500 personnes meurent chaque jour en Iran d’une infection au Covid-19 d’après les chiffres officiels.

Négociations irano-américaines

L'affaire est d'autant plus sensible que Sylvie Brunner travaillait également, au sein de l'ambassade de Suisse, comme adjointe dans la section représentant les intérêts des États-Unis en République islamique. Depuis la rupture des relations entre Washington et Téhéran, le 7 avril 1980, à la suite de la prise d'otages par des étudiants islamistes de 52 diplomates américains le 4 novembre 1979, c'est la représentation helvétique à Téhéran qui gère les liens bilatéraux entre les deux pays. En juillet dernier, la Suisse a permis la livraison en Iran de médicaments anticancer, en dépit des sanctions américaines contre la République islamique, grâce à un accord commercial humanitaire agréé avec les États-Unis plus tôt dans l'année.

À LIRE AUSSILes États-Unis et l'Iran vont (indirectement) se parler

Les deux pays ennemis sont actuellement engagés dans d'intenses négociations diplomatiques à Vienne visant à permettre un retour commun dans l'accord sur le nucléaire iranien. Un accord dont Donald Trump s'est unilatéralement retiré en mai 2018, avant que l'Iran ne reprenne ses activités atomiques sensibles. En marge de ces discussions, la télévision d'État iranienne avait annoncé dimanche un accord entre Américains et Iraniens portant sur la libération de quatre prisonniers irano-américains retenus en Iran, en échange de quatre ressortissants iraniens incarcérés aux États-Unis et du déblocage de 7 milliards de dollars d'avoirs iraniens gelés. Un échange finalement démenti par Washington comme Téhéran.

«Nouvelle énergie» chez Iran parle en tant que diplomates Reconvene .
La quatrième série de négociations entre les puissances mondiales sur le programme nucléaire iranien s'est ouverte vendredi à Vienne, avec des diplomates exprimant l'espoir de progrès accomplis dans les prochaines semaines.

usr: 8
C'est intéressant!