•   
  •   

Monde Pêche à Jersey : la France « ne transigera pas », affirme le ministre du commerce

12:15  07 mai  2021
12:15  07 mai  2021 Source:   ouest-france.fr

Pêche. Les contacts reprennent avec Jersey pour sortir de la crise avec les Normands et les Bretons

  Pêche. Les contacts reprennent avec Jersey pour sortir de la crise avec les Normands et les Bretons ​Plusieurs rendez-vous ont eu lieu ce mardi 4 mai 2021 avec le gouvernement de Jersey pour tenter de débloquer la situation des pêcheurs de Normandie et de Bretagne. Les menaces de représailles de la part de la France pourraient-elles infléchir la position du gouvernement de Jersey ? L’île a dévoilé vendredi 30 avril une première liste de bateaux de pêche français autorisés dans ses eaux. Mais les conditions – parfois ubuesques – accolées à ces autorisations ont déclenché l’ire des pêcheurs manchois qui se sont réunis lundi 3 mai 2021 à Cherbourg et Granville (Manche).

Des bateaux de pêche français quittent les eaux de Jersey le 6 mai 2021 après leur manifestation devant le port de Saint-Hélier. © Sameer AL-DOUMY / AFP Des bateaux de pêche français quittent les eaux de Jersey le 6 mai 2021 après leur manifestation devant le port de Saint-Hélier.

Le ministre chargé du commerce extérieur Franck Riester affirme que « le droit est très clair » et assure que la France ne se pliera pas aux conditions de pêche imposées par le Royaume-Uni aux marins français après le Brexit. Le ministre souhaite toutefois stopper l’escalade de tensions.

Les décisions prises par Londres sur les conditions de pêche imposées aux marins français après le Brexit sont « nulles et non avenues », et la France continue de s’y opposer avec « fermeté », a estimé le ministre chargé du commerce extérieur Franck Riester, vendredi au micro de Sud Radio.

"malentendu" dans la rangée de pêche a conduit à la menace

 Un "malentendu" sur les licences de pêche post-Brexit a conduit à la France menaçant de réduire l'électricité à Jersey, a déclaré un homme politique senior. © BBC Le gouvernement de Jersey a accordé 41 licences aux bateaux de pêche français le vendredi des relations extérieures, Ian Gorst, a déclaré qu'il voulait "guérir cette relation" avec les autorités françaises.

Lire aussi : Pêche à Jersey. Quatre questions sur le conflit entre les pêcheurs français et les Britanniques

« Le droit est très clair »

« Nous ne transigerons pas, le droit est très clair, les conventions doivent être respectées, […] les décisions qui ont été prises par les Britanniques, nous les considérons comme nulles et non avenues », a déclaré Franck Riester. « Nous mettons beaucoup de fermeté […] et bien évidemment aussi un état d’esprit de désescalade, ce n’est pas la peine de prendre des risques inutiles », a toutefois poursuivi le ministre.

Sujet explosif tout au long des négociations sur les conditions de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, l’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques continue de provoquer des frictions malgré l’accord trouvé entre Londres et Bruxelles, en vigueur depuis le 1er janvier.

Pas de concertations, déplore le ministre

Selon Paris, le Royaume-Uni a publié la semaine passée une liste de 41 navires français, sur 344 demandes, autorisés à pêcher dans les eaux de Jersey, mais celle-ci s’accompagne de nouvelles exigences « qui n’ont pas été concertées, discutées ni notifiées avant » dans le cadre de l’accord.

« Ces licences ont été accordées en nombre bien insuffisant avec des conditions qui n’ont (pas) été expliquées » et des « autorités européennes […] pas consultées », « c’est en contradiction avec ce qui était dans l’accord de coopération », a estimé M. Riester.

Jeudi matin, une cinquantaine de bateaux de pêche bretons et normands ont protesté dans le calme, sous la surveillance de deux patrouilleurs de la Royal Navy, devant le port de Saint-Hélier à Jersey avant de repartir dans l’après-midi. Saluant un apaisement de la situation, la Royaume-Uni a rappelé ses deux patrouilleurs dans la soirée.

Jersey donne à la France plus de temps sur le litige de pêche .
Jersey a accordé aux pêcheurs français plus de temps pour répondre à ses nouvelles règles dans le but de résoudre un différend sur la licence de pêche. © Getty Getty Images Les navires de pêche français ont protesté à St Helier Harbour la semaine dernière sur un nouveau système de licence L'extension jusqu'au 1er juillet est un signe de «bonne foi» que la rangée sur les droits post-brexit de France peut être résolue, le gouvernement de Jersey a déclaré.

usr: 1
C'est intéressant!