•   
  •   

Monde Nigeria: la vague des kidnappings d'étudiants touche tout le pays

08:15  08 mai  2021
08:15  08 mai  2021 Source:   rfi.fr

Nigeria : une trentaine d’étudiants kidnappés ont été libérés

  Nigeria : une trentaine d’étudiants kidnappés ont été libérés Enlevés le 11 mars dans leur université, au nord-ouest du pays, les étudiants ont été retrouvés sains et saufs, s?est félicité le président Muhammadu Buhari.Au total, 39 étudiants avaient été enlevés le 11 mars dans leur université du nord-ouest du Nigeria, dans la ville de Kaduna. Un premier groupe de dix étudiants avait été retrouvé par les forces de sécurité dans les semaines suivant l'attaque, mais les 29 derniers étudiants manquant à l'appel auront été captifs pendant près de deux mois.

Au Nigeria , une vague de kidnappings fait la Une de l’actualité. En trois jours, plusieurs dizaines de personnes ont été enlevées sur une route de l'Etat de Kaduna, dans le nord du pays . Les faits se sont produits le week-end dernier, sur une route déjà réputée très dangereuse. Selon plusieurs témoignages recueillis par l'AFP auprès d'habitants, les assaillants auraient érigé des barricades sur la route, forçant les voitures à s'arrêter. Plusieurs dizaines de personnes auraient ainsi été emmenées dans la forêt voisine.

Enlevés le 11 mars dans leur université, au nord-ouest du pays , les étudiants ont été retrouvés sains et saufs, s?est félicité le président Muhammadu Buhari. La fin d'un long calvaire. Une trentaine d ' étudiants kidnappés en mars par un commando lourdement armé dans le nord du Nigeria ont été libérés, s'est félicité, mercredi 5 mai, le président nigérian , critiqué pour son incapacité à enrayer les attaques de bandes criminelles pratiquant les enlèvements de masse.

Nigeria: manifestation de proches et de parents d'étudiants enlevés. © AFP - KOLA SULAIMON Nigeria: manifestation de proches et de parents d'étudiants enlevés.

Au Nigeria, les kidnapping sont en forte augmentation. Plusieurs universités prennent désormais des mesures pour tenter d’assurer la sécurité de leurs étudiants, réduisant les horaires de cours ou fermant les dortoirs. Alors qu’une trentaine d’étudiants ont été libérés, mercredi 5 mai, dans l’État de Kaduna, d’autres sont toujours captifs.

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

Après deux mois de détention, les vingt-sept étudiants enlevés à Afaka le 11 mars 2021 ont finalement retrouvé leurs familles ce vendredi. Leur libération avait été annoncé mercredi 5 mai par les autorités de l’État de Kaduna. Dix autres de leurs camarades avaient déjà été libérés, suite au versement de rançons par leur famille.

Nigeria: une étudiante et ex-otage d'Afaka témoigne de sa dure captivité

  Nigeria: une étudiante et ex-otage d'Afaka témoigne de sa dure captivité Les kidnapping sont en forte augmentation au Nigeria. La trentaine d'étudiants d'Afaka, enlevés il y a deux mois, ont finalement retrouvé leurs familles il y a deux jours. L'une de ces ex-otages, Fatima, qui était enceinte lors du rapt, a raconté à RFI en Haoussa le calvaire qu'ils ont enduré durant leur captivité. Leur supplice a commencé immédiatement après leur enlèvement, selon cette jeune étudiante. Elle raconte au micro de notre collègue Aminu Sadi Sano, comment leurs ravisseurs les avaient éloignés à toute vitesse de la zone où ils les avaient capturés.

Cinq des étudiants enlevés ont depuis été exécutés. Le Nigeria , le pays le plus peuplé d'Afrique avec plus de 200 millions d'habitants, est en proie à de multiples conflits, entre une insurrection jihadiste dans le Nord-Est, des attaques de bandes criminelles pratiquant des enlèvements de masse dans le Nord-Ouest et Au moins 30 personnes ont été tuées lundi dans une attaque de combattants liés au groupe Etat islamique contre une garnison. Mais l'armée nigériane a exprimé son soutien au président Muhammadu Buhari, critiqué de toutes parts pour son incapacité à endiguer l'insécurité dans le pays .

Mais cette semaine, les familles des étudiants enlevés ont manifesté à Abuja pour demander leur libération. Ces bandes armées terrorisent les populations, pillent des villages, volent le bétail et se livrent à des enlèvements de masse pour obtenir des rançons. Au total, 39 étudiants avaient Les 29 derniers étudiants manquant à l’appel auront été captifs pendant près de deux mois. Les enlèvements de masse dans les écoles ne font que se multiplier ces derniers mois dans le nord et le centre du Nigeria . Ce serait l’œuvre de groupes islamistes ou de gangs criminels appelés localement «bandits»

L'inquiétude des familles est vive

Mais d’autres jeunes sont toujours retenus en otages dans l’État de Kaduna : seize étudiants de l’université de Greenfield enlevés le 20 avril sont toujours captifs. L’inquiétude de leurs famille est vive, alors que cinq de leurs camarades ont déjà été abattus par leurs geôliers. Pourtant, le gouverneur local se veut inflexible face aux demandes des groupes armés - Nasir El Rufai applique strictement une politique du « no negociation, no ransom » - pas de négociation, ni de rançon et prône la méthode forte contre les ravisseurs.

Dans le sud du pays aussi

Cette vague de kidnappings ne se limite pas uniquement au nord-ouest du Nigeria. En fin de semaine, ce sont des étudiants de l’université d’Abia, située cette fois dans le sud du pays, qui ont été capturés dans l’attaque d’un bus. Selon les autorités, un seul est toujours détenu avec d’autres passagers, les autres ayant réussi à s’échapper.

À lire aussi : Nigeria: mort du chef de gang qui avait mené l'enlèvement de 344 garçons d'un pensionnat

Nigéria restreint les visiteurs de l'Inde, du Brésil, de la Turquie sur Covid .
Nigéria interdira l'entrée aux passagers non nigériens qui se sont rendus en Inde, au Brésil et en Turquie au cours des deux dernières semaines en raison de préoccupations sur la propagation rapide du coronavirus dans ces trois pays . © Le président actuel au président de Felix Tshisekedi a déclaré que des fonds suffisants seraient requis pour le projet [Dossier: ...

usr: 0
C'est intéressant!