•   
  •   

Sport L'accord de 2015 sur le nucléaire iranien peut rester viable-Le Drian

23:20  13 mai  2018
23:20  13 mai  2018 Source:   fr.reuters.com

LEAD 1-L'accord sur le nucléaire iranien n'est pas mort, assure Le Drian

  LEAD 1-L'accord sur le nucléaire iranien n'est pas mort, assure Le Drian L'accord sur le nucléaire iranien "n'est pas mort" en dépit de sa dénonciation par les Etats-Unis, a déclaré mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui a annoncé des contacts prochains des Européens avec la République islamique dans l'espoir de le sauver.Interrogé sur RTL, il a indiqué que le président Emmanuel Macron devait avoir un entretien avec son homologue iranien Hassan Rohani dans l'après-midi et que les chefs de la diplomatie de France, d'Allemagne et du Royaume-Uni rencontreraient lundi des représentants iraniens.

L ' accord de Vienne sur le nucléaire iranien ou plan d'action conjoint (en anglais : Joint Comprehensive Plan of Action ou JCPoA traduit en français par l'International Atomic Energy Agency comme Plan d’action global commun (PAGC); en persan : برنامه جامع اقدام مشترک)

La France a l’intention de rester partie prenante de l ’ accord sur le programme nucléaire de l’Iran et continue de penser qu’il peut empêcher Téhéran de se doter de l’arme atomique, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian .

La France a l'intention de rester partie prenante de l'accord sur le programme nucléaire de l'Iran et continue de penser qu'il peut empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique, a déclaré dimanche le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian.

Le ministre français, en visite à Dublin, a souligné l'importance de la lutte contre la prolifération nucléaire et estimé que l'accord de juillet 2015 signifiait que la non prolifération nucléaire était possible.

La France est partie prenante de l'accord de Vienne et entend le rester, a-t-il dit, cinq jours après l'annonce par Donald Trump que Washington se retirait de l'accord de 2015 et rétablissait des sanctions contre Téhéran. (Conor Humphries; Eric Faye pour le service français)

Khamenei pose ses conditions pour rester dans l'accord nucléaire .
Le Guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, a dressé mercredi une liste de sept conditions qui devront être respectées sous peine de voir Téhéran dénoncer à son tour l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien. Sur son site internet, Ali Khamenei exige des puissances européennes qu'elles préserves les ventes de pétrole iranien et qu'elles continuent d'en acheter.Ces puissances (Allemagne, France et Grande-Bretagne) devront en outre promettre de ne pas chercher à rouvrir de négociations sur le programme iranien de missiles balistiques ni sur la politique régionale de Téhéran.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!