•   
  •   

Sport LEAD 1-Le gouvernement britannique renationalise une ligne de chemin de fer

20:30  16 mai  2018
20:30  16 mai  2018 Source:   fr.reuters.com

Londres loin d'avoir pris sa décision sur l'arrangement douanier

  Londres loin d'avoir pris sa décision sur l'arrangement douanier Le gouvernement britannique est encore loin d'avoir pris sa décision sur le futur arrangement douanier avec l'Union européenne, a déclaré dimanche le ministre des Entreprises, Greg Clark. La Première ministre, Theresa May est soumises aux pressions des partisans du Brexit qui espèrent la voir renoncer à l'option présentée comme ayant sa préférence, celle d'un partenariat douanier qui aurait le mérite de ne pas entraver les échanges commerciaux.

Le gouvernement britannique a confié en 2015 l’exploitation de la ligne de chemin de fer East Coast Mainline, qui dessert entre autres les villes d’Edimbourg, Leeds ou Newcastle, à une société Good to see Grayling implementing first stage of Labour’s Manifesto promise to renationalise the railways.

LONDRES (Reuters) - Le gouvernement britannique a entrepris de renationaliser la liaison ferroviaire entre Londres et Edimbourg dont l'exploitation avait été concédée en 2015 à l'opérateur privé Stagecoach qui a surestimé les profits qu'il pouvait tirer de cette ligne de chemin de fer .

Le gouvernement britannique a entrepris de renationaliser la liaison ferroviaire entre Londres et Edimbourg dont l'exploitation avait été concédée en 2015 à l'opérateur privé Stagecoach qui a surestimé les profits qu'il pouvait tirer de cette ligne de chemin de fer.

C'est la troisième fois depuis 2007 que les autorités britanniques sont contraintes de reprendre l'exploitation de cette liaison de 632 km, confirmant les difficultés pour des opérateurs privés de gérer une concession ferroviaire.

Stagecoach a indiqué mercredi que le gouvernement avait annulé le contrat, trois mois après que le ministre des Transports Chris Grayling a dit envisager de mettre un terme à la concession concédée en 2015.

LEAD 1-Iran-Accord de principe à Bruxelles pour sauver l'accord de Vienne

  LEAD 1-Iran-Accord de principe à Bruxelles pour sauver l'accord de Vienne L'Iran et les signataires européens de l'accord sur son programme nucléaire se sont entendus mardi pour chercher un moyen de le sauver malgré le retrait américain, a annoncé mardi le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif "Nous sommes sur la bonne voie (...) Beaucoup de choses dépendront de ce que nous serons en mesure de faire dans les semaines qui viennent", a-t-il déclaré à l'issue d'une réunion d'une heure trente avec ses homologues français, allemand et britannique.

Aujourd’hui, une vingtaine de sociétés privées se partagent l'exploitation des lignes ferroviaires. Mais le gouvernement britannique continue de subventionner ces Autant de raisons qui ont poussé les usagers à lancer une campagne en faveur de la renationalisation des chemins de fer du pays.

De l'autre côté de la Manche, le gouvernement britannique annonce, ce mercredi 16 mai, la renationalisation d'une partie de ses lignes de train, dans l'est Syndicats et opposition travailliste demandent la renationalisation totale du chemin de fer .

"Ce qui est allé de travers, c'est que la compagnie (Stagecoach) avait promis de payer au gouvernement plus qu'elle ne le pouvait en réalité", a précisé le ministre sur Sky News.

Le syndicat Unite des chemins de fer a réclamé la nationalisation de toutes les lignes ferroviaires du pays.

"Ce serait mieux pour l'économie, pour les finances et pour les usagers (...) si le gouvernement mettait fin à la privatisation du rail", a dit l'un des responsables du syndicat, Hugh Roberts.

Le processus de privatisation des chemins de fer britanniques a débuté dans les années 1990 par l'instauration de franchises permettant à des opérateurs de se porter candidats à des concessions pour un nombre préétabli d'années.

Les autorités britanniques ont été obligées de se substituer à certaines de ces sociétés privées lorsqu'elles n'étaient plus en mesure d'assurer un service devenu financièrement bénéficiaire.

Oléoduc controversé: le gouvernement canadien tente de passer en force

  Oléoduc controversé: le gouvernement canadien tente de passer en force Le gouvernement canadien a promis mercredi d'indemniser les pertes financières encourues par le promoteur d'un oléoduc contesté au niveau politique et environnemental par la Colombie-Britannique. "Nous sommes décidés à indemniser le projet Trans Mountain contre des délais motivés politiquement", a déclaré Bill Morneau, ministre fédéral des Finances.La société américaine Kinder Morgan avait le mois dernier donné jusqu'au 31 mai pour trouver un accord entre le fédéral, qui appuie le projet de tripler la capacité de l'oléoduc Trans Mountain, et le gouvernement provincial de Colombie-Britannique.

Le réseau ferroviaire de Grande-Bretagne, le principal territoire du Royaume-Uni, est le plus ancien au monde. Le réseau est originellement construit à partir de tronçons épars exploités par de petites compagnies privées.

Dans une décision hautement symbolique, Chris Grayling, le ministre britannique des transports, a décidé de retirer à partir du 24 juin la licence détenue par les entreprises Virgin et StageCoach pour la ligne de l’est de l’Angleterre, qui relie Londres à Edimbourg.

La franchise pour la côte est ("East Coast line") de la Grande-Bretagne a été gérée entre 2009 et 2015 par une entité publique avant d'être cédée il y a trois ans à Stagecoach.

Chris Grayling a déclaré mercredi devant la Chambre des communes que la liaison ferroviaire serait désormais exploitée par une société d'économie mixte, le contrat de Stagecoach prenant fin le 24 juin avec cinq années d'avance sur le calendrier.

Stagecoach avait expliqué en février que ses prévisions de croissance étaient basées sur des améliorations des infrastructures que devaient mener la société à capitaux publics Network Rail. Ces aménagements ont été soit reportés, soit abandonnés.

Stagecoach continue de participer à la gestion d'autres franchises ferroviaires dont la ligne de la côte ouest (West Coast line) entre Londres et Manchester. (Sarah Young avec Alistair Smout; Pierre Sérisier et Guy Kerivel pour le service français)

LEAD 1-Le gouvernement hongrois présente son projet sur les ONG .
Le gouvernement du Premier ministre hongrois Viktor Orban a présenté mardi au Parlement son projet durcissant la législation sur les activités des ONG, qui prévoit notamment de criminaliser le soutien à l'immigration illégale.Ce projet de loi est surnommé "Stop Soros" car il vise les ONG qui perçoivent un financement de l'étranger, notamment celles qui sont aidées par le milliardaire américain d'origine hongroise George Soros, partisan d'une politique migratoire aux antipodes de celle de Viktor Orban.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!