•   
  •   

Sport France-Le MoDem fait voter des lois "sociales"

21:51  17 mai  2018
21:51  17 mai  2018 Source:   fr.reuters.com

Margot Kidder, l'interprète de Loïs Lane dans Superman, est décédée à l'âge de 69 ans

  Margot Kidder, l'interprète de Loïs Lane dans Superman, est décédée à l'âge de 69 ans C'est une bien triste nouvelle pour les fans de Superman. L'actrice Margot Kidder, qui interprétait Loïs Lane dans les films originaux avec Christopher Reeve, est décédée dimanche à l'âge de 69 ans.Teri Hatcher dans Loïs et Clark, Les nouvelles aventures de Superman, Erica Durance dans Smallville, Kate Bosworth dans leSupermanReturns avec Brandon Routh ou Amy Adams dans les dernières adaptations avec Henry Cavill... Au cours de l'histoire, le célèbre personnage de Loïs Lane a eu de nombreux visages au cinéma ou à la télévision. Mais pour les puristes, il n'y a qu'une seule et vraie Loïs Lane : l'actrice Margot Kidder.

Sont aussi prévus la rectification et l'effacement des données, le recours à des actions collectives ainsi qu'un droit à réparation du dommage subi. France - Le MoDem fait voter des lois " sociales ".

Des lois sociales 36 Sur le fonctionnement de L'inspection du travail et des lois sociales 47 Mes remerciements vont également à l'endroit des différents administrateurs du travail des lois

Les députés ont adopté jeudi deux propositions de loi à caractère social émanant du MoDem, qui cherche à infléchir la politique défendue par La République en marche (LaRem) dont le parti centriste est le principal allié au Parlement.

Adopté à l'unanimité, un premier texte prévoit d'élargir aux dirigeants d'associations "l'exception de négligence", notamment en matière de responsabilité financière.

"En cas d'insuffisance d’actifs, la responsabilité du dirigeant d’association ne pourra plus être engagée pour simple négligence. Comme pour les dirigeants de sociétés", a expliqué Sophie Mette, rapporteure de la proposition de loi.

France-LaRem en tête des intentions de vote aux européennes

  France-LaRem en tête des intentions de vote aux européennes Plus d'un quart des Français voteraient pour une liste La République en marche-MoDem si les élections européennes de mai 2019 devaient avoir lieu aujourd'hui, montre une enquête Ifop pour Valeurs actuelles publiée mercredi. Parmi les 920 électeurs interrogés, 27% anticipent un soutien à une liste de la majorité. A la deuxième place, le Front national - qui avait fini en tête des élections européennes de 2014 avec plus de 24% des voix - est crédité de 17% de soutiens, suivi de la liste Les Républicains (15%) et de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon (14%).

Sa position est d’autant plus indélicate que le président du Modem avait posé comme condition à son soutien à Emmanuel Macron l’engagement de celui-ci à faire voter immédiatement après son élection une loi de «moralisation de la vie publique».

Pour les articles homonymes, voir Modem et Mouvement démocrate. Le Mouvement démocrate (abrégé en MoDem ) est un parti politique français du centre créé par François Bayrou (alors président de l'UDF) à la suite de l'élection présidentielle de 2007.

Le texte encourage aussi les jeunes à s'engager dans la vie associative en intégrant ce domaine dans les programmes d'éducation civique des élèves.

Autre proposition de loi adoptée de façon unanime dans le cadre des "niches parlementaires" du MoDem, celle visant à améliorer la prestation de compensation du handicap qui permet de financer des dépenses telles que l'aménagement d'un logement ou le recours à un aidant.

Elle vise à supprimer la limite d’âge pour son attribution et à lancer une expérimentation au niveau départemental pour réduire le "reste à charge" des bénéficiaires. Selon son défenseur, le député MoDem Philippe Berta, cette mesure touche 9.000 personnes et représente 46 millions d'euros.

Les députés ont, en revanche, renvoyé une autre proposition de loi centriste visant à instaurer un "droit voisin" permettant aux éditeurs de presse de se faire rémunérer par les géants de l'Internet.

France-Bayrou appelle Macron à rectifier l'équilibre des réformes

  France-Bayrou appelle Macron à rectifier l'équilibre des réformes François Bayrou appelle le chef de l'Etat appelle à infléchir sans tarder une première année où l'équilibre du "en même temps" n'a selon lui pas été perçu par les Français, dans une interview au journal Sud Ouest publiée mercredi. "Cette dernière année, cet équilibre n'a pas été perçu", estime le Président du MoDem, allié discret de la majorité présidentielle, qui dément pour autant qu'Emmanuel Macron soit le président des riches."Les Français ont été davantage frappés par l'annonce simultanée des facilités accordées aux investisseurs et des efforts demandés à d'autres parties de la population", explique-t-il.

L’attribut du tribun. Publié le 16 avril 2017 par modem 07. Si l’habit ne fait pas le moine dans un pays laïque, de tout temps nombre d’hommes politiques En dénonçant tout manquement à la loi sur le site gouvernemental « internet-signalement » (clic) (et, oui, c’est désagréable … mais face à la connerie …)

C'est dans la discrétion d'une nuit d'été, le 3 juillet, que l'Assemblée nationale a voté deux propositions de loi controversées contre la «manipulation de l'information» La première a été adoptée par 52 voix contre 22, la seconde par 54 contre 21, soutenues par LREM et une majorité des MoDem , malgré

A la demande du gouvernement, le groupe LaRem a rejeté ce texte dans l'attente d'une réglementation européenne sur le sujet - que les plus optimistes espèrent voir adopter avant la fin de l'année.

Alliés majeurs des 311 députés LaRem, les 47 élus du groupe MoDem ont parfois du mal à faire entendre leur partition dans l'hémicycle, malgré des divergences.

S'ils approuvent généralement les textes au final, ils proposent des amendements et n'ont par exemple pas voté, à une exception près, l'article 2 controversé de la loi sur les violences sexuelles et sexistes, adoptée dans son entièreté la nuit dernière. et

Le président du MoDem, François Bayrou, multiplie pour sa part les avertissements à l'encontre d'un gouvernement pas assez soucieux, selon lui, de justice sociale.

"Il n'y a pas de projet politique en France sans projet social", déclarait-il encore en début de semaine à Sud-Ouest.

"Il ne s'agit pas d'allocations, de distribuer de l'argent qu'on n'a plus. Il s'agit pour moi de rendre à tous les Français (...) de l'autonomie, l'envie et les moyens de s'en sortir par eux-mêmes, de faire son chemin par soi-même", a ajouté l'ancien candidat à l'élection présidentielle. (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)

LEAD 1-France-Philippe nie tout désaccord sur les aides sociales .
Edouard Philippe a démenti mercredi tout désaccord au gouvernement sur une potentielle baisse des aides sociales, une perspective qui continue de faire polémique dans les rangs de l'opposition et suscite des réserves dans la majorité. La réforme du système social actuel, jugé "inefficace" par le couple exécutif, a été l'un des sujets abordés lors du séminaire gouvernemental sur la "transformation de l'action publique" qui s'est tenu à l'Elysée à la mi-journée autour d'Emmanuel Macron.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!