•   
  •   

Sport Les notes du PSG

02:15  02 août  2021
02:15  02 août  2021 Source:   sofoot.com

Ramos et Donnarumla renforcent PSG, mais mbappe restera-t-il?

 Ramos et Donnarumla renforcent PSG, mais mbappe restera-t-il? Paris Saint-Germain souhaitait un défenseur central expérimenté avec des compétences en leadership pour la défense après avoir perdu huit matchs et le titre français de la saison dernière. © Fourni par la Presse canadienne Donc, le club est allé pour Sergio Ramos, remettant l'ancien capitaine de Madrid un contrat de deux ans à l'âge de 35 ans de 35 ans.

Du Kylian tout-puissant, du Marco fringant, du Leandro clairvoyant Mais ne vous y méprenez pas, ce PSG a été bien plus qu'un boys band face à ce Barça-là.

© Fournis par Sofoot. Grâce notamment à un Kylian Mbappé retrouvé et un Marco Verratti scintillant, Paris s'est adjugé ce 100e Classique du championnat de France. Steve Mandanda (4) : Son visage dépité est l'unique chose que l'on a plus vu en France que le spot publicitaire « c'est bon d'aimer le foot ». Pas sûr qu'il l'aime encore, d'ailleurs. Hiroki Sakai (2,5) : Mauvais à gauche, mauvais à droite. Manuel Valls. Álvaro González (4) : Il a perdu un genou, mais n'a pas perdu la face. Toujours ça de gagné. Remplacé par Perrin, Leyti N'Diaye made in 1998.

  Les notes du PSG © Fournis par Sofoot

Aussi diminués qu'inspirés, les Parisiens ont laissé le Trophée des Champions au LOSC au terme d'une prestation collective digne de la saison dernière : inquiétante. Heureusement qu'Achraf Hakimi, seule recrue titulaire au coup d'envoi, était là pour relever le niveau.

Léo Jardim (6) : Pas facile de prendre la relève de Mike Maignan. Pas facile non plus de récupérer le patronyme d'un coach qui a fait déchanter le PSG. Mais au bout du compte, Léo a fait du Bloomfield Stadium son Jardim d'Eden.
Tiago Djalo (7) : Il s'était amusé avec Neymar il y a quatre mois en championnat. Alors se farcir Julian Draxler ou Arnaud Kalimuendo, ce n'est rien de plus qu'une formalité pour Tiago Djalo. Autoritaire.
José Fonte (7.5) : Même le kung-fu de Danilo Pereira n'a pas fait vaciller le défenseur de 37 piges. Bien la preuve qu'on ne soulève pas la Fonte comme ça.
Sven Botman (7) : En patron, Botman a mis le fantôme de Mauro Icardi dans sa poche en toute tranquillité. « Sven, restons sven ».
Reinildo (5) : Première victime d'Achraf Hakimi au sein des clubs de Ligue 1. Et quelque chose nous dit qu'il ne sera pas le dernier.
Benjamin André (8) : Jamais aussi bon que lorsqu'on ne le remarque pas. Didier, si tu regardes le Trophée des champions...
Xeka (8) : Une bastos du droit afin de rappeler qu'il est aussi bon pour frapper avec ses mains qu'avec ses pieds. Xekaraté Kid. Remplacé par Yusuf Yazıcı(79e), c'est pas Paris.
Luiz Araujo (5(-5=0)) : Cinq points de pénalité pour cette tentative de lob bidon de 40 mètres.

Galerie: France - Japon (JO) : les notes des Bleus ! (Onze Mondial)

Prime Video : le PSG au coeur d'une nouvelle série documentaire à ne pas manquer à la rentrée

  Prime Video : le PSG au coeur d'une nouvelle série documentaire à ne pas manquer à la rentrée La plateforme Prime Video, qui a récupéré une partie des droits de la Ligue 1, annonce en parallèle que la deuxième saison de sa série documentaire consacrée au PSG sera diffusée à partir du 10 septembre prochain. Dans deux jours, le Paris Saint-Germain affrontera Lille dans le cadre du Trophée des Champions. Ce match opposant le vainqueur de la Coupe de France au champion de France sortant sera diffusé sur Prime Video, le service d'Amazon, qui a hérité des droits du football français.

Grâce notamment à un Kylian Mbappé retrouvé et un Marco Verratti scintillant, Paris s'est adjugé ce 100 e Classique du championnat de France.

Pour remporter une Ligue des champions, il faut davantage que des bons éléments défensifs. Un Kylian Mbappé inspiré ou un Neymar décisif ne sont pas de trop, par exemple. Car si Keylor Navas et Thiago Silva ont tenu leur rang, les deux attaquants sont totalement passés à côté de leur finale.

Inoffensive et à la rue défensivement, l’équipe de France est logiquement éliminée du tournoi olympique après sa défaite 4-0 face au Japon. Une déception pour la première participation aux JO depuis 25 ans. De son côté, Sylvain Ripoll vit sûrement ses dernières heures à la tête des Espoirs.
Jonathan Bamba (6) : Deuxième victime d'Achraf Hakimi au sein des clubs de Ligue 1. Et quelque chose nous dit que ce ne sera pas le dernier. Remplacé par Domagoj Bradarić (85e).
Burak Yilmaz (5.5) : Une prestation dans la lignée de son Euro avec la Turquie : un regard méchant, de la combativité, et voilà. Du Yilmaz, la Buraka en moins.
Jonathan David (4.5) : Éteint par Presnel "Goliath" Kimpembé, et remplacé par Timothy Weah (76e), la victoire parisienne par procuration.
Keylor Navas (5) : Hormis Gigio Donnarumma et son mètre quatre-vingt seize, personne n'aurait pu stopper ce missile de Xeka. Alors, en attendant que le portier italien rentre de vacances, le Costaricien peut toujours s'enorgueillir d'être le meilleur des 71 autres gardiens sous contrat au PSG.
Achraf Hakimi (10) : Sifflé pendant 90 minutes sans interruption par un public qui, on le rappelle, vient de voir arriver ce taré de Naftali Bennett à la tête de son gouvernement après 12 ans de Netanyahu. Et qui n'a donc pas l'habitude de voir autant de qualité à droite.
Thilo Kehrer (4) : Depuis son arrivée au PSG, il a évolué au niveau musculaire, capillaire, a même changé de numéro, mais n'a pas beaucoup progressé. Une belle dédicace aux joueurs du monde amateur.
Presnel Kimpembe (6) : Presnel Kimpembe et son numéro 3 capitaine du PSG, en voilà un bel hommage au retour de Mamadou Sakho en Ligue 1. Remplacé par Layvin Kurzawa(81e), arrivé un poil tard à la soirée.
Abdou Diallo (5) : Layvin Kurzawa est donc officiellement le quatrième latéral gauche de la hiérarchie derrière un Bernat, blessé depuis un an, Diallo, défenseur central de métier, et Bakker, parti au Bayer Leverkusen cet été.
Danilo Pereira (4) : Des semaines que tous les Parisiens fantasment sur un milieu Pogba-Verratti-Wijnaldum pour retrouver ce monsieur en pointe basse lors du premier match de la saison. Douche bien fraîche.
Eric Ebimbe (4) : De le voir à cette fréquence à Paris en juillet est déjà surprenant, mais c'est si ça continue en août qu'il faudra vraiment se poser des questions. La pluie. Remplacé par Wijnaldum (71e), tout beau pour sa première.
Ander Herrera (6) : Jamais hyper bon, jamais dégueu, là pour faire le taff et rien d'autre. Une barre protéinée avant une grosse séance à la salle.
Julian Draxler (4) : Doit attendre que Mbappé, Neymar et Di Maria soient absents pour avoir de l'importance dans l'attaque parisienne. Cinq ans que ça dure, et voilà que Julian a bientôt 28 ans.
Arnaud Kalimuendo (4) : Intéressant dans ses mouvements et dans ses intentions mais quand même pas mal brouillon au moment de faire quelque chose du ballon. Remplacé par Ismaël Gharbi (81e), 17 ans. Et toi, tu faisais quoi à dix-sept piges ?
Mauro Icardi (3) : Pas grand-chose, pas grand-chose, un but hors-jeu, et re pas grand-chose derrière. Un mauvais match de Ligue 2.

Lionel Messi au PSG : le Parc des Princes lui réserve un accueil triomphal lors de sa présentation officielle .
Lionel Messi a été présenté officiellement au public du Parc des Princes avant la rencontre contre Strasbourg, ce samedi 14 août. Le joueur argentin a reçu un accueil triomphal de la par du public parisien en ébullition. C'est le transfert de l'année, voire du siècle. Le meilleur joueur de la planète, sextuple Ballon d'Or, a décidé de quitter le FC Barcelone après vingt années de fidélité. A la stupéfaction et pour le plus grand bonheur des supporters du club parisien, Lionel Messi a annoncé qu'il rejoignait le PSG. Il va ainsi pouvoir aligner une attaque fabuleuse qui comprendra l'Argentin de 34 ans, Neymar et Kylian Mbappé.

usr: 1
C'est intéressant!