•   
  •   

Sport L'Etat britannique a vendu 7,7% du capital de la banque RBS

11:25  05 juin  2018
11:25  05 juin  2018 Source:   msn.com

Renault annonce une offre sur le solde du capital d'Avtovaz

  Renault annonce une offre sur le solde du capital d'Avtovaz Renault a annoncé jeudi que l'alliance Rostec Auto, détenue à 61,1% par le constructeur français, lançait une offre publique d'achat auprès des actionnaires minoritaires du groupe russe Avtovaz, le fabricant des voitures Lada. Cette opération fait suite à la recapitalisation, bouclée le mois dernier, d'Avtovaz, qui a vu la part de Rostec Auto passer de 64,6% à 83,5% dans l'entreprise.Dans un communiqué, Renault précise que la réglementation russe oblige un groupe à lancer une offre sur les minoritaires une fois franchi le seuil des 75% du capital.

L ' Etat britannique a vendu 7 , 7 % du capital de la banque RBS . L ' Etat britannique a perdu 2,9 milliards d'euros sur la vente d'actions RBS . Londres autorise Fox à racheter Sky s'il vend Sky News.

L ' Etat britannique a relancé la privatisation de la banque RBS en vendant 7 , 7 % du capital pour 2,5 milliards de livres (environ 2,8 milliards d'euros), ce qui constitue toutefois une mauvaise opération pour les finances publiques.

La Grande-Bretagne a vendu une partie du capital de la Royal Bank of Scotland, nationalisée pendant la crise financière de 2008 © Fournis par AFP La Grande-Bretagne a vendu une partie du capital de la Royal Bank of Scotland, nationalisée pendant la crise financière de 2008

L'Etat britannique a annoncé mardi avoir vendu 7,7% du capital de RBS pour 2,5 milliards de livres (environ 2,8 milliards d'euros), à travers une opération qui relance la privatisation de la banque mais constitue une mauvaise nouvelle pour les finances publiques.

UK Government Investments Limited, l'entité chargée de gérer les participations de l'Etat, a dévoilé dans un communiqué les résultats de la vente dont le principe avait été dévoilé lundi soir.

Renault annonce une offre sur le solde du capital d'Avtovaz

  Renault annonce une offre sur le solde du capital d'Avtovaz Renault a annoncé jeudi que l'alliance Rostec Auto, détenue à 61,1% par le constructeur français, lançait une offre publique d'achat auprès des actionnaires minoritaires du groupe russe Avtovaz, le fabricant des voitures Lada. Cette opération fait suite à la recapitalisation, bouclée le mois dernier, d'Avtovaz, qui a vu la part de Rostec Auto passer de 64,6% à 83,5% dans l'entreprise.Dans un communiqué, Renault précise que la réglementation russe oblige un groupe à lancer une offre sur les minoritaires une fois franchi le seuil des 75% du capital.

L ' Etat britannique a choisi de céder une partie du capital qu'il détient dans Royal Bank of Scotland ( RBS ), même si c'est une opération à perte. Le niveau de l 'action RBS reste, en effet, loin du niveau payé par les pouvoirs publics au moment du sauvetage de la banque , il y a sept ans.

Au cours de la seule année, 59 banques britanniques par actions entrent en Bourse de Londres[5]. Une banque peut être propriété de l ' État . Il n'est plus obligatoire d'acheter directement au guichet de la banque les produits vendus par la banque .

La part de l'Etat s'établit désormais à 62,4% du capital de Royal Bank of Scotland, qui avait été sauvée de la faillite et nationalisée durant la crise financière de 2008.

Les pouvoirs publics ont vendu 925 millions d'actions au prix de 2,71 livres par titre à des investisseurs institutionnels, soit légèrement moins que le cours de clôture du titre lundi soir (2,8 livres).

Le gouvernement a choisi de relancer cette privatisation alors même qu'il n'est pas en mesure de rentrer dans ses frais puisqu'il avait payé le prix fort de 5 livres par action lors de la nationalisation. Sur l'opération conclue mardi, les pertes pour les contribuables s'établissent autour de 2 milliards de livres.

"Cette vente représente une étape importante vers la privatisation de RBS en laissant derrière nous la crise financière", a souligné le ministre des Finances Philip Hammond, dans un communiqué.

Démission du directeur financier de Royal Bank of Scotland

  Démission du directeur financier de Royal Bank of Scotland Royal Bank of Scotland a annoncé mercredi la démission de son directeur financier, la banque ajoutant qu'elle recherchait immédiatement son successeur. © REUTERS/Neil Hall DÉMISSION DU DIRECTEUR FINANCIER DE ROYAL BANK OF SCOTLAND Cette annonce intervient le jour de l'assemblée générale annuelle de la banque à Edimbourg. L'Etat britannique détient 70% du capital de la banque et on s'attend à ce qu'il se déleste bientôt d'une partie de cette participation.

La banque RBS , détenue pour la plus grande part par l ’ Etat britannique , a annoncé vendredi dernier une embellie au deuxième trimestre. RBS , dont l ’ Etat possède 71 % du capital , a divulgué, simultanément, ses résultats financiers et son choix d’Amsterdam, en tant que siège de l ’UE dans le

L ' Etat britannique a annoncé mardi avoir vendu 7 , 7 % du capital de RBS pour 2,5 milliards de livres (environ 2,8 milliards d'euros), à travers une opération qui relance la privatisation de la banque mais constitue une mauvaise nouvelle pour les finances publiques.

"Le produit de cette vente va servir à réduire notre dette publique, ce qui est la bonne chose à faire pour le contribuable", a-t-il ajouté.

L'Etat avait annoncé en novembre dernier lors de la présentation du budget vouloir relancer la privatisation de RBS, alors que la banque a dégagé en 2017 son premier bénéfice net annuel depuis la crise financière.

A l'époque, le gouvernement avait expliqué vouloir tirer un total de 15 milliards de livres de recettes sur cinq ans de cette vente, au rythme de 3 milliards par an à partir de 2018-2019 et jusqu'en 2022-2023.

L'Etat avait déjà tenté de se désengager de la banque en juin 2015, mais après s'être défait de quelques pourcents, il avait dû arrêter le processus face aux déboires de l'action sur les marchés. Celle-ci avait notamment plongé après la décision des Britanniques de quitter l'UE lors du référendum du 23 juin 2016.

La loi Pacte va permettre d'ouvrir le capital de GRTgaz .
La France va permettre à des investisseurs privés d'entrer au capital de GRTgaz, filiale d'Engie spécialisée dans le transport du gaz, dans le cadre du projet de loi Pacte qui ouvre la voie à la privatisation de plusieurs entreprises. GRTgaz est actuellement contrôlé à 75% par Engie et à 25% par un consortium constitué de CNP Assurances, CDC Infrastructure et la Caisse des dépôts.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!