•   
  •   

Sport Lukaku et la Belgique sont prêts

00:20  12 juin  2018
00:20  12 juin  2018 Source:   sofoot.com

Belgique-Costa Rica 4-1, Lukaku et la Belgique s'éclatent

  Belgique-Costa Rica 4-1, Lukaku et la Belgique s'éclatent Pour son dernier match de préparation, la Belgique n'a fait qu'une bouchée du Costa-Rica à domicile (4-1). Romelu Lukaku a inscrit un doublé.La Belgique n'a pas failli aux attentes, ce lundi soir à l'occasion de son dernier match amical avant le départ pour la Russie. Devant leurs supporters, les Diables Rouges ont aisément pris le dessus sur le Costa-Rica, un autre mondialiste. Auteur d'un doublé, Romelu Lukaku a été le grand bonhomme de la rencontre, tandis qu'Eden Hazard a encore fait étalage de toute sa classe en distillant une multitude de caviars à ses coéquipiers d'attaque.

Malmenée par la Belgique , la surprise du Mondial 2014 ne tient qu’à un fil qui se nomme Keylor Navas. Avant que l’ailier du Napoli n’offre un caviar à l’inévitable Romelu Lukaku (2-1, 42e).

Tous les buts de toutes les compétitions de football sur HD-Foot. All the goals from all football competitions on HD -Foot .

  Lukaku et la Belgique sont prêts © Fournis par Newsweb

Belgique 4-1 Costa Rica

Buts : Mertens (31e), Lukaku (42e et 50e) et Batshuayi (64e) pour la Belgique // Ruiz (24e) pour le Costa Rica

L’attaque de la Belgique va bien, merci pour elle.

Muette face au Portugal lors de son premier match de préparation (0-0), la Belgique a retrouvé le sens du but face à l’Égypte (3-0) avant d’offrir un véritable récital offensif ce lundi soir au stade Roi Baudouin face au Costa Rica (4-1) pour sa dernière sortie avant de s’envoler pour la Russie.

Et pourtant, tout avait mal commencé pour les Diables Rouges, surpris par une jolie volée de Bryan Ruiz (0-1, 24e) pour ce qui va rester comme l’unique occasion du Costa Rica. Malmenée par la Belgique, la surprise du Mondial 2014 ne tient qu’à un fil qui se nomme Keylor Navas. Lequel n’hésite pas à donner son nez pour empêcher le ballon d’entrer au fond des filets (34e). Mais aussi fort soit-il, le portier du Real Madrid est dans l’obligation de lâcher les armes après l’abandon de sa défense, Dries Mertens en profitant pour reprendre un centre-tir du très en jambes Eden Hazard (1-1, 31e). Avant que l’ailier du Napoli n’offre un caviar à l’inévitable Romelu Lukaku (2-1, 42e).

Pas de blague pour les Belges

  Pas de blague pour les Belges Vainqueurs 3-0 du Panama lundi après une première période compliquée, les joueurs belges ont parfaitement entamé leur Coupe du monde. Après les difficultés rencontrées ces derniers jours, à des degrés divers, par l’Espagne, la France, l’Allemagne ou encore le Brésil, la Belgique était forcément méfiante à l’heure de débuter son Mondial, lundi, face à une modeste, mais loin d'être ridicule, équipe du Panama, finalement dominée 3-0.Pour leur toute première participation à une Coupe du monde, les rugueux Canaleros ont donc fini par afficher leurs limites, mais avaient tout de même réussi à tenir une mi-temps.

BELGIQUE : L’anecdote qui montre la belle complicité entre Lukaku et Henry : Lukaku et la Belgique sont prêts Belgique 4-1 Costa Rica Buts : Mertens (31e), Lukaku (

Match amical Belgique -Costa Rica : 4-1 Buts : Mertens (31e), Lukaku (42e, 50e), Batshuayi (64e); B. Ruiz (24e). La Belgique n'a pas failli aux attentes, ce lundi soir à l'occasion de son dernier match amical avant le départ pour la Russie.

Sûrs de leurs forces, les Belges continuent de manier la balle avec brio lors du second acte. Et cela paye d’entrée puisque Romelu Lukaku profite d’un centre piqué de Nacer Chadli pour faire parler sa détente (3-1, 50e). Auteur d’un doublé, l’attaquant de Manchester United prouve même qu’il peut la jouer altruiste en offrant à son concurrent Michy Batshuayi le droit d’inscrire son nom sur la liste des buteurs (4-1, 64e). Rassuré, Roberto Martínez peut faire souffler ses cadres et donner du temps de jeu aux habituels remplaçants, qui ont la sympathie de ne pas briser définitivement le moral du Costa Rica avant le début du Mondial.

Et qui ne donnent pas trop de mal de crâne à leur coach.

Belgique (3-4-3) : Courtois - Alderweireld, Boyata (Dendoncker, 66e), Vertonghen - Meunier (Chadli, 46e), Witsel, De Bruyne (Tielemans, 71e), Carrasco - Hazard (Dembélé, 70e), Lukaku (T.Hazard, 65e), Mertens (Batshuayi, 52e). Sélectionneur : Roberto Martínez.

Costa Rica (5-4-1) : Keylor Navas - Gamboa (Smith, 66e), Acosta, González, Óscar Duarte, Oviedo (Calvo, 46e) - Tejeda, Borges (Azofeifa, 76e), Bolaños (Guzman, 62e), Bryan Ruiz (Campbell, 66e) - Ureña (Venegas, 46e). Sélectionneur : Oscar Ramírez.

Le geste du jour : le fair-play de Lukaku .
En plus d'avoir déjà marqué 4 buts lors des deux premières rencontres de la Belgique dans cette Coupe du monde 2018, Romelu Lukaku a fait preuve de classe et de fair-play ce week-end alors que les Diables Rouges affrontaient la Tunisie (5-2).A la demie-heure de jeu alors que la Belgique mène 2-1, l'attaquant de Manchester United lancé par Kevin De Bruyne peut sembler déséquilibré dans la surface de réparation par la sortie du gardien adverse. Mais le buteur de 25 ans décide de se relever rapidement et d'indiquer d'un geste à l'arbitre qu'il n'y a pas penalty.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!