•   
  •   

Sport Trump/G7: les critiques de Trudeau vont coûter "cher" au Canada

13:27  12 juin  2018
13:27  12 juin  2018 Source:   msn.com

Trump accuse le Canada de mesures commerciales "très restrictives"

  Trump accuse le Canada de mesures commerciales Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi au Canada, qu'il a accusé de "très mal traiter" les agriculteurs américains et d'imposer des mesures commerciales très restrictives. Ce tweet matinal intervient au lendemain de l'annonce par le Premier ministre canadien Justin Trudeau de "mesures de rétorsion" en réponse à l'imposition de taxes de 25% sur les importations américaines d'acier et de 10% sur celles d'aluminium en provenance de l'Union européenne ainsi que du Canada et du Mexique."Le Canada a très mal traité nos activités Agricoles et nos Agriculteurs pendant très longtemps.

SINGAPOUR | Le président américain Donald Trump a qualifié mardi de « bon » le dernier sommet du G 7 au Canada , en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter « cher » au Canada .

C'était une réunion amicale (même si) je sais que je n'ai pas l'air aimable » sur les photos. En revanche, Donald Trump a prévenu que les critiques de Justin Trudeau à l’égard de sa politique économique allaient coûter « cher » au Canada .

Le président américain Donald Trump a qualifié mardi de "bon" le dernier sommet du G7 au Canada, en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter "cher" au Canada.

"Nous avons eu un très bon sommet avec le G7", a-t-il dit, avant de s'en prendre au Premier ministre canadien.

Le ton entre Donald Trump et le Canada est monté brusquement samedi juste après la conclusion du sommet du G7 et l'adoption dans la douleur d'une déclaration commune.

De l'avion présidentiel en route pour Singapour et le sommet historique avec Kim Jong Un, M. Trump avait accusé Justin Trudeau d'être "malhonnête", dénoncé les tarifs douaniers canadiens sur les produits laitiers et dans le même temps retiré l'aval américain à la déclaration du G7.

Aléna: Trudeau réitère sa détermination à conclure un accord trilatéral

  Aléna: Trudeau réitère sa détermination à conclure un accord trilatéral Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a refusé mercredi de négocier un accord commercial bilatéral avec les Etats-Unis, tel que souhaité par le président Donald Trump, réitérant qu'un traité entre Ottawa, Washington et Mexico demeurait la "meilleure" option."On a entendu le président (Trump) récemment, ce n'est pas la première fois qu'il a suggéré d'envisager des discussions bilatérales entre le Canada et les États-Unis et les États-Unis et le Mexique, plutôt que l'Aléna", a déclaré M. Trudeau à la presse.

« Le président américain Donald Trump a qualifié mardi de « bon » le dernier sommet du G 7 au Canada , en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter « cher » au Canada . »

Singapour - Le président américain Donald Trump a qualifié mardi de "bon" le dernier sommet du G 7 au Canada , en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter " cher " au Canada .

"Nous avons un très gros déficit commercial avec le Canada... 295% sur les produits laitiers, c'est très injuste pour nos agriculteurs", a insisté mardi Donald Trump à Singapour.

M. Trudeau avait répété à la fin du sommet que les nouveaux droits de douane imposés par les Etats-Unis au Canada sur l'acier et l'aluminium étaient "insultants", au regard de l'histoire entre les deux pays, et comme l'Union européenne, il avait confirmé des représailles pour juillet.

Revenant sur l'atmosphère générale du G7 et la photo de lui face à la chancelière allemande Angela Merkel entre autres dirigeants alliés, il a répondu: "C'était une réunion amicale. Je sais que je n'ai pas l'air aimable" sur la photo.

Canada: les attaques de Trump font remonter Trudeau (sondage) .
Les attaques personnelles du président américain Donald Trump contre Justin Trudeau ont fait remonter la cote de popularité du Premier ministre canadien dans l'opinion publique, selon deux sondages publiés vendredi. En baisse depuis plus d'un an, la cote de popularité de Justin Trudeau a gagné 12 points par rapport au mois de mars, sa gestion étant à nouveau approuvée par une majorité de Canadiens (52%), indiquent ces deux sondages de l'institut Angus Reid.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!