•   
  •   

Sport LEAD 1-France-Les aides sociales coûtent "trop de pognon", dit Macron

11:55  13 juin  2018
11:55  13 juin  2018 Source:   fr.reuters.com

Macron et «le pognon dingue» des aides sociales : l'opposition s'insurge

  Macron et «le pognon dingue» des aides sociales : l'opposition s'insurge LE SCAN POLITIQUE/VIDÉO - Pour dénoncer la remise en cause des aides sociales, la gauche souligne que le gouvernement a voté une réforme de l'ISF au profit des plus aisés.Sans surprise, les déclarations d'Emmanuel Macron sur les aides sociales qui coûtent «un pognon dingue» font largement réagir les responsables politiques de tous bords. D'abord à La France insoumise, où le député Adrien Quatennens ironise sur Twitter: «Macron s'apprêterait-il à annoncer qu'il renonce enfin à tous les cadeaux faits aux riches sans contrepartie?» Manière de rappeler la réforme de l'ISF de l'automne dernier.

« On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens ne s’en sortent pas », s’est enflammé, mardi 12 juin, Emmanuel Macron « On a effectivement énormément d’ aides sociales et elles ne sont pas suffisament réorientées vers la reprise de l’emploi », a-t-il estimé, sur Public Sénat.

France Les aides sociales coûtent "un pognon de dingue" ? Ce qu'a vraiment dit Macron . Le locataire de l’Élysée a d’ailleurs donné le ton dès le mardi 12 juin en fustigeant le « pognon de dingue » que coûtent les aides sociales sans endiguer la pauvreté.

Emmanuel Macron estime dans une vidéo diffusée mercredi que les aides sociales coûtent "trop de pognon" sans sortir "les gens de la pauvreté", des propos susceptibles de lui valoir de nouvelles critiques sur le thème du "président des riches".

Cet enregistrement a été diffusé par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye sur Twitter dans la nuit, quelques heures avant un discours du chef de l'Etat devant le 42e congrès de la Mutualité française, à Montpellier, censé "redonner de la cohérence à l'approche sociale" de l'exécutif.

"On met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif", dit-il dans cet enregistrement d'une réunion de travail à l'Elysée. "Donc, toute notre politique sociale, c'est qu'on doit mieux prévenir, ça nous coûtera moins ensemble, et on doit mieux responsabiliser tous les acteurs."

Emmanuel Macron estime qu'on met trop d'argent dans les aides sociales, la séquence buzz

  Emmanuel Macron estime qu'on met trop d'argent dans les aides sociales, la séquence buzz Emmanuel Macron est au cœur d'une grosse polémique mercredi 13 juin. Sibeth Ndiaye, conseillère en communication du président de la République, a diffusé une vidéo dans laquelle ce dernier estime qu'on "met un pognon de dingue dans des minimas sociaux". Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.Le choix de diffuser est pour le moins maladroit. Une vidéo d'Emmanuel Macron en pleine réunion avec ses équipes a été diffusée par sa conseillère en communication Sibeth Ndiaye sur Twitter, à la veille d'une réunion avec les mutualistes. Le président de la République y tient des propos pour le moins limites sur la pauvreté en France, et l'échec de la politique sociale.

Débat sur le plateau de "Points de Vue" après la vidéo de l'Elysée où Emmanuel Macron déplore l'ampleur des dépenses pour les aides sociales en France .

N Polony les aides sociales coûtent un " pognon de dingue" selon Macron 13/06/2018.

"On met un pognon de dingue dans des minima sociaux, les gens, ils sont quand même pauvres, on n'en sort pas. Les gens qui naissent pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres ils restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir", ajoute-t-il. "Sur la santé c'est pareil."

Le chef de l'Etat devait notamment confirmer à Montpellier sa promesse de prise en charge à 100% des lunettes, prothèses dentaires et auditives en 2022.

La réforme du système social, jugé "inefficace" par Emmanuel Macron et son Premier ministre, Edouard Philippe, suscite des inquiétudes dans l'opposition et des réserves dans les rangs de la majorité présidentielle. Des craintes que l'enregistrement diffusé mercredi risque d'alimenter.

Rémunération de l'ex patron de Carrefour: Macron dénonce "les dingues de pognon"

  Rémunération de l'ex patron de Carrefour: Macron dénonce Carrefour: Macron dénonce "les dingues de pognon"Quelques jours après sa sortie sur "le pognon de dingue" que le pays consacre aux minima sociaux, Emmanuel Macron a dénoncé "les dingues de pognon" comme le révèle le Journal du Dimanche. Le chef de l'État faisait allusion à l'indemnité de non-concurrence d'un montant brut de 3,98 millions d'euros que l'ancien PDG de Carrefour, Georges Plassat allait recevoir, avant toutefois samedi d'y renoncer sous la pression des investisseurs et des actionnaires du groupe.

# Macron : le " pognon dingue" des aides sociales L'évangile selon Macron et le JDD : la revue de presse de Vincent Dedienne - Quotidien du 13 Février - Продолжительность: 9:56 Quotidien 1 195 795 просмотров.

Aides sociales : Pour Macron , elles coûtent un « pognon de dingue» sans résoudre la pauvreté - Продолжительность: 4:53 Tran Dung 310 просмотров. Spéciale C Politique : La France de Macron - Продолжительность: 1 :15:23 C Pol 42 986 просмотров.

LE MAIRE DONNE RAISON À MACRON

"Comme d’habitude, Macron flatte les égoïsmes et surfe sur les clichés - les pauvres ne font pas d’efforts, trop d’aides - afin de promouvoir une politique libérale qui ne fera qu’accroître la détresse et pauvreté", a ainsi réagi le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, sur Twitter.

Interrogé par RTL, le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a pour sa part pris la défense du chef de l'Etat, à qui il a donné raison.

"Sur le fond, je pense qu'il a raison", a-t-il dit. "On met beaucoup d'argent dans notre politique sociale, et tant mieux, parce que je pense que c'est ce qui fait justement le contrat social français."

"Mais il faut que cet argent soit bien employé, c'est-à-dire qu'il permette à tous ceux qui en bénéficient de sortir de la pauvreté, de sortir du chômage, de sortir de l'inactivité et c'est là que le bât blesse", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas le cas et c'est exactement ce que le président de la République veut régler et ce que nous voulons tous régler."

Il a rejeté l'idée que les propos enregistrés du chef de l'Etat puissent être considérés comme une provocation.

"C'est une réunion de travail, il ne s'adresse pas aux Français. C'est un langage de réunion de travail où on se dit les choses librement", a fait valoir Bruno Le Maire.

Le ministre de l'Economie et des Finances n'en a pas moins redit que le gouvernement entendait passer au crible toutes les dépenses publiques, y compris les dépenses sociales et les aides aux entreprises, pour faire des économies.

"J'ai déjà dit que si nous voulions faire des économies, il faudrait regarder toutes les dépenses publiques (...) Mais à chaque fois avec un objectif : que ça marche mieux", a-t-il dit. (Marine Pennetier et Emmanuel Jarry)

Les aides sociales coûtent "un pognon de dingue" ? Ce qu'a vraiment dit Macron .
Dans la vidéo d'une réunion de travail diffusée mercredi, Emmanuel Macron dit que les aides sociales coûtent "un pognon de dingue". Des propos qui lui ont valu de nouvelles critiques sur les réseaux sociaux sur le thème du "président des riches". Sauf que la réalité est un peu plus complexe ... © Fournis par La Tribune Capture d'écran de la vidéo mise en ligne avec le message de la directrice de la communication de l'Elysée.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!