•   
  •   

Sport Renégociation de l'Aléna: pas de date limite pour le Canada (ministre)

22:25  13 juin  2018
22:25  13 juin  2018 Source:   msn.com

Canada: croissance réduite de 0,4% en cas d'échec de l'Aléna

  Canada: croissance réduite de 0,4% en cas d'échec de l'Aléna L'abrogation de l'Accord de libre-échange nord-américain pourrait réduire de 0,4% la croissance de l'économie canadienne, a estimé lundi le Fonds monétaire international (FMI), alors que les discussions en cours depuis neuf mois entre Canada, Etats-Unis et Mexique sont dans l'impasse."Un échec pour parvenir à un accord dans un délai raisonnable pourrait avoir un impact sur les investissements et la croissance pendant une période prolongée", avertit le FMI au terme de sa visite annuelle au Canada.

Le Canada n'a pas de date limite pour renégocier l'accord de libre-échange nord-américain (Aléna) avec les États-Unis et le Mexique, a indiqué mercredi le ministre du Commerce international François-Philippe Champagne, notant toutefois la nécessité de "diversifier" les marchés.

"On sera toujours à la table des négociations pour favoriser un partenariat moderne, un partenariat qui permettre de créer des emplois des deux côtés de la frontière", a-t-il dit à la presse en marge du Forum économique international des Amériques qui se tient à Montréal.

Voulue par le président Donald Trump, cette renégociation bloque sur la volonté américaine de fixer une clause "crépusculaire" permettant de rouvrir tous les cinq ans les négociations de cet accord en vigueur depuis 1994. Ottawa et Mexico y sont fermement opposés.

Aléna: la Maison Blanche a informé le Canada de sa volonté de négocier un accord séparé

  Aléna: la Maison Blanche a informé le Canada de sa volonté de négocier un accord séparé Le principal conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a indiqué mardi qu'il avait informé le Canada de la volonté du président américain Donald Trump de négocier un accord séparé pour remplacer le traité de libre-échange nord américain (Aléna). "J'attends d'avoir un retour. J'ai discuté hier avec l'un de leurs plus hauts responsables, proche du Premier ministre (Justin Trudeau). Il reviendra sans doute vers moi aujourd'hui", a déclaré Larry Kudlow, sur Fox News.Il a souligné avoir, à la demande de la Maison Blanche, informé Ottawa du projet de Donald Trump de négocier des accords séparés avec le Canada et le Mexique.

Alors que le temps file avec l'élection présidentielle mexicaine, le 1er juillet, et les élections américaines de mi-mandat, en novembre, M. Champagne a souligné que le Canada n'a "pas de date limite" pour renégocier.

"On doit continuer de négocier avec nos partenaires américains parce que c'est le plus grand partenaire économique du Canada", a-t-il noté.

"Mais en même temps qu'on fait ça, on doit aussi diversifier nos marchés", a-t-il poursuivi, rappelant que le gouvernement de Justin Trudeau "travaille promptement" et "le plus vite possible" à ratifier l'accord de libre-échange transpacifique (TPP) avec dix pays des deux rives du Pacifique.

Signé en mars sans les États-Unis, le TPP doit entrer en vigueur 60 jours après sa ratification par au moins six des 11 pays signataires (l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam).

Aléna: le Canada ouvert à un traité bilatéral avec les USA (officiel)

  Aléna: le Canada ouvert à un traité bilatéral avec les USA (officiel) Le Canada "n'exclut pas" de conclure un traité bilatéral de libre-échange avec les Etats-Unis, en lieu et place de l'Aléna qui lie Washington, Mexico et Ottawa depuis 1994, a déclaré mardi à l'AFP une source gouvernementale canadienne. "Le Canada n'exclut pas de signer un accord commercial bilatéral séparé avec les Etats-Unis, mais pour le moment nous restons concentrés sur la renégociation fructueuse de l'Aléna", a dit ce haut responsable canadien, en réponse aux propos tenus mardi par le principal conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow.

Le texte sera déposé au Parlement jeudi mais son adoption par les députés et les sénateurs avant les congés d'été, qui débutent le 22 juin, semble impossible.

"Nous voulons faire partie du groupe des premiers pays qui l'ont ratifié car nous pensons qu'il est important pour nos entreprises d'avoir l'avantage d'être les premières" à bénéficier de l'ouverture de ces marchés, a-t-il poursuivi.

"On continuera toujours de faire de la diplomatie de façon canadienne, c'est-à-dire constructive, positive et ferme quand ils s'agit de défendre nos industries et nos travailleurs", a observé le ministre.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau a multiplié les accords de libre-échange dans les derniers mois, celui avec l'Union européenne (CETA) étant en vigueur depuis l'automne. En outre, Ottawa a lancé en mars des négociations pour conclure un accord de libre-échange avec les quatre pays sud-américains du Mercosur et mène des "discussions exploratoires" avec la Chine en ce sens.

Trump pense pouvoir trouver un accord commercial avec le Canada .
Donald Trump a déclaré mardi qu'il espérait que les Etats-Unis allaient trouver un accord commercial avec le Canada, estimant que si les deux pays entretiennent de bonnes relations, les Américains sont les perdants. "Nous devons changer de manière de faire. Nous ne pouvons plus être le pays imbécile", a déclaré le président américain à un groupe de chefs de petites entreprises. "Nous voulons être le pays intelligent".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!