•   
  •   

Sport Mais pourquoi Deschamps a-t-il tout changé ?

08:10  14 juin  2018
08:10  14 juin  2018 Source:   sports.fr

France - Etats-unis: Jacquet donne le coup d'envoi sous les applaudissements

  France - Etats-unis: Jacquet donne le coup d'envoi sous les applaudissements Le sélectionneur des champions du monde de 1998 Aimé Jacquet a reçu un vibrant hommage, en donnant le coup d'envoi du match France - Etats-unis samedi soir à Lyon, pour la dernière rencontre amicale des Bleus avant leur départ pour la Coupe du monde en Russie. Jacquet a eu droit à des applaudissements nourris, tandis qu'Antoine Griezmann lui faisait une révérence et Pogba un salut amical. Il a donné le ballon à Mbappé d'une passe lobée puis a embrassé son ancien joueur et actuel sélectionneur Didier Deschamps.

L’équipe de France a préparé la Coupe du monde 2018 en Russie dans un nouveau système de jeu. Une formule gagnante trouvée par Didier Deschamps ?

A l’Euro 2016, c’est à la mi-temps du 8e de finale contre l’Irlande, à Lyon, que Didier Deschamps avait basculé d’un 4-3-3 à un 4-4-2, afin de donner plus de libertés à Antoine Griezmann. Pour la Coupe du monde 2018, le sélectionneur des Bleus a changé son fusil d’épaule dès la préparation. Exit les deux systèmes utilisés en éliminatoires, place à un 4-3-1-2, un dispositif qui a été travaillé contre l’Irlande (2-0), l’Italie (3-1) et les Etats-Unis (1-1) avec plus ou moins de succès. Les trois joueurs offensifs placés dans l’axe n’ont pas réussi, par exemple, à forcer le verrou américain…

Les Terriens du Dimanche : Pierre Ménès détruit Didier Deschamps (Vidéo)

  Les Terriens du Dimanche : Pierre Ménès détruit Didier Deschamps (Vidéo) Dans l'émission "Les Terriens du Dimanche" diffusée sur C8 le 10 juin, Thierry Ardisson recevait Pierre Ménès. Il a pu livrer son sentiment sur beaucoup de sujets footballistiques et notamment son avis sur le sélectionneur, Didier Deschamps. Une séquence à retrouver son Non Stop Zapping.Thierry Ardisson recevait, entre autres, Pierre Ménès dans son émission "Les Terriens du Dimanche". Le célèbre journaliste de sport, spécialisé dans le ballon rond a pu donner son avis sur le football actuel, y compris sur l'équipe de France, qui vient tout juste d'arriver en Russie pour la Coupe du monde.

Pour quelles raisons "La Dèche" a-t-il donc instauré un nouveau schéma de jeu à deux semaines d’une si grande compétition ? "Si le coach a fait ça, c’est qu’il a estimé que ça allait apporter à l’équipe. On a une totale confiance en lui", a répliqué Kylian Mbappé, mercredi en conférence de presse à Istra. D'abord, le bloc est plus solide, puisque l'entrejeu à trois donne de l'assurance, quand le système avec deux milieux défensifs pouvait être débordé, comme contre la Colombie en mars (2–3). Et puis cela permet, aussi, à "Grizi" de rester dans une position axiale et à Mbappé de ne plus devoir défendre sur la droite.

Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé © Reuters Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé

Il nous demande d’avoir de la proximité

Du coup, offensivement, le champion du monde 98 demande à ses trois joueurs offensifs de faire la différence entre eux. "On doit être mobiles, très mobiles, car sinon, on est regroupés dans l’axe. Mais si on n’y est pas un minimum, on ne touchera pas le ballon. Il nous demande d’avoir de la proximité, de ne pas être trop loin. On a les joueurs pour évoluer en attaque rapide, on est meilleur, mais on peut jouer en attaque placée", détaille ainsi Kylian Mbappé, qui est plus bavard que son sélectionneur au sujet de la tactique employée.

L’avantage, aussi, est de pouvoir s’adapter à l’adversaire en utilisant Olivier Giroud, un avant-centre pivot, ou Ousmane Dembélé, un feu-follet. Mbappé rappelle les différents profils: "Avec Ousmane et Antoine ou avec Antoine et Olivier, c’est différent. Antoine est un peu plus meneur de jeu, il joue plus bas et sa qualité de passes nous permet de prendre la profondeur, de faire mal à l’adversaire. Oliv, lui, est un point de fixation, on s’appuie dessus". Le prodige de 19 ans précise enfin qu’il faut "s’améliorer dans le replacement" car "l’équipe ne peut pas être coupée en deux". Aux Bleus de rôder leur nouveau système. Rapidement.

Deschamps façon girouette .
Après avoir alterné entre deux schémas tactiques depuis le début de la préparation, Didier Deschamps devrait opter pour un troisième dispositif face au Pérou, jeudi. Pointé du doigt pour le manque d’identité de ses équipes, Didier Deschamps a vu Xavi prendre sa défense ce week-end. "C'est faux, Deschamps a un style. Simplement, lui ou Simeone sont d'une autre école que Löw, Lopetegui ou Guardiola", a ainsi assuré l’ancien Barcelonais dans une interview au JDD, ajoutant: "Deschamps n'a pas changé d'idée en devenant coach: solidité défensive et contre-attaque.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!